Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 16 novembre 2008

Le Vendée Globe : c'est parti !



Dimanche dernier, le 9 novembre à 13h02, 30 voiliers monocoques de 60 pieds prenaient le départ pour une course autour du monde en solitaire.

Très vite, les bateaux se sont heurtés à une tempête dans le golfe de Gascogne qui s'est traduit par plusieurs démâtages et beaucoup d'avaries. Il y a déjà aujourd'hui 4 abandons, dont Marc Thiercelin, le copain de Ségolène Royal, qui est rentré à la Trinité sur Mer. Quant à Loïk Peyron, il est en tête, et il arrive près des îles du Cap Vert.

Vous pouvez suivre la course en temps réel en cliquant sur la carte ci-dessus.

Bon vent à tous les skippers encore en course !

Pour en savoir plus :
1. Vendée Globe (site officiel)
2. Vendée Globe (suivi temps réel)
3. Vendée Globe: les 30 skippeurs s'élancent à 13h02 (AFP)
4. La flotte du Vendée Globe paye un lourd tribut à la tempête (AFP)

Crédit photo : Vendée Globe

20 Comments:

Blogger Patrick said...

Moi, j'appellerais plutôt ça un tour de l'Antactique, mais bon...

dimanche, 16 novembre, 2008  
Blogger Betty said...

Ah merci Luc !

@ Patrick : un tour de l'antartique en passant par les Sables ça rallonge un peu... non ? et il y a quand même plusieurs "portes" à passer justement pour éviter d'être trop sud. Bon ils ont bien pensé faire le tour du monde par l'équateur mais y'avait pas assez d'eau ;-)

dimanche, 16 novembre, 2008  
Blogger Betty said...

Et pour répondre à Véronique S et bien ce qu'en penserais Tabarly je n'en sais rien, je sais juste qu'il était un pionnier et que la voile moderne lui doit beaucoup (peut être tout d'ailleurs) Si tu en as l'occasion viens faire un tour à la cité de la voite Eric Tabarly tu comprendras qu'il était vraiment "le pére" de la voile moderne.
Et pour la casse ben oui c'est rageant mais un bateau c'est une mécanique ce n'est pas un radeau !! si t'as un pépin électrique sur ton voilier t'as interet à faire réparer même pour aller seulement à Belle-ile ! C'est comme pour une voiture si t'as plus de phare tu roules pas de nuit ben le bateau c'est pareil.
Et la course c'est vraiment un sport mécanique au même titre que la formule 1.
Donc il y a le même rapport entre les bateaux du vendée Globe et un petit voilier de croisiére qu'entre une F1 et une 4L (ou une clio pour ceux qui sont trop jeune...)

dimanche, 16 novembre, 2008  
Blogger Jack said...

Patrick : Ce que la projection de Mercator ne met pas en évidence.

A part ça, je ne voudrais pas jouer les oiseaux de mauvais augure, mais je crois qu'il faut s'attendre à des pépins, piloter seul de pareils monstres de plus en plus grands et puissants, trouve fatalement une limite, que l'on pourrait bien avoir dépassé entre les 40iémes et les 50 ièmes. Même si le moyens de repérage et de sécurité sont maintenant parfaits. Entre Captown et Perth, il y a un sacré bout de chemin pour envoyer des secours et pas grand monde qui navigue dans le coin. Et c'est pareil entre Hobart et Cap Horn.

Et pour commenter les propos de Betty, la différence entre ces monstres et un bateau de plaisance de série est en effet énorme et peut-être encore plus grande qu'entre une Clio et une formule 1.

dimanche, 16 novembre, 2008  
Blogger Patrick said...

C'est vrai, je suis passé récemment à côté d'un de ces voiliers au port de Toulon. Vraiment impressionnant ! Incroyable qu'on puisse les manoeuvrer seul !

Ah ? Ségo et Marc Thiercelin ? Ca alors ! On ne me dit jamais rien, à moi !

Mais alors, voilà la raison de l'air déconfit de Ségo au congrès de Reims ! Elle avait peur pour son chéri !

A propos de Reims, ce congrès est un désastre pour le PS, mais aussi pour la France... Une démocratie sans opposition crédible n'est plus une démocratie... C'est très inquiétant pour l'avenir...

lundi, 17 novembre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : "Une démocratie sans opposition crédible n'est plus une démocratie... "

Et François Bayrou, qu'est-ce que tu en fais ?

A moins qu'il ne soit pas crédible, en effet ...

;-)

lundi, 17 novembre, 2008  
Blogger Jack said...

15 a : bien vu Luc!

lundi, 17 novembre, 2008  
Blogger Véronique S said...

