Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 20 juillet 2010

Google abandonne le Nexus One



Comme Microsoft, face au succès incroyable d'Apple, Google avait décidé de sortir son propre smartphone : le "Nexus One".

Et comme Microsoft, Google a décidé d'arrêter la commercialisation de son smartphone. "Chacun son métier", a déclaré Eric Schmidt, le patron de Google. Il n'y aura pas de "Nexus Two".

Pourtant il est était pas mal, ce Nexus One, bien mieux en tous cas que le Kin tout pourri de Microsoft. Mais voilà, il ne suffit plus de copier le meilleur smartphone du marché pour réussir.

Constatons donc que Microsoft et Google, ces deux géants du marché, ont jeté l'éponge. On y voit plus clair, tout d'un coup, vous ne trouvez pas ?

Pour en savoir plus :
1. Nexus One et Microsoft Kin : c'est fini ! (cnet)
2. La petite mort du Google Phone (TF1 news)
3. Nexus One : Google écoule ses dernières unités en ligne (business mobile.fr)
4. Google Nexus One : liquidation totale avant fermeture ! (les numériques)
5. Nexus One Death Grip Demo (Mac 4 Ever)

Crédit photo : Tom Schierlitz

53 Comments:

Anonymous TGV said...

On dirait vraiment que tu le fais exprès, mais je pense que tu le fais exprès car je n’ose penser que tu ignores de quoi tu parles :

- Microsoft abandonne la commercialisation d’un appareil issu d’un rachat et à destination d’un marché spécifique, celui des ados. Erreur de stratégie d’une équipe qui n’a pas grand-chose à voir avec celles de Windows Mobile. J’ai d’ailleurs eu l’occasion d’essayer hier un mobile sous Windows Phone 7 qui sera lancé à la rentré, ça m’a bluffé et le concept n’a vraiment rien d’une copie de ton joujou préféré. Plaira, plaira pas, ça c’est une autre question, moi j’ai aimé. Ça n’a d’ailleurs rien à voir non plus avec le Windows Mobile que nous connaissons aujourd’hui car MS est enfin reparti de zéro. Pas de rétrocompatibilité pour ne pas trainer des casseroles.

- Google abandonne la commercialisation d’un téléphone Android qui a surtout servi à lancer la machine Android auprès des développeurs. Google n’est pas un fabricant et n’a jamais eu vocation à distribuer du hardware. C’est aux OEM de prendre le relais, et il le font plus ou moins bien, je ne suis pas fan mais j’ai entre les mains un Samsung Galaxy S plutôt sympathique. Mais oui ce n’est pas novateur car ça copie l’iPhone.

- Et pour revenir au post précédent, hier aussi j’ai eu un iPhone 4 en main, cela m’a permis de constater que l’antenagate n’est pas du pipo, selon comment on le tient on perd le signal, et pire que ça si on le perd complètement on ne le retrouve plus, à moins de rebooter le téléphone. S’il faut se poser la question de comment tenir un téléphone ça devient compliqué. Sinon, rien à redire, il est magnifique.

mardi, 20 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

Google, jeter l'éponge ? Luc, tu plaisantes, là, n'est-ce pas, vu que leur OS Androïd est un des plus prometteurs en matière de Smartphones... Déjà la version 2.2 semble excellente, la version 3 pourrait décoiffer (même décoiffer iOS4). Mais plus encore, leur immense panoplie de programmes, de contenus * , de systèmes et de services... va doter Androïd d'un avantage écrasant que nul au monde ne saura égaler (pas même qui-vous-savez).

C'est même un brin effrayant, car Google pourrait bientôt établir une hégémonie de mauvais aloi * (sauf à vraiment jouer le jeu de l'ouverture, auquel cas tout ira bien)...

* C'est qui, qui numérise tout sur terre, en ce moment ?

mardi, 20 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

Quand à Microsoft, force est de constater que leurs efforts en matière de PDA d'abord et de Smartphones ensuite n'ont pas été très convainquant... Leur succès a été presque aussi confidentiel que, euh, voyons, par exemple, les Mac d'Apple en matière de PC...

