Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 10 février 2005

La planète bleue




Hier soir, j'ai vu le film "La planère bleue" qui passait sur Canal +. Ce film a été tourné par plusieurs équipes, pendant 5 ans et ça a donné 7000 heures de pellicule. Le résultat est absolument magnifique.
Certaines images sont à la limite du supportable, comme celles de l'attaque des orques sur le baleineau que sa mère essaye vainement de protéger.

Mais, au final, on reste sur une impression de pureté et de vertige devant l'immensité de l'océan et la beauté absolue des images de ce film.

J'en fais un peu trop, là, non ?

Pour en savoir plus :
1. La planète bleue (site officiel)
2. La planète bleue (allociné.fr)
3. des images du film (en allemand)

Libellés : ,

2 Comments:

Blogger Patrick said...

Je l'ai vu en salle sur grand écran, l'année dernière, c'était sans doute mieux que dans la lucarne... Mais, si je me souviens bien, ils auraient pu se passer des commentaires qui faisaient un peu "poncifs" et la musique faisait un peu "dramatisante"... Et la qualité de certaines images laissait à désirer (on devient exigeant !). D'autres films animaliers étaient de meilleure qualité technique (peut-être un peu trucqués aussi !)... Mais, bon, on va pas faire trop la fine bouche, quand même ! Je me souviens qu'il y avait des enfants qui hurlaient de peur dans la salle : la nature est souvent violente !

jeudi, 10 février, 2005  
Blogger Thierry said...

C'est un film magnifique... ce qui m'a le plus frappé c'est la faune abyssale composée d'organismes luminescents. Il y en a un, en particulier au scintillement multicolore : on aurait dit un jeu de lumière de boite de nuit.
Un doute quand même sur les trucages : l'eau est si limpide tout au long du film que je me suis demandé où et quand ils avaient pu trouver de telles conditions de tournage (bon 2heures sur les 7000 heures ils ont dû choisir les meilleurs morceaux).
J'ai bien aimé aussi le fait d'associer l'ours polaire à la faune aquatique...tout compte fait la banquise, c'est l'océan qui a gelé une partie de l'année.

jeudi, 10 février, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home