Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 10 juin 2010

Un apéro avec du vin et du saucisson, c'est raciste, maintenant ?



Le 21 mai, une certaine Sylvie François a créé un événement Facebook : Apéro géant Saucisson et pinard à La Goutte d'Or !, prévu pour le vendredi 18 juin à 19 heures. Comme vous le savez, les apéros géants, c'est devenu un phénomène de société en France. Il y en a eu à Rennes, à Nantes, à Toulouse, etc ... Et, effectivement, ces événements posent la question du trouble à l'ordre publique.

Mais là, SOS Racisme a réagit en demandant l'interdiction de cet apéro Facebook au motif qu'il s'agissait là d'un acte "clairement raciste".

Ah bon ?

Alors, bien sûr, je ne suis pas dupe du fait qu'il s'agit sans doute là d'une provocation délibérée à l'égard des musulmans qui vivent dans ce quartier, et qu'il y a sans doute de l'extrême droite derrière tout ça.

Mais, pour moi, le problème n'est pas là.

Ce que je trouve quand même fort de café dans cette histoire, c'est que, aux dernières nouvelles, on est quand même en France. Que, en France, boire à l'apéritif un bon vin avec des rondelles de saucisson, ça fait quand même partie de nos traditions bien de chez nous. Alors, si des français pratiquent en France des coutumes françaises, ça devient de la provocation ? C'est ça qu'on est en train de nous expliquer ?

Alors, vous me direz, c'est à la Goutte d'Or. Très bien. Lisons l'article de Wikipédia sur le sujet : "Le quartier de la Goutte d'Or, dont le nom viendrait de la couleur du vin blanc que ses vignes produisaient, a toujours été un quartier populaire, du moins au cours des XIXe et XXe siècles. Il a été chanté par Aristide Bruant dans sa chanson À la goutt' d'Or ainsi que par François Hadji Lazaro dans une chanson du même nom." Donc, boire un coup en chantant "Ah, le petit vin blanc" dans le quartier de Paris où, traditionnellement on faisait du vin blanc, c'est devenu un acte raciste, à présent ? A la Goutte d'Or, il y a certes des musulmans, mais c'est surtout un quartier cosmopolite. D'ailleurs, il devient de plus en plus "bobo", et les prix de l'immobilier sont à la hausse.

Vous voulez que je vous dise ? Il y a un truc qui m'échappe, là. Il y aurait en France des endroits où on peut prendre un apéro tranquille et d'autre endroits où cela serait de la provocation? Des endroits en France qui seraient devenus "moins français" que d'autres ? C'est ça, le truc ?

Bon, allez, parlons d'autre chose : c'est l'heure de l'apéro et c'est la tournée du patron ! Je vous propose un petit Macon Viré bien frais dont vous me direz des nouvelles. Et, pour accompagner, de la rosette de Lyon je ne vous dis que ça !

... et allez fermer la porte du bar, des fois qu'il y ait un militant d'SOS racisme qui passerait dans le coin et qui nous verrait lever notre verre ensemble ...

Pour en savoir plus :
1. Apéro géant Saucisson et pinard à La Goutte d'Or ! (Facebook)
2. Il faut interdire « Apéro géant Saucisson et pinard à la Goutte d’Or » (SOS Racisme)
3. SOS Racisme veut interdire un apéro géant "Saucisson-pinard": "C'est clairement raciste" (Le Post)
4. SOS Racisme veut interdire un apéro Facebook "saucisson-pinard" (RMC)
5. Apéro géant Goutte d’Or: les Identitaires et Riposte Laïque font “manip’” commune (Le Monde)
6. Quartier de la Goutte-d'Or (Wikipédia)

Crédit photo : fotocommunity

36 Comments:

Blogger Vicnent said...

tu vas boire de l'alcool ??? honte sur toi !!! :-)

jeudi, 10 juin, 2010  
Blogger Luc said...

@ Vicnent : Ben non, bien sûr. Je reste à l'eau gazeuse jusqu'à la fin du mois, tu sais bien !

Là, le Mâcon Viré, c'est pour les clients du bar, bien sûr !

jeudi, 10 juin, 2010  
Blogger Padraig said...

Miam ! J'en ai l'eau à la bouche !

Cette histoire me rappelle qu'une commune du Front National avait été épinglée il y a quelques années pour proposer une soupe aux SDF. De la soupe au lard.

jeudi, 10 juin, 2010  
Blogger Bruno du grand sud est said...