Voyons ce Windows Phone 7 que Microsoft nous concocte cette fois-ci...

Mais à ce stade, je parierais davantage sur Google (pour les raisons dites plus haut)...

mardi, 20 juillet, 2010  
Blogger Jack said...

Luc, je m'étonne que le fervent libéral (au bon sens du terme)que tu es se réjouisse de la disparition de toute concurrence dans quelque domaine que ce soit...
Mais la concurrence, moi vous savez... quand je vois les écarts de prix entre providers Internet dans l'hexagone, je me demande si le consommateur en profite vraiment...

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

@ TGV et aux autres : si vous lisez bien ce que j'ai écrit, c'est que Google (et Microsoft) jetaient l'éponge sur la commercialisation de leur téléphone.

Vous avez bien lu ? Je parle d'un téléphone, pas d'un OS.

Alors, je sais que vous êtes tellement pro-Microsoft que, pour vous, un Samsung (par exemple) équipé de WIndows CE, c'est "un téléphone Windows". Eh bien, pas pour moi : c'est un Samsung.

Or donc, constatons que dans le domaine du hardware Microsoft et Google avaient tous les deux affiché des ambitions. Ils se sont pris tous les deux un rateau. Ils se concentrent tous les deux à présent l'un sur Windows 7, l'autre sur Androïd, et puis voilà.

C'est tout ce que je voulais dire.

Faut que je ré-explique encore un coup, ou est-ce que c'est clair ?

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

... et au passage, je leur souhaite bien du plaisir.

Pourquoi ?

Parce que, écrire un OS pour téléphone, avec des contraintes pas possible, c'est déjà compliqué.

Alors, si en plus, il faut prendre en compte toutes les variantes possibles (clavier physique ou virtuel, 3G ou pas 3G, caméra X, Y Z, frontale ou pas, etc ...) ça devient tout de suite quoi ?

Vous avez deviné : une "usine à gaz" ! Windows, quoi ...

Donc, si on en arrive à des téléphones pour lesquels il va falloir télécharger des drivers pour tel ou tel composants, on n'a pas fini de rigoler ...

C'est ça que Pad appelle un "système ouvert" : un beau bordel, en fait !

Alors, vous commencez à comprendre pourquoi tout le monde achète des iPhones à présent ????

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

Si vous voulez un avant-goût des réjouissances qui attentent les utilisateurs de téléphones utilisant Android, je vous recommande la lecture attentive de l'article suivant : Mobile : Le Samsung Galaxy S souffre d’un mystérieux bug. (Gizmodo)

Qui c'est qui reveut des cacahouètes ?

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

A en croire Luc, il n'y aurait pas de PC sous Windows, juste des Toshiba, Acer ou Lenovo. Bah, c'est une façon de voir, pourquoi pas ?

En tous cas, cette histoire d'OS est très dépassée.

Au début de la micro-informatique; il y avait du hardware. IBM a fait un gros coup avec ses PC qui ont dominé la scène des années '80... Mais bientôt ce fut l'ère des OS. Exit IBM, entrée de Microsoft, et diffusion planétaire de Windows au milieu des années '90. Mais aujourd'hui, nous sommes en train d'assister au début d'une nouvelle ère, celle des contenus. Et là, exit Microsoft qui n'a rien dans sa besace, et entrée en force de Google dont le catalogue est déjà très riche...

Donc toute considération sur le hardware ou l'OS est sans grand intérêt, celui qui va se placer est celui qui offrira la plus grande panoplie de contenus, j'ai nommé Google...

En tous cas, le modèle du tout intégré hermétiquement fermé et contrôlé qu'affectionne Apple ne me semble pas du tout un modèle d'avenir. Apple s'est fourvoyé dans ce modèle avec les Mac (malgré une évidente supériorité technologique au départ), il se fourvoie aujourd'hui avec l'iPhone (malgré une évidente supériorité technologique au départ).

