Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 1 janvier 2008

VOYAGE EN AFRIQUE DU SUD (Suite)


Comme promis, il faut donner suite au précèdent article peu optimiste parce qu'essentiellement axé sur les problèmes politiques, nés de l’histoire.

Du point de vue géographique : une précision qui ne saute pas immédiatement aux yeux. Lorsqu’on se trouve au Cap de Bonne Espérance on pourrait penser se trouver aussi sud que l’Angleterre est nord, le climat que nous y avons trouvé nous aurait même fait penser à l’Ecosse…lourde erreur la région équivalente dans l’hémisphère nord est le Maroc.

L’autre donnée est l’altitude moyenne du pays qui en dehors des bandes côtières oscille autour des 800m, ce qui assure des nuits fraîches une bonne partie de l’année.

Pretoria

Ce pays est celui des contrastes, il est ancré à la fois dans le monde occidental avec de très grandes villes modernes, le Cap, Johannesburg, Pretoria et dans le continent Africain traditionnel et sa faune sagement cantonnée, il est vrai, dans les parcs animaliers. ( j’y reviendrai)

Les immenses ressources minières du pays laissent partout des traces dans le paysage.

On peut voir tout le long des routes d’immenses terrils jaunes, résidus de l’exploitation des gisements aurifères. Il semble que le cours de l’or et les dernières techniques d’extraction transforment ces terrils en nouveaux gisements un peu partout en cours de retraitement.

Nous avons visité le carreau de la mine de diamant de Cullinan.

Un immense coup de poinçon dans le territoire est la marque de l’exploitation à ciel ouvert commencée au début du siècle, les immenses terrils de kimberlite gris claire, continuent de s’étendre à côté de cette gueule, l’extraction se fait en galerie sous ce cratère pour atteindre directement les veines les plus productives. Il s’agit en fait de vider la cheminée d’un volcan très ancien : si ancien que son cône est totalement érodé, et invisible.

C’est à cet endroit que fut découvert le plus gros diamant brut (3106 carats) connu à ce jour, diamant du quel on tira 9 grosses pierres taillées, le plus gros d’entre eux le Cullinan I est sur le sceptre de la couronne d’Angleterre.

C'est au niveau de la zone grise et blanche que fut trouvé le Cullinan

Nous sommes passé à côté de nouveaux sites d’extraction à ciel ouvert de charbon.

Un détail amusant à propos des mines et qui en dit long, dans la fiche de renseignement à remplir à l’entrée dans la pays, une mention spéciale est prévue dans les motifs de visite (tourisme, business et activité minière…)

Je ne suis pas un fin botaniste, mais l’originalité de la flore australe saute immédiatement aux yeux, les plantes dans cette région pourraient nous faire croire que nous sommes sur une autre planète.

Protéa (Flore typique australe)

Cycads

On remarque également, que les premiers colons qui s’établirent là, ne prirent aucune précaution et implantèrent des arbres de toutes origines à leur convenance, comme ce fut du reste le cas partout, sans avoir le moindre soucis de l’impact de ces nouveaux venus sur la flore et la faune locale:

Les eucalyptus pullulent en forêt et donnent des futs d’une rectitude impressionnante :

dans la zone du Cap on trouve le chêne d’Europe), et l’on y cultive à peu prés tout de la canne à sucre au nord à tous les cépages connus au sud.


Les rues de Pretoria sont ombragées par de magnifiques jacarandas originaire du Brésil


Pour en savoir plus :
Jacaranda (Wikipedia)

Le paysage est ici tout comme ailleurs profondément modifié par l'homme. On pourrait même parler d'altération dans la mesure ou des espèces étrangères y sont massivement implantées.

La terre est désormais notre jardin.

Crédit Vues satellites Google Maps


9 Comments:

Blogger Betty said...

Je profite de ce billet pour te remercier pour les "pingouins du cap"...
je n'ai pas encore compris comment tu avais réussi à les faire parvenir jusqu'a moi mais en tout cas c'est sympa d'y avoir pensé.

mercredi, 02 janvier, 2008  
Blogger Luc said...

Il est effectivement magnifique, le sceptre de la couronne d’Angleterre, avec le Cullinan !

@ Jack : C'est quoi, les "pingouins du cap" ?

mercredi, 02 janvier, 2008  
Blogger Jack said...