"Un apéro avec du vin et du saucisson, c'est raciste, maintenant ?"
Cette façon de zoomer sur une partie de l'actualité pour créer une polémique,est peu élégante.
Cette petite sauterie de croisés est en fait une gifle à la communauté musulmane voisine.
pour info, Les charcuteries sans porc existent aussi, cette façon de faire est clairement discriminatoire et stupide.
Je ne crois pas qu'en exacerbant les tensions entre communautés on arrive enfin à vivre ensemble.
Il aurait été bien plus classe et constructif de faire un buffet mixte.

jeudi, 10 juin, 2010  
Blogger Luc said...

@ Bruno : Désolé, mais si polémique il y a, elle est du fait d'SOS Racisme qui a jugé bon de déposer une demande d'interdiction de cet apéro Facebook au motif qu'il s'agissait là d'un acte "clairement raciste".

Bon, j'explique : dans un apéro Facebook, c'est chacun qui amène ses trucs, un peu comme dans un pique nique, tu vois ? Rien à voir avec le distribution de soupe au lard évoquée par Padraig, donc.

Alors dis-moi : qu'est-ce qui empêche les musulmans du quartier de se joindre à la fête dans un esprit de simplicité et de convivialité en venant avec, par exemple, une bouteille de Champony et un saucisson sans porc, puisque tu me dis que ça existe ?

vendredi, 11 juin, 2010  
Blogger vincent b. said...

Vous êtes passés à coté d'un truc je crois là...

Evidemment qu'un apéro saucisson vin c'est anodin, sympa et normal.

Mais cet appel à un apéro saucisson à la goutte d'or n'est en fait qu'une provocation raciste, il n'y a derriere ce groupe aucun apéro de prévu, il s'agit juste de stigmatiser le quartier de la goutte d'or. Ici à Paris personne ne s'y est trompé. Je crois que tu as réagi trop vite Luc.

En core une fois : cet apéro n'a aucune vocation a exister réellement, c'est uniquement une provocation d'assez mauvais goùt.

Si j'étais musulman, je m'en ficherais dans les grandes largeur, mais je suis français, et parisien, et je trouve ça vraiment limite. En défendant cet appel Luc tu es vraiment dans le mauvais camp, sans le savoir j'en suis sûr.

Cette provocation est du même acabit que la récente "soupe populaire au porc", il n'y a derrière cela rien de sympathique, ni populaire, aucun bon sentiment.

vendredi, 11 juin, 2010  
Blogger Padraig said...

Cette histoire pose le problème du communautarisme en général.

La France est elle "une", ou doit elle devenir une collection de communautés distinctes, aux règles propres à chaque communauté ? On pourrait en effet imaginer que les lois soient différentes à la Goutte d'Or et dans le Marais, dans le 13ème, etc. A la Goutte d'Or, on pourrait être polygame - mais sans doute pas homo. Et les églises seraient toutes transformées en mosquées. En revanche, pas de polygamie dans le Marais, mais pas de problème pour les homos. A la Goutte d'Or, ce serait la loi de la Charia : main coupée pour un larcin, lapidation pour la femme infidèle. Et évidemment, la niquab pour toutes les femmes.

Le Royaume Uni avait pris le parti du communautarisme. Maintenant, il y a des quartiers Pakistanais avec police pakistanaise, fonctionnaires pakistanais, maire pakistanais... A peine savent-ils parler anglais. Mais ça commence vraiment à poser problème. Certains de ces quartiers sont devenus des repères d'intégristes, avec prêches haineux, etc. Les femmes y sont voilées. Même genre de chose pour les Jamaïcains et Indiens... Bref, ces quartiers n'ont vraiment plus rien d'anglais.

Je pense que pour les anglais, il n'y a pas de retour en arrière.

Est-ce le modèle que la France doit adopter ?

vendredi, 11 juin, 2010  
Blogger Vicnent said...

Padraig

dans le 92, Mohamed est le 74ième prénom donné à la naissance, dans le 93, c'est le premier. (et dans le 75013, ça doit être 'tchang')

Bref, les communautés, elles sont déjà archi là, le nier, c'est stupide.

Et vouloir croire qu'on puisse influencer le modèle français, ça me fait rire.

je n'ai aucun pb avec les musulmans (en dehors que j'exècre au plus haut point toute forme de religion) ou les arabes ou les Arabes ou les juifs ou les chinois etc. C'est juste que "certains" n'ont ni nos principes, notre culture, notre histoire, nos valeurs etc.

Pourquoi intégrer ou assimiler les polonais, les italiens etc n'a en gros posé aucun pb ? Pourquoi y a t il un pb avec les musulmans ? Mais y a t il un pb au fait ?