Dans le modèle que j'entrevois, il n'y a aucune place pour Apple (hormis ses sempiternels 2 à 3 % de parts de marché). Mais, bon, il gagne de l'argent comme ça, c'est très bien, tant mieux pour ses actionnaires !

Bienvenue à Google !

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

Luc, tu nous dis qu'Androïd a des bogues ? Pas possible, je rève ! Un nouveau logiciel pourrait donc contenir des bogues ? Scandale !

Au fait, au début, il avait pas quelques menus bogues, le "System" des premiers Mac ? Je me souviens que le bouton reset était assez souvent utilisé, non ? Et il était opportunément situé en face avant, c'était quand même plus accessible !

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

H-I-S-T-O-R-I-Q-U-E !

Vous venez d'assister en direct live au lâchage de Microsoft par Padraig !

Si même Pad lâche Microsoft, les jours du très sudoripare Steve Ballmer sont comptés, moi je vous le dis !

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

@ Pad : "Apple s'est fourvoyé dans ce modèle avec les Mac "

Côté Mac, tout va bien, merci !

Lire : Ventes de Mac : +39% en avril, +35+ en mai, +11% en juin selon NPD Group

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

Moi ? Lâcher qui ?

On ne peut lâcher qu'une société qu'on idolâtre - si vous voyez ce que je veux dire !

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

@ Pad : "celui qui va se placer est celui qui offrira la plus grande panoplie de contenus"

Voui voui voui ...

Apple iPhone : + de 200 000 applications. Qui dit mieux ?

.....

(grand silence frisé)

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

@ Pad : Les futures BMW vont afficher l'écran de l'iPhone directement sur leur tableau de bord.

BMW feraient-il une erreur stratégique en ne choisissant pas Android, tu crois ?

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

Bon, pour Apple, ça ne se passe pas si mal, semble-t-il :

"Stocks are higher, boosted by extraordinary second-quarter earnings from Apple (NASDAQ: AAPL)" (Stocks open higher on strong earnings, including Apple's stellar results - International Business Times)

J'aime bien le "stellar". :-)

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

BMW a raison aujourd'hui. Ils changeront demain lorsque la roue aura tourné !

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

Quand aux 200 000 applications de l'iPhone dont 99 % sont des jeux sans aucune utilité, on repassera !

Alors que les contenus de Google, c'est du lourd !

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

@Pad : "Quand aux 200 000 applications de l'iPhone dont 99 % sont des jeux sans aucune utilité, on repassera ! "

Une affirmation gratuite sans aucun fondement de plus ...

Tiens, tu me donnes une idée : je fais faire une série d'article sur les apps qu'il y a sur mon iPhone. On est loin (très loin) de 99% de "jeux sans aucune utilité" !

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

@ Pad : "Luc, tu nous dis qu'Androïd a des bogues ? Pas possible, je rève ! Un nouveau logiciel pourrait donc contenir des bogues ? Scandale !"

J'explique :

Par construction, un OS qui doit gérer quarante douze marques offrant elle même quarante douze modèles, avec des "devices" divers et variés de quarante douze origines est obligé de boguer en permanence.

Comme je l'ai dis plus haut, c'est le quotidien des utilisateurs de Windows (si si, il y en a encore !)

Par contre, Apple sort chaque année UN nouveau modèle de téléphone. Pas trente, pas douze, pas quatre, UN !

Donc, système super stable, paradis des développeurs qui ne doivent pas gérer un enfer de configuration plus incompatible les unes que les autres. Et pas de bogue (ou presque) !

Je pense que c'est assez facile à comprendre, ça, non ?

jeudi, 22 juillet, 2010  
Anonymous Pierre said...

550 000 applications Facebook... faire de la daube en grand nombre n'est pas un gage de qualité.

