Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

vendredi 4 mars 2005

Steve Fossett a gagné son pari



Steve Fossett est devenu le premier aviateur à faire le tour du monde en solitaire, sans escale et sans ravitaillement en atterrissant jeudi soir à Salina au Kansas après 67 heures de vol.

Alors, face à ça, deux types des réactions possibles.

La première, bien française : Oui, c'est un caprice de milliradaire, juste pour accrocher un 107ème record à son palmarès. C'est un conquérant de l'inutile. Ca sert à rien...

La seconde, vers laquelle je pencherais, finalement : c'est une aventure extraordinaire, qui a été faite à bord d'un avion expérimental, qui a utilisé des techniques composites de pointe qui serviront peut-être un jour dans d'autres domaines. Par exemple dans les avions de ligne, très gourmands en kérosène ...

Et vous, votre réaction ?

Pour en savoir plus :
1. Steve Fossett a gagné son pari (Nouvel Obs)
2. Steve Fossett boucle le globe en 67 heures (Libération)
3. Steve Fossett bat le record du tour du monde en avion en solitaire et sans escale (Le Monde)
4. Steve Fossett Challenges (sire officiel - en anglais)

4 Comments:

Blogger Jack said...

Ben, tu nous coupes un peu l'herbe sous le pied, il est vrai que ma première réaction fut: à quoi çà sert, la seconde combien de temps faut-il à Mach 2 ou 3 avec un chasseur ravitaillé en vol et combien de fois.
La troisième : bof, par rapport aux cosmonautes, il joue petit bras.
Non sérieux : 67 h sans dormir, il a du prendre quelque chose.
Et puis, faire le tour du monde tout seul comme un con, c'est dommage de ne pas visiter un peu, rencontrer des gens, tisser des liens...
Et grâce à ton blog Luc, j'ai vu sa photo.

vendredi, 04 mars, 2005  
Blogger Philippe Piriac said...

Mon commentaire est que lui et son sponsor ( le créateur de Virgin) vivent leur vie pleinement.

Pour moi, on est dans le phénomène révolutionnaire, au même titre que S.jobs avec son Apple II.

On parle de plaisir, de besoins individuels , de développement durable, de personnes physiques incarnées et du coup on invente le futur.

Il est intéressant de noter qu'au même moment, les français parlent de relance de la notion de politique industrielle encadrée par l'Etat pour stimuler l'innovation ( cf rapport Beffa)
Rien contre cela, si ce n'est que l'on va reconcentrer les allocations de ressources sur les grandes entreprises et non sur les PMI. Peut être faudrait il plus s'interroger sur la notion de business angel... ( see EBAN)

dimanche, 06 mars, 2005  
Blogger Caroline said...

Chapeau bas à Steve Fossett... Il a plein de sous, donc il pourrait être dans son palais tranquille à boire du champagne tiré de robinets d'or. Mais non il y va, il se met en risque. Il passe 67 heures dans un caisson, il aurait pu mourrir... D'ailleurs il n'a pas eu que des succès, son voyage en ballon s'est soldé par une chute brutale de 8000 mètres! Bon il y a peut-être un peu de mégolomanie mais pourquoi toujours voir le mal partout.

dimanche, 06 mars, 2005  
Blogger Jack said...

Vous étes tous bien sérieux ce dimanche.
Merci de me révéler tous les symboles qui se cachent derrière cet exploit!
Pour le rapport de Beffa à Chirac, je suis d'accord...
C'est clair qu'il n'a pas le style de Fossett, c'est bien trop risqué.

dimanche, 06 mars, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home