Peut on empêcher et pour quelles raisons, de venir en France, des gens (des humains, hein...) qui n'ont ni nos valeurs, cultures, principes, histoires, etc ? Je ne le crois pas. Par contre, que ça dérange, oui, je le comprends : ça nous oblige à penser différemment en terme de moeurs, de coutumes etc.

sauf que pour certains, tout repose sur une religion (politique) dont les rites et les obligations sont tous aussi stupides les uns que les autres (prier 5 fois par jours, charia, voile, cochon etc...)

imagine t on assimiler facilement des gens dont le mode de vie est intrinsèquement différent du notre ? Quand en plus tout cela repose sur des règles aussi stupides, sans aucun fondement après tant de siècles ?

Imaginez des témoins de jéhovah frappant à votre porte tous les jours chez vous, au boulot, à la piscine : ça vous ferez pas chier à un moment donné ?

vendredi, 11 juin, 2010  
Blogger Jack said...

Alors pas de saucissons ni de vin rouge dans un quartier musulman?
Pourtant dans tous les supermarchés de France (sauf en Bretagne, peut-être, Pad nous le diras...), il y a des rayons Halal et ce rayon grandit d'année en année : cherchez l'erreur.
L'intolérance devrait être combattues par SOS Racisme, ne croyez vous pas? Le racisme cela ne consiste-t-il pas à rejeter la différence?

vendredi, 11 juin, 2010  
Blogger Jack said...

La pratique de la tolérance implique la réciprocité, sans cette dernière cela se nomme au mieux de l'angélisme et au pire du crétinisme.
Alors Vicnent tu me feras remarquer qu'on a pas encore trouvé de religion qui ne soit pas sectaire : chacune détenant forcément LA VERITE.
Et bien justement ce qui fonde notre république est la liberté, l'égalité et la fraternité et donc la laïcité, ce qui ne s'est pas fait sans mal et il n'y a pas si longtemps.
Le tout étant de savoir si nous y tenons encore à tout ça ou bien qu'il nous importe peu que la charia gouverne nos petits enfants?

vendredi, 11 juin, 2010  
Blogger filip said...

J'ai rien contre les racistes, j'ai moi-même un ami raciste... alors.

vendredi, 11 juin, 2010  
Blogger Bruno du grand sud est said...

Jack il faut se réjouir que les rayons halal grandissent dans les supermarchés! tu pensais que nos amis musulmans ne mangeaient pas?
C'est autant de bestioles qui ne sont pas égorgées dans les baignoires et autant d'argent d'une économie parallèle qui circule maintenant dans notre système cotisant.

vendredi, 11 juin, 2010  
Blogger Jack said...

Bien sûr Bruno, mais je ne suis pas certain de trouver du porc dans les supermarché de Riyad, mais me diras-tu, y aurait-il quelqu'un pour en acheter?
Je suis toujours à la recherche de la réciprocité : c'est bête j'y tiens, c'est sans doute cela qui fait de moi un raciste?
C'est bien, je crois ce que les provocateurs de cet "apéro" veulent mettre en évidence.

vendredi, 11 juin, 2010  
Blogger Bruno du grand sud est said...

Il faut être patient.Pour vivre à côté d'une grosse communauté maghebine je peux dire que les jeunes et les très jeunes vivent majoritairement à l'occidentale que les jeunes filles sont en harmonie vestimentaire avec le temps qu'il fait.
Le métissage physique et culturel dilue lentement toute cette jeunesse même si elle garde un attachement très fort aux pays de leurs grands parents.
On va pas faire la fine bouche, nos sociétés tellement évoluées sont peuplées de vieillards, cette jeunesse remuante et bruyante est une vraie chance.
je considère cette période de transition comme une sorte de repentance.Nos aîeuls ont engrossé le maghreb pendant des siècles on a maintenant leurs gosses sur les bras qui finiront par manger du cochon comme papa.

samedi, 12 juin, 2010  
Blogger Luc said...

@ Bruno : je suis assez d'accord avec ce que tu viens de dire.

samedi, 12 juin, 2010  
Blogger Luc said...

@ vincent b : "En défendant cet appel Luc tu es vraiment dans le mauvais camp, sans le savoir j'en suis sûr."

Bon, t'as pas bien compris ce que j'ai voulu dire ou je me suis mal expliqué.

Donc, je vais faire simple :

(1) Je n'ai jamais défendu et ne défendrai jamais aucune action d'extrémiste, d'où qu'elle viennent, de gauche, de droite ou religieuse. Je n'ai aucune sympathie pour les intégriste de quelque nature que ce soit.

(2) Si j'ai réagi à cette action d'SOS racisme, c'est tout simplement parce que je suis abasourdi que, dans la France de 2010, boire un verre de vin avec une tranche de saucisson puisse être considéré comme une provocation à quelque emplacement du territoire français que ce soit.

