Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 6 février 2008

Présidentielles américaines : le point après le Super Tuesday

Super Tuesday.jpg

Comme je vous l'ai déjà expliqué, les élections présidentielles américaines, c'est un peu compliqué. La première étape, pour les deux principaux partis, c'est de désigner leurs candidats. Ca se fait par des élections primaires qui se déroulent pendant 8 mois. Ca a commencé le 3 janvier avec l'état d'Iowa. Mais hier, c'était le "Super Tuesday" avec le vote dans 24 états, ce qui nous amène à la désignation, en cumul, de plus de 40% des délégués de part et d'autre.

Process.jpg

Il est donc interessant de faire un point à ce jour :

Parti Démocrate :
Hillary Clinton et Barack Obama sont au coude à coude avec 632 délégués contre 626. Pour gagner, il faut 2025 délégués lors de la Convention Démocrate qui aura lieu à Denver du 25 au 28 août pour désigner les candidats.
La bataille va être serrée d'ici là, parce que les délégués démocrates s'élisent à la proportionnelle. Donc, chaque voix compte.

Parti Républicain :
John McCain prend le large avec 604 délégués, laissant loin derrière Mitt Romney et Mike Huckabee. Pour gagner, il faut 1191 délégués lors de la Convention Républicaine qui aura lieu à Minneapolis du 1er au 4 septembre pour désigner les candidats, et McCain en a déjà presque la moitié.
Les délégués républicains s'élisent à la majorité, c'est pourquoi il suffit à John McCain d'arriver en tête dans un état pour en avoir tous les délégués.

Donc, sans trop prendre de risque on peut penser qu'on va se retrouver avec l'un des 3 présidents suivants :
- Hillary Clinton: Une présidente femme, du jamais vu aux Etats-Unis.
- Barack Obama : Un président noir, du jamais vu aux Etats-Unis.
- John McCain : Un président qui aura 72 ans lors de sa prise de fonction, du jamais vu aux Etats-Unis.

Dans tous les cas de figure, ça va être du jamais vu.

Alors, la femme, le noir, ou le vieux ? Pour moi, mon candidat préféré, c'est Barack Obama, pour tout plein de raisons. Mais c'est pas nous qui votons, et j'ai bien peur qu'en fin de compte on se retrouve avec McCain ...

Mais ne perdons pas espoir, encore bien des choses peuvent arriver dans cette élection à épisodes.

Pour en savoir plus :
1. 2008 Presidential Election (Yahoo news)
2. United States presidential election, 2008 (Wikipedia)
3. Elections américaines : c'est parti ! (Chez Luc)

Crédit photo : Yahoo news

7 Comments:

Blogger Véronique S said...

Dommage: il n'y a pas de vieille femme noire qui se présente...
;-)
Allez Obama, on est tous avec toi!

mercredi, 06 février, 2008  
Blogger Patrick said...

Donc, si je comprend bien, c'est le vieux Républicain qui va gagner... D'ailleurs, Arnold Schwarzenegger vient de lui apporter son soutien, c'est dire !

Et lui, une fois élu, où va-t-il aller guerroyer ?

Si ça se trouve, dans deux ans, on regrettera ce brave Georges W. Bush !

jeudi, 07 février, 2008  
Blogger Jack said...

C'est là que l'on va savoir si les USA sont un pays jeune peuplé de vieux...
Place aux jeunes, non d'un chien!
L'expérience, c'est bien mais à 72 ans on devrait songer à se ranger des voitures, vous ne pensez pas?

Notez bien que vu l'âge moyen des électeurs républicains, c'est un bon choix marketing!

jeudi, 07 février, 2008  
Blogger Philippe.Piriac said...

Alors comme ça, Hillary, vous ne la sentez pas présidente?
Elle qui, en son temps a fait de son mari un président, ca serait un comble qu'elle ne soit pas élue..

jeudi, 07 février, 2008  
Blogger Jack said...

Justement Philippe, les dynasties, ça commence un peu a devenir une habitude, Obama serait une vraie rupture avec ce qui précède.
A vrai dire j'aurais aussi aimé voir Al Gore concourir, mais il a décidé de ne pas se représenter, on le comprends, vue les conditions de sa "défaite", il y a de quoi penser : "on ne m'y reprendra plus".
Mais n'oublions pas que ce sont les américains qui votent, alors nos préférences...

jeudi, 07 février, 2008  
Blogger Luc said...

Le milliardaire mormon Mitt Romney s'est retiré de la course à la présidence en déclarant, je cite : "Je suis convaincu que, si l'Amérique ne change pas de cap, nous allons devenir la France du 21ème siècle - toujours une grande nation, mais plus le leader du monde, plus la superpuissance."

Source : Romney suspends White House bid (BBC news)

samedi, 09 février, 2008  
Blogger Luc said...

A propos du retrait du milliardaire mormon Mitt Romney, je vous conseille la vidéo hilarante de Jon Stewart !

dimanche, 10 février, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home