Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 10 juillet 2010

Climategate : le Sunday Times s'excuse !



On se souvient de l'article vengeur publié ici même par Padraig en novembre 2009 à propos du Climategate. Eh bien, comme je l'avais souligné dans les commentaires de l'époque, il avait tout faux ! Le soi-disant "Climategate" pointé du doigt par Padraig n'a jamais existé !

Deux rapports viennent d'être publiés qui lavent le travail des experts du climat de tout soupçon !

La deuxième enquête, publiée le 7 juillet, et dirigée par Sir Muir Russell, ancien doyen de l'université de Glasgow, exonère de toute malversation les climatologues du CRU. Selon ce rapport, "la rigueur et l'honnêteté scientifiques" de ces derniers "ne sont pas en doute". Les études menées au CRU sont cruciales. Elles consistent en particulier à compiler les données météorologiques mondiales pour en extraire la température moyenne terrestre. La mesure du réchauffement récent repose donc, en partie, sur ces travaux. Les enquêteurs disent "ne pas avoir trouvé d'éléments" à même "de mettre en cause la confiance" à placer dans ces recherches. Ni dissimulations ni manipulations.

Les allégations colportées par Claude Allègre et Padraig (entre autres) étaient donc totalement infondées.

Alors, bien sûr, maintenant le mal est fait, et les climato-négationistes ont réussi leur coup : Copenhague a été un fiasco.

Mais quand même, un prestigieux journal anglais, le Sunday Times a présenté ses excuses pour avoir publié le 31 janvier 2010 un article intitulé UN climate panel shamed by bogus rainforest claim, à charge sur les scientifiques du GIEC.

Saluons ici le sens de l'honneur de la presse anglaise de haut de gamme, qui présente comme cela des excuses publiques. Ce n'est certainement pas dans la presse française qu'une telle chose arriverait !

Le "fair play" a été inventé par les britanniques. Ils se sont trompés, ils s'excusent. Bravo !

Bon, eh bien Padraig, la balle est dans ton camp à présent !

Pour en savoir plus :
1. Sunday Times Retraction (University of Cambridge)
2. British Newspaper Apologizes to Climate Scientist (The New York Times)
3. Sunday Times apologises for false climate story in a 'correction' (The Guardian)
4. Le travail des experts du climat lavé de tout soupçon (Le Monde)
5. AmazoneGate et GIEC : le Sunday Times s'excuse ! (Libération)
6. Le cas Allègre : l’appel commun des journalistes et scientifiques (Terra Eco)
7. Climategate (Chez Luc)

Crédit photo : The Daily Telegraph

11 Comments:

Blogger Padraig said...

Mazette !

Mon nom se retrouve associé à un membre de l'académie des sciences, de l'Institut universitaire de France, de la National Academy of Sciences (USA), médaillé Wollaston en 1987 (la plus haute distinction décernée par la Geological Society of London), ancien ministre de la république et titulaire de la médaille d'or du CNRS en 1994, la plus haute distinction scientifique française !

C'est vraiment trop d'honneur ! Vous allez me faire rougir !

dimanche, 11 juillet, 2010  
Blogger Alexis said...

Tiens, y a ça aussi comme lien utile : http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/06/amazonegate-et-giec-le-sunday-times-sexcuse-.html

Bon évidemment faut s'adonner à la lecture de "tracts Trotstsko-marxistes", mais bon vu que les autres sont tous Lénino-staliniens et que le Fig' en parle pas…

À part ça, si Copenhague a été un si bel échec, c'est aussi à cause de la mise à l'écart du groupe des G77 il me semble, lâché dans la dernière ligne droite par la Chine.
Ce qui ressemble à un bon paquet de noirs, manipulés par des verts qui se font eu par des jaunes… pour être politiquement incorrect.

dimanche, 11 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

@ Alexis : le lien en question était déjà listé dans l'article, en N°5.

Mais ... merci quand même !

dimanche, 11 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

"Les allégations[...] étaient donc totalement infondées."

On lit beaucoup ça dans les journaux en ce moment, mais pas vraiment au sujet du climat...

lundi, 12 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

A noter qu'à tout prendre, je préfère que mon nom soit ici associé à celui d'un membre de l'académie des sciences, de l'institut universitaire de France, etc. ancien ministre, etc. etc. etc. qu'à celui d'un saltimbanque arborant à peine son certificat d'études, plagiste et serveur occasionnel et vague journaliste pour motocyclettes avant d'aller filmer les sauvages en vendant des crèmes de beauté et déodorants corporels (si vous voyez de qui je veux parler)...

Nota : j'ai un peu forcé le trait, je le concède.

mercredi, 14 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

Sur le sujet plus général du réchauffement climatique, trois mots suffisent pour qualifier la situation actuelle :

"Ite missa est".

Ou, en version Coluche : "Circulez, y'a rien à voir !"

vendredi, 16 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

@ Pad : "Ite missa est"

... tu peux développer ?

dimanche, 18 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

"Ite missa est" est la parole du prêtre à la fin de la messe catholique qui exprime qu'on peut partir, la messe a été dite. Il n'y a plus à y revenir... Jusqu'à dimanche prochain !

Cette histoire de réchauffement carboné, on pourra en juger non pas dimanche prochain mais dans dix ans (à la fois techniquement parlant et médiatiquement parlant) :

- Si le réchauffement carboné est alors avéré et que le sujet est toujours en première page des journaux, c'est que j'aurai eu tout faux.

- Mais si dans 10 ans on aura oublié tout ça, que rien de concret ne corrobore alors un réchauffement carboné et qu'une autre Grande Peur monopolise alors l'attention des médias, alors, c'est que j'aurai eu raison... Oh, il y aura bien de temps en temps des soubresauts, des relents de théorie réchauffiste, comme il y en a sporadiquement au sujet de l'effroyable trou d'ozone, mais ça, c'est du bruit non significatif...

dimanche, 18 juillet, 2010  
Blogger Luc said...

Bon, OK.

Si tu veux mon avis, il va pas falloir attendre 10 ans pour que ça se précise ... malheureusement !

dimanche, 18 juillet, 2010  
Blogger Jack said...

Pff! Dans 10 ans de toutes façons, on sera gaga.

dimanche, 18 juillet, 2010  
Blogger Padraig said...

Oui, Jack. Dans 10 ans, on aura tous oublié le pari ! Ainsi je suis tranquille, personne ne viendra me dire "je te l'avais bien dit" !

dimanche, 18 juillet, 2010  

Enregistrer un commentaire

<< Home