Voilà. C'est tout.

Maintenant, s'il y a que moi que cela interpelle qu'on en soit arrivés là, c'est pas grave, on fera avec ...

samedi, 12 juin, 2010  
Blogger Padraig said...

Je ne comprends pas qu'on parle de racisme ici. Il n'y a rien qui concerne la race dans cette affaire. En plus, les français ne sont pas raciste. La popularité d'une Rama Yade l'atteste amplement.

Non. Il est question ici de xénophobie. La crainte de celui qui est différent, qui vient d'ailleurs (et nous impose son mode de vie). Et là, les français sont plutôt xénophobes. Ils souhaitent que leur manière de vivre, leurs us et coutumes, etc. soient respectés par les autres. Bref, que l'ensemble de règles (écrites et non écrites) qui permettent le "vivre ensemble" soient suivis par tous en France.

Alors, oui, ceux qui ne respectent pas ces règles du "vivre ensemble" en France s'exposent à ne pas être vraiment bienvenus parmi nous. Et ce qu'ils soient blancs, noirs, verts ou bleus...

Mais il n'y a rien de raciste là-dedans...

Rama Yade est appréciée parce qu'elle vit comme toute bonne française. Donc il n'y a aucun problème avec sa couleur de peau (qu'elle a très belle, d'ailleurs)... Et en plus, elle est un peu rebelle à Nicolas, ce qui la rend évidemment encore plus sympathique.

Que "SOS xénophobie" s'insurge au sujet de cet apéro géant, passe encore, mais "SOS racisme" n'a rien à voir là-dedans...

dimanche, 13 juin, 2010  
Blogger Jack said...

Pad, je ne suis pas de ton avis : il s'agit de nourriture ici, et dire que les français sont xénophobes est une contre vérité.
Les français goutent volontiers à tout un panel de cuisines plus étrangères et exotiques les unes que les autres : des sushis au couscous en passant par la cuisine thaï ou asiatique en général.(sans oublier les horribles Mac Do)
Luc : je pense que ce n'est pas toi qui te fourvoie en rapportant ce fait, mais bien SOS Racisme qui ce déqualifie en cette position sur ce sujet.

dimanche, 13 juin, 2010  
Blogger Luc said...

@ Jack : Merci pour ton soutien ! Ca fait plaisir d'être compris comme il faut !

dimanche, 13 juin, 2010  
Blogger Padraig said...

Oui, c'est vrai, on aime tous le couscous... Mais...

L'appréciation culinaire n'entraîne pas l'acceptation sans condition des cultures qui ont engendré ladite cuisine...

C'est précisément le problème de la Goutte d'Or, non ?

Bon, enfin, si tout le monde pense que les français ne sont ni racistes ni xénophobes, c'est parfait, ça doit être vrai, et il n'y a donc aucun problème...

dimanche, 13 juin, 2010  
Blogger Jack said...

Sans angélisme, pas plus que bien d'autres peuples,Pad.
Vive la tolérance, sauf pour les intolérants!

dimanche, 13 juin, 2010  
Anonymous augustine said...

Vive le XXIe siècle!!! Quand on pense que cette pauvre Gervaise devient alcoolo, dans l'Assommoir, parce qu'elle a le malheur d'habiter le quartier de la goutte d'Or et de rencontrer un alambic! Un siècle plus tard, non seulement elle échappe à son triste destin, mais elle ne grossit pas en mangeant de cet infâme cochon! Sauvons Gervaise grâce à SOS racisme!

Quoi qu'il en soit, j'espère bien qu'en France, on peut manger et boire ce qu'on veut plutôt que de devenir tous plus limités et plus c... les uns que les autres!

dimanche, 13 juin, 2010  
Blogger Luc said...

L'organisatrice de l'apéro répond à une interview : Un apéro géant saucisson-pinard à la Goutte d’or (Kabyles.net)

dimanche, 13 juin, 2010  
Anonymous Anonyme said...

Le lien vers le groupe qui a organisé cet apéro dans "un pur esprit de convivialité" :
http://www.projet-apache.com

Il est clair qu'ils sont beaucoup plus ouvert d'esprit que SOS Racisme ;-)

dimanche, 13 juin, 2010  
Blogger Luc said...

@ Anonyme : Oui, je l'avais dis dans le texte de mon papier : "Alors, bien sûr, je ne suis pas dupe du fait qu'il s'agit sans doute là d'une provocation délibérée à l'égard des musulmans qui vivent dans ce quartier, et qu'il y a sans doute de l'extrême droite derrière tout ça."

