Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 8 janvier 2009

Khéops révélée !



Dans un post précédent, il était question de la formidable tour de Dubaï. Mais il y a 4500 ans, les Egyptiens avaient élevé une pyramide tout aussi impressionnante sur le plateau de Guizeh près du Caire (146 mètres de haut, masse d’environ 5 millions de tonnes), et qui est encore là, même si son revêtement de marbre a été pillé au cours des temps. C’est une des sept merveilles du monde...

Pour qui est allé voir au Caire (j’en connais deux ou trois ici), la masse de cette construction est stupéfiante. La méthode de construction en 20 ans seulement (sans fer et sans roue), a été oubliée au cours des siècles. Au 5ème siècle avant notre ère, le grec Hérodote a proposé un système de rampe externe entourant la pyramide pour acheminer les blocs colossaux. Depuis, les théories se sont multipliées, presque toutes basées sur des rampes extérieures à la pyramide (linéaires, circulaires, à grades…). Il y a eu aussi des hypothèses mettant en œuvre d’immenses machines à levier pour monter les blocs d’un niveau à un autre, ou encore l’hypothèse du coulage des blocs de grès sur place. Et je passe sous silence les explications ésotériques (extra-terrestres, etc.). Mais aucune de ces théories n’était convaincante, notamment du fait que la masse d’une rampe serait équivalente au double de la masse de la pyramide elle-même, et que nulle trace d’une telle rampe n’a jamais été retrouvée.

Très récemment, Jean-Pierre Houdin, un architecte français a proposé une n-ième théorie. Mais cette fois-ci, tout semble coller. L’idée de base est géniale : une rampe interne à la pyramide et non pas externe.



Il serait trop long de tout expliquer en détails ici, on trouve toutes les précisions dans ce superbe dossier animé (travaux réalisés en collaboration avec Dassault Systèmes, concepteur de la CAO Catia) – euh, pas sûr que ça marche sur Mac… Il y a aussi cette vidéo .

J’ai beaucoup réfléchi à cette hypothèse, et je suis maintenant convaincu : le mystère de la construction de la grande pyramide est sans doute finalement percé. La preuve formelle sera administrée lorsque la rampe interne (qui forcément est encore présente) sera révélée (mesures par micro-thermométrie et constatation « de visu » au niveau d’une arête de l’édifice. Un point de la théorie m’a beaucoup plu, c’est l’explication de la hauteur de la grande galerie d’accès (8 mètres) comme abritant une machine de levage à contrepoids pour les gigantesques blocs de pierre (60 tonnes la pièce) qui recouvrent la chambre du Roi. Même le levage du pyramidion qui parachève la pyramide est expliqué.

Tout ça est vraiment très convainquant, vous dis-je… Et si c’est ça, chapeau aux architectes de l’Egypte antique ! Et chapeau à Jean-Pierre Houdin pour l'avoir redécouvert ! Une sorte de nouveau Champollion, ce Houdin !

Les autorités Egyptiennes d’aujourd’hui semblent très peu pressées de faire confirmer cette théorie. Il est vrai qu’une pyramide dont le mystère est révélé perd un peu de son potentiel touristique…

3 Comments:

Blogger Luc said...

Hé hé hé ...

Il est intéressant de relire ton commentaire à l'article que j'ai écrit à ce sujet il y a deux ans : Une nouvelle théorie pour la construction de la Grande Pyramide de Khéops.

Je cite : "Ca doit être la 100 ième théorie "élégante" - encore plus élégante grâce à l'infographie qui illustre la chose. Néanmoins, comme Luc, j'ai vu la Grande Pyramide, qui a perdu l'essentiel de son beau revêtement externe, mais je n'ai vu nulle trace de ce colimaçon supposé..."

;-)

jeudi, 08 janvier, 2009  
Blogger Patrick said...

Ah, en effet, tu m'avais précédé. Bravo. J'avais oublié, et à l'époque je n'avais pas prêté trop d'attention à la chose (100 ième théorie élégante)... Mais voilà, ce coup-ci, j'ai vraiment lu, écouté, regardé, et je dois dire que l'hypothèse me semble vraiment très plausible...

Toutefois, ton article de mars 2007 évoque une rampe périphérique externe recouverte par la suite par le revêtement final de marbre. C'est d'ailleurs ce que l'image suggère (faussement). La théorie Houdiniste propose que la rampe a toujours été interne, et que le revêtement de marbre a été installé au fur et à mesure de l'édification (et non pas en phase finale). C'est ce qu'on voit sur les images, d'ailleurs. C'est peut-être l'évocation d'une rampe externe qui m'a amené à balayer cette histoire d'un revers de manche. Mais quand j'ai entendu parler d'une rampe interne (par construction), là, j'ai levé un sourcis et je me suis documenté plus avant...

Externe, c'était du déjà vu. Mais interne, c'est du jamais vu !

vendredi, 09 janvier, 2009  
Blogger Jack said...

Houdin a du envoyer Bob Drier inspecter la chambre
se touvant sur une des arrêtes, car il n’a pas eu l’autorisation de s’y rendre lui-même. Je ne comprends pas bien les motivations du conservateur des antiquités égyptiennes. Connaître le secret de sa construction ne retire rien au prestige du monument qui comme tu le rappelles si bien Patrick fut construit à l’époque du bronze.
Se tenir au pied de cette pyramide reste une des expériences les plus émouvantes que l'ont puisse vivre.

vendredi, 09 janvier, 2009  

Enregistrer un commentaire

<< Home