Merci Betty.
Tu m'as bien expliqué ce que je ne savais pas.
Du coup, je suis encore plus impressionnée par leur courage!
Ce sont des surhommes ou quoi?!...
;-)

lundi, 17 novembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Français Bayrou n'a évidemment pas (encore) une assise nationale et n'offre pas (encore) une alternative solide. Mais avec cette déconfiture du PS, peut-être va-t-on assiter à une redistribution des cartes avec enfin une opposition crédible - quelque chose comme de la social-démocratie à la Barack Obama qui est très "tendance" dans nombre de démocraties en ce moment !

lundi, 17 novembre, 2008  
Blogger Jack said...

Vous avez vu où est Desjoyeaux, malgré son retour en AR. C'est étonnant! Pour être objectif, il est revenu en AR au moment où la flotte se faisait "branler" dans le golfe de Gascogne, ce qui explique qu'il ait réussi à recoller au peloton.
Un coup d'accordéon classique en régate.
En tout cas c'est un concurrent à surveiller...

lundi, 17 novembre, 2008  
Blogger Betty said...

Non non Véro ce sont des sportifs de haut niveau avec un léger gout de l'aventure c'est sûr ! Pour moi les surhommes c'étaient plutot des mecs comme Tabarly qui pour le coup on fait de véritable exploit en manoeuvrant de vrais monstres en solitaire (ou comme Moitessier mais lui je le classe plutot dans la catégorie des extra-terrestre !) Les bateaux d'aujourd'hui sont certes impressionnants mais parfaitement conçus pour la course au large et en solitaire.

lundi, 17 novembre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : "Ah ? Ségo et Marc Thiercelin ? Ca alors ! On ne me dit jamais rien, à moi ! "

Je te fais remarquer que j'ai juste parlé de "copain", pas de "petit copain". La vie privée de Mademoiselle Royal ne nous regarde pas.

Ceci dit, elle a maintenant un nouveau copain : Bruno Gaccio, l'ex auteur des Guignols, et l'ex tout court de Michèle Bernier, qui est la fille du Professeur Choron. Tout ceci ne nous regarde pas, mais si c'est Bruno Gaccio qui écrit les "sketches" de Ségolène Royal (la "bravitude", etc ...) c'est vrai que ça fait marrer, mais je en suis pas sûr que l'image de Melle Royal en sorte grandie ...

mardi, 18 novembre, 2008  
Blogger Jack said...

On y est Loïc Peyron est encalminé...Gros coup d'accordéon en perspective.

mercredi, 19 novembre, 2008  
Blogger Jack said...

Ça n’a pas duré, les concurrents semblent avoir évité les calmes, Desjoyeaux continue sa remontée un par un...

vendredi, 21 novembre, 2008  
Blogger Jack said...

Desjoyeaux en 6ième position à 100 milles de l'homme de tête EST en tête compte-tenu de son petit retour à la base. Là il est en position de contrôler ses devanciers ...

mardi, 09 décembre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Jack : Desjoyeaux, il est motivé, comme mec !!!!

mardi, 09 décembre, 2008  
Blogger Jack said...

Oui, et le voici premier après une série de démâtages. Il faut porter la toile qui va bien, avec le vent qu'il y a et l'état de la mer, sinon il faut que ça pète quelque part.
L'important dans ce genre de course est d'abord d'arriver...
Encore qu'une étape aux Kerguelen doit avoir son charme et réserver une bonne dose de vrai exotisme.

mardi, 16 décembre, 2008  
Blogger Jack said...

Je trouve qu'on fait tout à fait sérieux à deviser sur le Vendée Globe avec nos cirés jaune et bleus, des vrais loup de mer (en retraite)!

mardi, 16 décembre, 2008  
Blogger Jack said...

Je ne voudrais pas lui porter la poisse, mais vous avez vu mon poulain, comme il est bien devant et creuse l'écart...et après le second les poursuivants sont "largués".

mardi, 06 janvier, 2009  
Blogger Jack said...

Bon, et bien mon pronostic était le bon. Pour revenir sur les pépins promis, ils ont effectivement été très nombreux, mais par bonheur on ne déplore aucune perte humaine, bien que certains ne sont pas passé loin de la sanction fatale. La chance était avec eux. J'ai entendu beaucoup de sottises concernant l'organisation de la sécurité sur cette course : on voit bien qu'elle ne peut être assurée que par les concurrents eux-mêmes parfaitement conscients de leurs solitudes et donc solidaires.
Du vrai et beau sport donc.

lundi, 02 février, 2009  

Enregistrer un commentaire

<< Home