Apparemment, ça se confirme ...

lundi, 14 juin, 2010  
Blogger Jack said...

Bien que n'étant pas un militant d'extrême-droite, ni un raciste. Je n'aimerais pas que la France soit comparable à l'Indonésie d'ici quelques années, non merci...

lundi, 14 juin, 2010  
Anonymous Anonyme said...

Que prendre l'apéritif, ou qu'organiser un apéritif dans la capitale devienne un acte raciste, cela montre quand même une évolution inquiétante de la société.

Est-ce que manger un sandwich au jambon dans la rue sera perçu, d'ici quelques années, comme une insulte à l'encontre des musulmans? S'il croise une femme voilée, elle croira qu'il l'a fait exprès? Et elle, au fait, de son côté, elle est raciste, ou pas, en portant le voile?

Ah, on est bien parti.

mardi, 15 juin, 2010  
Blogger Bruno du grand sud est said...

Quand on dit que tout est bon dans le cochon ce n'est pas de vains mots.Tenez par exemple, quand les xénogreffes à partir de cochons transgéniques seront au point,nos voisins musulmans feront-ils les difficiles pour sauver leurs enfants?
Ou comme Abraham au pays de Morija ils espéreront le secours d'un ange?

mercredi, 16 juin, 2010  
Blogger Jack said...

Attention Bruno, tu tiens là des propos racistes.

mercredi, 16 juin, 2010  
Blogger Vicnent said...

Jack : mais où est la liberté d'expression ???

Est ce que j'ai le droit en France de dire que les religions sont d'abord et avant tout un lavage de cerveau et que l'ensemble de leur rites sont profondément stupides ?

Si oui, on verra effectivement quand la question des Xénogreffes se posera.

Idem pour les témoins de jéhovah : pas de transfusion (quitte à mourir), par contre, pas de problème pour manger de la viande.

hahaha.

mercredi, 16 juin, 2010  
Blogger Jack said...

Oui Vicnent t'as raison on a le droit de tourner toutes les religions en dérision...sauf la mienne!

jeudi, 17 juin, 2010  
Blogger Bruno du grand sud est said...

Raciste allons donc! antithéiste sans aucun doute.

jeudi, 17 juin, 2010  
Blogger Luc said...

Jeudi soir, au Carrousel du Louvre (Paris 1er arrondissement), a eu lieu le dîner en blanc. 8000 à 10000 personnes se sont donne rendez-vous dans un endroit de Paris tenu secret jusqu'à 1 heure avant le RDV pour diner confortablement entre amis. Tout le monde vient habillé en blanc avec ses tables, chaises, couverts, bouteilles et son dîner. On a amené du vin rouge, du vin blanc, du vin rosé, des cochonnailles diverses et variées, entre autres ...

SOS Racisme n'a pas demandé l'interdiction de cet apéro/dîner géant.

Donc, on résume : pour SOS Racisme, si on fait la fête à Paris avec du vin et du saucisson, c'est raciste dans le 18 ème arrondissement, mais ça n'est pas raciste dans le 1er arrondissement.

Cherchez l'erreur ...

Pour en savoir plus : www.whitedinner.fr

samedi, 19 juin, 2010  
Blogger Bruno du grand sud est said...

Dans cette belle région du Bandol, Un ami vigneron prépare en ce moment même une parcelle en vue de planter de jeunes vignes.
Un énorme tracteur procède au défonçage, nous sommes une vingtaine à suivre l'énorme soc pour enlever les vieilles racines.
La pause casse-croute est offerte par le patron.Elle est la bienvenue car nous sommes exténués.
Au menu: pâté de campagne,jambon et saucisson.nous nous sommes régalés, sauf peut-être les 5 tunisiens.
Le vigneron a cru bon d'ajouter "j'espère que vous aimez le ralouf "
Sans protester, comme s'ils étaient habitués,ils ont mangé dans leur coin leur propre nourriture.

mardi, 06 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

NDLR : "ralouf" signifie "porc" en arabe.

Ton anecdote est d'un racisme ordinaire écoeurant. Ce n'est pas parce qu'il sait que ces employés tunisiens ne lui achèteront jamais de vin qu'il doive se sentir autorisé à se comporter de la sorte.

Tu as fait une remarque à ton ami vigneron ?

dimanche, 11 juillet, 2010  
Blogger Jack said...

Rien dans cette histoire que le quotidien de notre belle Provence où les mêmes personnes votent pour l'extrême-droite (surfant sur la vague anti-émigrés)tout en exploitant des clandestins dans leurs champs... C'est cohérent.

mercredi, 14 juillet, 2010  

Publier un commentaire

<< Home