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

"Apple sort chaque année UN nouveau modèle de téléphone. Pas trente, pas douze, pas quatre, UN !

Wouah ! Super, ça, c'est avoir du choix ou je ne m'y entend guère !

En fait, ceux qui n'achètent pas un iPhone, ils ne l'achètent pas justement en raison de cette carte forcée. Quand j'étais petit, j'avais appris ce truc dans "la boîte du magicien N°2". Mais il n'y a plus que les blondes à s'y laisser prendre (dixit TGV).

Je pense que je n'achèterai jamais un iPhone. Ni rien d'autre qui porte la marque de la société refermée sur elle-même.

Il fut un temps où j'étais utilisateur d'un Mac (vers 1983). Je l'avais quelque peu imposé à ma société. C'était parfait, surtout pour les acpects graphique (présentations par exemple). Mais un jour je me suis retrouvé isolé dans un monde non communiquant. Pour m'intégrer dans le vrai monde et dialoguer avec les autres, il m'a fallu abandonner mon cher Mac. Ca a été dur, mais depuis, je n'ai pas regretté !

Bon, donc, comme je l'ai dit, prochaine étape : Google. Et peut-être même en matière d'OS pour les PC du futur (Chrome OS). J'ai hâte de vivre ça !

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

@ Pad : "Bon, donc, comme je l'ai dit, prochaine étape : Google. Et peut-être même en matière d'OS pour les PC du futur (Chrome OS). J'ai hâte de vivre ça !"

Donc, je résume : exit Microsoft (ouf, enfin !) et bienvenue à Google !

Cool !

Moi, j'aime bien Google. Au moins ils innovent, eux ! Au moins ils font la trace dans la poudreuse. Ca, j'aime bien.

Donc, j'attends avec impatience de voir ce qu'ils vont nous sortir ...

Wait and see.

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

... m'enfin, côté Android, il y a encore du boulot !

Si on compare Android 2.2 et Apple iOS 4, c'est Apple qui gagne.

Haut la main !

Lire : Mobile OS deathmatch: Apple iOS 4 vs. Android 2.2 (ComputerWorld)

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

Pour trouver des milliers d'apps "sérieuses" sur iPad et iPhone, c'est ici : The no-junk business iPhone and iPad apps finder (InfoWorld)

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Jack said...

Ça va les ptits gars vous vous sentez bien dans votre bac à sable?

jeudi, 22 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

Ca m'amuse, le "no-junk business iPhone and iPad apps finder".

Comme la très vaste majorité des 200 000 applications dont se glorifie Apple ne présentent pas le moindre intérêt, il faut un annuaire pour trouver les rares applications qui ont une vague utilité.

Cool !

En fait, les 99 % restantes ne sont là que pour faire perdre du temps à leurs utilisateurs !

vendredi, 23 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

Tiens, au fait, juste, au passage, le "Blogger" qui héberge "Chez Luc", c'est signé de qui, à votre avis ?

Allez, je vous aide : pas Apple, pas Microsoft, pas même Adobe... C'est, c'est...

vendredi, 23 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

iOS4 bat Androïd 2.2 ? Tout à fait.

Voyons donc Androïd 3...

vendredi, 23 juillet, 2010  
Anonymous TGV said...

Je passe une soirée au Festival Off et ça se met à chauffer ici !!!

On se croirait dans le combat qui nous opposait au siècle dernier avec certains potes fervent de l’Apple II et moi avec mes IBM PC et autre trucs plus ou moins compatibles (pour ceux qui sont assez vieux, pour les autres ça doit être dans les manuels d’histoire).

Le lien sur les défauts du Galaxy S est amusant. Qui peut me proposer un device vraiment bugg free ? Ça n’existe pas, c’est comme le père noël, les buggs c’est obligatoire sur des machines qui sont un tel condensé. Par contre, le service minimum, c’est tout de même de pouvoir téléphoner avec… Sur le Galaxy S que j’ai en main (et que je peux te montrer Luc car on est voisins) il y a d’autres buggs dont personne n’a parlé et qui sont plus gênants (je n’en parlerais pas par devoir de réserve, aux journalistes de faire leur boulot, moi je ne le suis). Vu le cycle de production de ces appareils, il y aura toujours des buggs.