@ Luc & Betty: Et bien j’ai envoyé une carte postale à Betty, d’abord parce que c’est la fille la plus assidue que nous ayons sur ce blog, et ce qui ne gâte rien, donne des avis toujours éclairés et mesurés ... ( je trouve).
Comment j’ai fait : c’est très simple, tu as laissé assez de cailloux blancs pour qu’il soit aisé de retrouver ton adresse postale. (je ne vais pas l’expliquer ici)
Et cette carte est aussi une invitation à la prudence pour Betty, car autant on peut faire d’agréables rencontres, la plus part du temps, autant il faut savoir préserver sa sphère privée.
Dans notre dernier périple breton , j’ai été tenté de passer te voir : mais j’ai une femme très « possessive » et je ne sais pas si « monsieur Betty » est un grand costaud, alors j’ai préféré m’abstenir...bien que tout comme Patrick, je frétille d’envie de connaître ta bretonne frimousse !

J’espère seulement que la carte postale n’a pas créé de scène de ménage !

mercredi, 02 janvier, 2008  
Blogger Luc said...

@ Jack : Ah, c'était une carte postale ? Très bien : bonne idée !

P.S. : Moi aussi, j'ai trouvé l'adresse postale de Betty, grâce aux cailloux blancs.

@ Betty : La prochaine fois que je vais en Mongolie extérieure ou au Brésil, c'est promis : je t'envoie une carte postale !

;-)

mercredi, 02 janvier, 2008  
Blogger Jack said...

Fichtre, Luc, tu as toujours le don de trouver le bon lien pour documenter ... Merci pour le Cullinan!

mercredi, 02 janvier, 2008  
Blogger Patrick said...

@Jack : Très intéressant, ton petit billet... Et tu n'a pas rapporté un petit diamant ramassé au détour d'une route ?

Ce qui se passe en ce moment au Nigeria nous rappelle que cette partie du monde est fort instable... Ça refroidit un peu d'éventuelles velléités d'aller faire un safari !

P.S. : Eh, les gars ! Moi, j'ai vu aucun caillou blanc ! Pourtant, je ne suis pas très loin ! Il va falloir que je relise tous les commentaires de tous les billets depuis trois ans ! Pffff !

jeudi, 03 janvier, 2008  
Blogger Betty said...

Ah ?!! mince !! les garçons vous me ferez une explication pcq j'ai pas pigé pour les cailloux blancs vous allez me faire peur....

@ Patrick : te prends pas la tête si tu veux qu'on t'offre une biere on peut faire + simple !!

@ Jack : C'est dommage ça m'aurait fait plaisir de te serrer la paluche !! et comme ça tu aurais constaté que "Mr Betty" un un mec très bien qui ne ferait surement pas d'histoire pour une carte postale !!
pis entre nous si Madame Jack voit ma "bretonne frimousse" j'pense qu'elle sera définitivement rassurée...

jeudi, 03 janvier, 2008  
Blogger Audrey H. said...

Les subtils dégradés jaune orangé du protéa sont magnifiques...

Ils me rappellent le fondu des couleurs sur certaines broderies de soie, tandis que les feuillages de cycads eux évoqueraient presque de la dentelle tant ils semblent fins.

Quant aux eucalyptus, la droiture de leur tronc paraît presqu’irréelle ! Les botanistes disposent là-bas vraiment d’un très beau terrain d’exploration.

Merci, Jack, d’avoir bien voulu partager avec nous ces souvenirs de voyage. :-)

vendredi, 04 janvier, 2008  
Blogger Jack said...

@ Betty : Je vois que ça te travaille alors j'explique.Tu nous as parlé ton bar favori, de tes promenades, et Betty en Français, ça donne bien Elisabeth: ensuite les pages jaunes font le reste, voilà c'est tout simple.
Mais tu ne perds rien pour attendre j'espère bien encore repasser dans ce coin là.
Pas la peine d'essayer de te dévaloriser, ça ne prend pas...
@Audrey : la photo des eucalyptus n'est pas excellente mais elle montre en effet des troncs d'une rectitude et d'une longueur incroyable, malheureusement ce n'est pas un bois très fameux, sinon ce serait l'idéal pour les mats de voiliers.

vendredi, 04 janvier, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home