Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 15 juin 2010

Le moustique-tigre est arrivé en Provence



Quoi qu'en disent les climato-sceptiques, le réchauffement climatique est là, et bien là. Et le premier signe du réchauffement climatique, c'est la migration des insectes tropicaux vers les régions tempérées.

Le moustique-tigre fait partie de ces insectes tropicaux que l'on voit à présent arriver chez nous. Ce moustique est le vecteur de deux maladies : le chikungunya et la dengue. Eh bien ce moustique vient d'être repéré dans deux quartiers de Marseille la semaine dernière : La Valentine (XIe arrondissement) et Saint Barnabé (XIIe arrondissement).

Il était déjà arrivé en Italie et avait provoqué à Ravenne en 2007 l'apparition de 240 cas de chikungunya en deux mois.

Bienvenue sous les tropiques ...

Pour en savoir plus :
1. Le moustique-tigre, vecteur du chikungunya et de la dengue, présent à Marseille (AFP)
2. Chikungunya : le moustique-tigre sous surveillance en Provence-Alpes-Côte d'Azur (AFP)
3. Aedes albopictus (Wikipédia)

Crédit photo : vedura

9 Comments:

Blogger Alexis said...

Pour endiguer le fléau, il est plus que temps que les autorités prennent les mesures qui s'imposent, sans barguiner et surtout sans céder aux lamentations des bien pensants et autres bobos en charge du sauvetage du monde au détriment de la patrie. C'est à dire en reconduisant immédiatement à la frontière tous les moustiques qui ne partagent pas les valeurs de la république. En refusant énergiquement la régularisation massive de tous les moustiques-tigres sans papier ! en mettant tout de suite le hola à la politique de regroupement familial qui ne fait que menacer, démographiquement l'identité de nos terroirs, étangs et zones humides ! En organisant sur le champ des apéros-facebooks-géants citronnelle-casher-hallal (si ils veulent du sang, ils n'ont qu'à rentrer chez eux). Ça suffit maintenant, tous les gauchos, reporters sans frontières et autres RESF et touche pas à mon pote n'ont qu'à les accueillir dans leur propre jardin ! Car ce sont souvent les mêmes qui ont des jardins, ces professionnels de la bonne conscience repentante !
Voilà où elle nous mène, la politique des ayatollahs écologistes !
Il faut absolument faire le buzz autour de cette histoire de moustique-tigre (sortons les vuvuzelas, aprés tout, c'est eux qu'ont commencé) !
Et interdire le réchauffement de l'hémisphère nord (nord-ouest), pour le reste, nous leur accordons le droit à l'autodétermination ! ;)

mardi, 15 juin, 2010  
Blogger Bruno du grand sud est said...

On a leurs maladies c'est un bon début.
A quand leur sens du rythme et la taille de leur bangala?

mardi, 15 juin, 2010  
Blogger Jack said...

Alexis? Quelle mouche t'as piqué?...

mardi, 15 juin, 2010  
Blogger Alexis said...

non, euh rien… trop lu le Figaro on line. Je vais me ressaisir… tiens on va commencer par un pastaga tsé-tsé…

mardi, 15 juin, 2010  
Anonymous Anonyme said...

Les climatosceptiques ne disent pas que le climat ne se réchauffe pas. Il disent simplement que la cause n'est pas le carbone (effet négligeable ce que concède le giec). Il contestent simplement les effets démultiplicateurs de l'environnement qui rendraient cet effet négligeable en effet significatif. Les climatosceptiques pensent, eux, que c'est l'activité magnétique du soleil qui influencent tout et apportent comme preuve la fameuse "courbe en Z", laquelle se retrouve partout: activité magnétique du soleil, température, pression, couverture nuageuse...

mardi, 22 juin, 2010  
Blogger Padraig said...

Un moustique ? En Provence ? Ca alors, c'est du jamais vu ! C'est une catastrophe, en effet ! D'ailleurs, maintenant que j'y pense, il y en a même quelque fois en Bretagne, après une période d'humidité.

Ce moustique en Provence est clairement un indice décisif et évident qui établit sans contestation possible le phénomène du réchauffement climatique ! Même Allègre ne pourra pas contester ça !

Euh, mais, au fait, c'est pas en Provence que, depuis qu'on y a construit des maisons, il y a des moustiquaires aux fenêtres ? Et que toutes les boutiques vendent de la citronelle ? Suis-je bête, c'était sans doute juste par précaution, pour quand ce fameux moustique viendrait narguer les Provenciaux ! Ils sont prévoyants, en Provence !

mardi, 22 juin, 2010  
Blogger Jack said...

Pad... Le lien Wikipedia, inclus dans l'article, pointe sur un article concis et clair, sans imputer l'extension du moustique au réchauffement d'ailleurs, mais plus à la circulation des vieux pneus.
Tous comme la grippe aviaire dont l'expansion est imputable à l'homme et au commerce plus qu'aux oiseaux migrateurs... l'homme toujours l'homme!

mardi, 22 juin, 2010  
Blogger Padraig said...

A mon avis, ce moustique vient dans les valises de nos chers immigrés en provenance d'Afrique et qui débarquent à Marseille... Mais, chut, ça, on n'a pas le droit de le penser !

mercredi, 23 juin, 2010  
Blogger mutuelleassur said...

Maintenant on va même avoir peur des moustiques!

lundi, 05 juillet, 2010  

Enregistrer un commentaire

<< Home