Il y a un truc qui m’a débecté dans cette affaire ou le gourou d’Apple aurait mieux fait de se la fermer, plutôt que de s’excuser platement auprès de sa clientèle et de leur proposer autre chose qu’un bout de plastique, il a montré du doigt la concurrence et il continue à le faire par le biais d’articles comme celui que tu évoques, relayé par ses fan boys. Et à mon avis ça ne fait que commencer. Ça manque vraiment d’élégance.

L’élégance aurait été de dire, ok on a merdé, on vous échange le matériel. Bien sûr cela coute cher, mais quand on a le niveau d’exigence de Jobs, la solution était celle-ci. Ça aurait valu toutes les campagnes de pub imaginables, un coup de maitre. A moins qu’au final ça ne soit plus lui le décideur… mais Wall Street ;-)

Quant à la concurrence, j’espère bien qu’il continuera à y en avoir. Je ne veux voir aucun des protagonistes dominer le marché, ça serait bien trop dangereux et Apple et Google me font souvent bien peur car leurs rêves sont tout autant idéologiques que financiers. Microsoft est sur la pente descendante, mais Microsoft n’a jamais eu une vision aussi idéologique.

vendredi, 23 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

@ TGV : "Quant à la concurrence, j’espère bien qu’il continuera à y en avoir."

Moi aussi !!!

vendredi, 23 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

@ Pad : Il y a un domaine où l'iPhone est bien plus "ouvert" que tous les autres smartphones, c'est au niveau des accessoires.

Va à la fnac ou ailleurs, et regarde ce qu'il y a de disponibles comme accessoires pour téléphones (supports pour voiture, socle avec haut-parleurs, etc ...).

Il y en a une quarantaine pour l'iPhone, et ... aucun pour les autres !

vendredi, 23 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

Tiens, oui, parlons-en, des accessoires... Existe-t-il au monde une autre interface qui est propriétaire et dont le propriétaire fait payer de coûteuses royalties pour avoir le droit de l'utiliser ? Un peu comme si la défunte interface parallèle dite Centronics pour les imprimantes avait été payante ! ! ! Ou encore l'USB ! !

Incroyable, n'est-ce pas ? Mais si : Apple l'a fait avec son "dock" ! Un constructeur qui veut faire et vendre un accessoire pour iPhone ou iPod doit payer des royalties à Apple pour l'utilisation du dock !

C'est ça, l'ouverture selon Apple !

Non merci, vraiment, très peu pour moi...

vendredi, 23 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

Je rejoins TGV sur ses craintes vis-à-vis de Google. Idéologie, je ne sais pas, mais désir d'hégémonie, sans aucun doute. Et ça ne serait pas bon pour nous.

Ce qui pourrait bien se passer un jour, c'est un mariage Google-Microsoft (Google apportant son contenu et sa créativité, Microsoft apportant sa maîtrise du marché professionnel). Ca décoifferait peut-être... Mais ça renforcerait le caractère hégémonique...

Heureusement, il y aurait toujours l'éternel outsider Apple pour aiguillonner tout ça...

vendredi, 23 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

"les jours du très sudoripare Steve Ballmer sont comptés", dit Luc plus haut.

Ca doit être les 175 millions de licences Windows 7 * vendues et les 16 milliards de dollars de profits au quatrième trimestre fiscal 2009-2010 qui font suer ce Steve-là !

* Windows-7-tout-pourri, bien entendu !

vendredi, 23 juillet, 2010  
Blogger Jack said...

