Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 1 mars 2008

Un accident d'éolienne au Danemark


lien direct vers YouTube


Pendant une tempête à Hornslet, au Danemark, près d'Aarhus, le système de freinage d'une éolienne ne s'est pas enclenché. Du coup, la vitesse de la turbine a continué à augmenter jusqu'à ce que la force centrifuge dépasse la résistance à la rupture des pales de l'éolienne. Une pale a lâché en premier, puis le déséquilibre a détruit les deux autres pales et la tour.

On comprend mieux ce qui se passe en regardant le film au ralenti.

Cette éolienne de 60 mètres de haut avait été installée par Vestas il y a dix ans.

Patrick, cette vidéo, elle est pour toi !

Pour en savoir plus :
1. Vestas Wind Turbine Explodes With Power (earth2tech)
2. Minister demands explanation for windmill collapse (The Copenhagen Post)

Crédit vidéo : Reserveret via neatorama

4 Comments:

Blogger Patrick said...

Etonnante video !

Ce qui rappelle que pas de vent = pas de production et trop de vent = pas de production non plus... Conséquence : en moyenne, les éoliennes en Europe ne produisent que 30 % du temps...

Néanmoins, je rappelle ma vive opposition aux éoliennes EN FRANCE METROPOLITAINE, en raison de l'excellent schéma énergétique dont nous sommes dotés, qui n'a nul besoin d'éolien (au contraire, l'éolien bouscule l'équilibre de ce schéma). En revanche, dans des pays comme le Danemark (dont l'essentiel de la production d'électricité est d'origine thermique), les éoliennes ont un sens - même si elles ne produisent que 30 % du temps, même si elles polluent les paysages, même si des accidents ne sont pas exclus, et enfin même si le coût de l'électricité produite est élevé.

Par exemple, en Guadeloupe ou en Corse, la production d'électricité par des éoliennes est une excellente chose, car toute production éolienne vient soulager la coûteuse et polluante production thermique...

Merci, Luc, de me donner l'occasion de ce rappel !

samedi, 01 mars, 2008  
Blogger XS said...

FAUX! ! !

Une éolienne produit environ 90% du temps !
Le chiffre de 30% (relayé par les médias) correspond au facteur de charge, c-a-d, l'équivalent de fonctionnement à puissance nominale de la turbine. En effet, la production de la machine étant proportionnelle à la vitesse du vent, une machine produit la plupart du temps (environ 90%, disais-je) une quantité d'energie variable (de 10% à 100% de sa puissance maxi - pour faire très simple). En peut alors, au terme d'une année de fonctionnement, faire le rapport de cette production avec la puissance nominale de l'éolienne et en déduire que cette dernière à eu un facteur de charge d'environ 30%. Ce chiffre n'est alors (comme beaucoup s'amusent à le faire croire...) en aucun cas comparable à un RENDEMENT ! En effet, le principe de l'éolienne est de capter UNE PARTIE de l'énergie du vent. Il y a toujours autant de vent quelques centaines de mètres derrière la turbine, et rien n'a donc été consommé.

Voilà, voilà... Je pourrais parler pendant des heures des éoliennes mais j'essaie de faire court.
Je peux entendre certains arguments (certains effectivement peuvent se discuter...) mais j'ai toujours beaucoup de mal lorsque je lis des contre vérités.

Bon continuation. XS

jeudi, 20 mars, 2008  
Blogger Patrick said...

Euh, je ne sais pas où XS a lu le mot "rendement" ici... J'ai bien dit que les éoliennes ne produisent que 30% du temps (en France, guère plus de 2500 heures sur les 8760 heures que compte une année). Certains champs en France sont même en dessous de 1900 heures...

XS n'est sans doute pas à proximité d'un champ d'éoliennes. Moi, si. Et très souvent, les éoliennes ne tournent pas.

Si XS veut absolument planter des éoliennes chez lui, je l'invite à venir en dépoter quelques-une par chez moi - il peut choisir parmi les 17 actuellement en place (et peut-être bientôt 21 à moins que le bon sens et la réalité des choses stoppe enfin ces implantations débiles...

vendredi, 21 mars, 2008  
Blogger XS said...

Tout d'abord, je te présente toutes mes excuses, Patrick, si mon commentaire précédent t'a paru un peu trop "direct"... (mais bon, la journée d'hier fut un peu rude pour moi ;) Mon but n'était surtout pas de paraitre désagréable !

" J'ai bien dit que les éoliennes ne produisent que 30% du temps (en France, guère plus de 2500 heures sur les 8760 heures que compte une année). Certains champs en France sont même en dessous de 1900 heures "

--> c'est bien la dessus que je ne suis pas d'accord. Je signe et je persiste : un parc éolien produit la grande majorité du temps une quantité d'énergie qui, elle, peut être variable. 1900 - 2500 heure est "l'équivalent pleine puissance du parc".

"XS n'est sans doute pas à proximité d'un champ d'éoliennes"

Si, 24 MW (12 x 2MW) sont implantés sur ma commune depuis 2 ans... et tout ce passe très bien.
La première machine se situe à 1250m de la première habitation et personne n'a à se plaindre de nuisances sonores. Quant à l'impact visuel... ALors là, les goûts et les égoûts...

Pour synthétiser ma pensée, je pense que le débat (puisque débat il y a) sur les éoliennes ne doit pas (et ne peut pas) se résumer à "est-ce que c'est bien" ou "est-ce que ce n'est pas bien".

Par expérience, il y a d'excellents projets (distants des habitations, concertation totale avec les riverains...) et des projets catastrophique qui nuisent au "bon" développement éolien.

Voilà pour cette fois...

vendredi, 21 mars, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home