Tiens hier j'ai rencontré, encore une nouvelle victime des escrocs qui vendent du soft. Un brave type achète un PC avec Window Seven, de retour à la maison il s'aperçoit que sa "vieille" imprimante (4 ans)ne peut fonctionner avec Seven, il cherche en vain le bon driver.
Je parie que l'on ne va pas tarder à lui vendre une nouvelle imprimante.
C'est de cette manière sans doute que l'on parvient à vendre des "nouveaux" produits qui en gros font la même chose tout en ne permettant pas d'utiliser une imprimante "vieille" de 4 ans.
Je trouve ça juste intolérable, mais je suis sans doute le seul, puisque cela continue de plus belle.

vendredi, 23 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

Pour l'imprimante non compatible Se7en, tout est possible, bien entendu.

Pourtant, si elle n'a que 4 ans, elle devait être compatible Vista. Or, dans la majorité des cas, Windows 7 reprend les drivers de Vista. Si ça se trouve, il faut juste utiliser les drivers donnés pour Vista, et ça marche ! Pour ma part, j'ai intégré sans problème sous Se7en des périphériques assez anciens (scanner Epson par exemple) sans le moindre problème...

En fait, pour ma part, j'ai été un peu bluffé que Se7en se configure aussi simplement (automatiquement) malgré ma configuration plutôt tarabiscotée (périfs nombreux, disques RAID, etc)... J'ai même une très antique Webcam de marque Intel qui marchait sous W98 mais pas sous XP et qui a été reconnue par Se7en !

vendredi, 23 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

Là, pour le coup, voici une appli vraiment utile sur l'iPhone 4 ! A mettre en tête du hit parade des 200 000 applis (pour la plupart inutiles) ! Bravo, Apple !

vendredi, 23 juillet, 2010  
Blogger Jack said...

@Pad : tu as sans doute raison, l'imprimante a 4 ans et sa mise sur le marché sûrement un peu plus.
Il n'empêche que cette petite histoire se renouvelle à chaque changement de système.J'ai vécu ça avec d'autres potes à la sortie de Vista et j'ai moi même donné avec un scanner de la même marque entre W98 et XP. Depuis la sortie du premier OS c'est sans doute des millions de périphériques qui sont devenus inutilisables alors que physiquement en état de fonctionner.
Je suis allé sur le site d'Epson puisqu'il s'agit d'une Epson, le type d'imprimante en question ne figure même plus sur leur liste d'imprimante.
Pour moi il s'agit d'une association de malfaiteurs entre fabricants de périphériques et producteurs d'OS. Aucun des deux n'est juridiquement attaquable, par contre je crois qu'ils le sont simultanément et je m'étonne que les lawyers américains n'aient pas encore détecté cette mine.
Alors que tout le monde parle de développement durable et de chartes d'entreprises, ces dernières feraient bien de nous montrer leur sincérité en cessant de se moquer de leurs clients!

samedi, 24 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

Le problème aussi, c'est la sortie incessante de nouveaux modèles de tout. Marketing oblige, sans doute, il faut toujours sortir du nouveau mais ça finit par faire des montagnes de modèles différents... Il faudrait peut-être exiger une garantie de suivi pendant disons au moins 10 ans après la vente du produit. Donc ton ami qui a achété une Epson il y a quatre ans aurait alors encore une garantie de bon fonctionnement avec les OS d'aujourd'hui pour encore 6 ans... Après 10 ans, peut-être peut-on admettre que la technologie est complètement dépassée et qu'il est temps de passer à autre chose...

C'est sûr que la philosophie Apple de l'offre propriétaire étanche facilite bien des choses de ce côté-là... Mais tous les anciens périphériques Apple fonctionnent-ils vraiment sous Mac OSX dont le moteur (Unix) n'a rien à voir avec les versions antérieures - et ils ont même changé de processeur (Power PC -> Intel) - ce qui a dû faire de gros dégâts côté logiciels, à mon avis...

Puisqu'on parle d'imprimantes, j'ai aussi une petite Epson D120 à jet d'encre qui fonctionne bien, mais dont les cartouches ne sont pas rechargeables. Il faut d'abord acheter un jeu de cartouches génériques, puis recharger les cartouches génériques. Bon, je sais bien, ils vendent les imprimantes à vil prix, et se ratrappent sur les consommables propriétaires... Mais au bout du compte, ça coûte bonbon de chez bonbon ! En plus, les cartouches livrées avec l'imprimante ne sont remplies qu'à moitié pour forcer l'utilisateur à aller vite acheter des cartouches neuves.

Tiens, un avis perso : plus on choisit un périphérique "complexe" (tout-en-un) genre scanner-imprimante-fax, plus on a de chances de devoir le mettre à la poubelle rapidement. Ma philosophie : un appareil pour une fonction. Jusqu'à présent, je n'ai pas eu trop de déboires avec cette façon de faire...

samedi, 24 juillet, 2010  
Blogger Jack said...

Dans ce cas d'espèce, il s'agit d'un scanner-imprimante: curieusement, le scanner fonctionne ...lui!
Cette garantie de 10 ans me semblerait une garantie raisonnable.
Espérons que ce blog est assez populaire pour être lu par les décideurs des fabricants de périphériques.(on peut toujours rêver)

samedi, 24 juillet, 2010  
Blogger Bruno du grand sud est said...

Je sors de ma torpeur estivale pour mettre mon grain de sel.
Alors on se rejouit de l'émergence d'un quasi monopole?
Il en ressort pourtant toujours la même constante.C'est toujours les mêmes qui se font mettre.Les bidochons que nous sommes.
Ce prosélytisme pour du matériel qui sera obsolète demain est vraiment bizarre.

mardi, 03 août, 2010  
Blogger Padraig said...

Bruno, si le prosélytisme concernait un produit, ce serait moindre mal... Mais il concerne une société guidée par un gourou qui érige un "système" qui vise une hégémonie exclusive, ce qui n'est en effet pas au goût de tout le monde...

mardi, 03 août, 2010  
Blogger Jack said...

Petite précision ... au sujet du driver W7... aprés quelques recherches... on en a trouvé un!
Faut être honnête, tout de même, mais le moins que l'on puisse dire est que tout cela n'est guère plus "userfriendly" qu'avant!

mardi, 03 août, 2010  
Blogger Luc said...

@ Bruno : en fait, Padraig a raison. Chaque iPhone est équipé d'une puce spéciale qui prend le contrôle de ton cerveau et t'enlève tout sens critique vis à vis de Steve Jobs, son créateur. C'est pour cela qu'on surnomme l'iPhone le Jesus Phone.

Une fois que Steve Jobs a pris le contrôle de ton cerveau grâce à son iPhone, tu deviens "sa chose", et tu achètes tout ce que fabrique la compagnie Apple, fort cher, et sans réfléchir.

C'est la plus grande techno-secte du vingt et unième siècle.

D'ailleurs, pour aucune autre marque au monde, des gens se mettent à camper dans la rue une semaine avant que l'objet de rêve arrive dans le magasin.

Mais, bon, cette puce secrète qui prend le contrôle de ton esprit, c'est un secret jalousement gardé ... et breveté, bien sûr. Alors, ne vas pas le répéter, surtout. Il y a tellement de mauvaises langues ...

mardi, 03 août, 2010  
Blogger Padraig said...

Je lis dans "Le Télégramme" daté du 13 août :

"325 millions de mobiles vendus en deux mois. Ce chiffre s'explique par le boom des smartphones qui totalisent 61,6 millions de ventes. Palmarès des fabricants : Nokia (34,2%), Samsung (20%) et LG (11%)".

En matière de smartphones, Androïd (10,6 millions d'unités vendues) dépasse iOS (8,7 millions d'unités). Mais est encore devancé par RIM (11,2 millions d'unités) et par Symbian de Nokia (25,4 millions d'unités).

Amusant. Les gesticulations de Steve pour faire croire que l'iPhone est le N°1 des smartphones ne résistent pas aux statistiques ! Apple n'est somme toute qu'un petit joueur !

Vous savez mon pronostic : Google Androïd va très bientôt dominer le marché...

vendredi, 13 août, 2010  
Blogger Padraig said...

Et maintenant, il est question qu'Androïd intègre PayPal ! Les choses vont très, très vite, chez Google... Une banque intégrée dans un OS de Smartphone ! Et pas n'importe quel OS !

mardi, 17 août, 2010  
Blogger Padraig said...

Tiens, je viens de tester le Google Search vocal intégré à Android. Pas mal du tout. Au lieu de taper sur le clavier le ou les mots clé de recherche, on les prononce, et Google affiche les mots et fait la recherche correspondante. Plus besoin de saisie au clavier... Et ça marche en français... Des petits malins ont détourné ça pour une faire une App qui permet de "parler" un SMS ou un e-Mail, et le texte s'inscrit dans la fenêtre idoine. J'ai essayé ça aussi, ça marche limite...

Mais Google/Android veut aller plus loin : associer sa reconnaissance vocale avec son puissant traducteur en ligne et un locuteur. Ce sera l'application mythique : on cause en français dans son téléphone, et l'interlocuteur entend en allemand ! Une vraie "killer app" pour Android, à mon avis (comme le fut Excel pour le Mac)... C'est ça, la puissance de Google !

vendredi, 20 août, 2010  
Blogger Luc said...

Google Search vocal existe depuis 2 ans sur l'iPhone ...

vendredi, 20 août, 2010  
Blogger Padraig said...

Ah, ben tiens, je viens de découvrir que Google search vocal en français, c'est aussi dispo sur mon BlackBerry.

Décidément, l'avance de l'iPhone s'amenuise à vue d'oeil !

vendredi, 20 août, 2010  
Blogger Padraig said...

Bon, enfin, ça marche pas encore à tous les coups. Quand je dis "Chez Luc", il comprends volontier "FaceBook" ou "Saint Luc"... Mais bon, si je dis mon nom et prénom, ça marche à tous les coups... Allez comprendre !

vendredi, 20 août, 2010  
Blogger Luc said...

@ Pad : comme tu peux le constater, malgré la "toute puissance" de Google, il y a encore du boulot avant qu'ils nous sortent la " killer app".

Si tu veux mon avis, c'est Apple qui la sortira en premier, et elle marchera, elle !

vendredi, 20 août, 2010  
Blogger Padraig said...

Non, Luc. Apple est complètement hors course. Ils ont compris que le business de demain, c'est le contenu, pas le contenant. Alors ils ont forcé sur iTunes et iStore. L'ennui, c'est qu'ils n'ont aucun contenu propre, ils ne font que mettre à disposition des contenus tiers en prenant des sous au passage.

De l'autre côté, pendant des années, Google a bâti une gigantesque base de contenus et de systèmes qui s'amplifie tous les jours : Google est partout, il sait tout, il sait même où tu es en ce moment, Luc, il sait ce que tu as acheté, ce que tu as consulté, tes centres d'intérêts, il a tout cartographié, tout photographié, tout scanné, il sait tout traduire, il sait (presque) comprendre notre voix, etc. etc. Et ces différents éléments peuvent maintenant collaborer (exemple : reconnaissance vocale et traduction). Et c'est maintenant que ça commence à arriver à maturité. Personne au monde ne peut plus les rattraper. Personne, même pas Microsoft, et certainement pas Apple !

Y'a des jours où Google, ça fait peur...

vendredi, 20 août, 2010  
Blogger Luc said...

@Pad : On est bien d'accord !

C'est le jour où il a pris conscience de ça que Steve Jobs a décidé de virer le patron de Google du conseil d'administration d'Apple.

vendredi, 20 août, 2010  

Publier un commentaire

<< Home