Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 3 avril 2005

Comment j'ai lu des contes de fées



Hier et avant-hier on est allés avec Viviane à Aix en Provence pour assister aux Journées des Ecrivains du Sud qui avaient pour thème "Comment j'ai lu des contes de fées". Ces journées sont organisées par Paule Constant.

C'était très émouvant et très extraordinaire. Devant nous, les auteurs avaient chacun vingt minutes pour parler d'un thème, et ils le faisaient chacun et chacune à leur manière. Il est impossible de résumer une soirée et la journée qui a suivi en une note de blog, mais voici quelques morceaux choisis :

Michel TOURNIER a raconté son enfance, et a dit surtout qu'il distinguait l'histoire, pleine de crime, de guerre et de combat, et la géographie, pleine de découverte et d'émerveillement. Il s'amuse à classer les écrivains en écrivains d'histoire et écrivains de géographie. Il a cité l'exemple archétypique de l'Iliade, du type "histoire" qu'il a trouvé rasoir, et de l'Odyssée, du type "géographie", qui l'a enchanté. Cette image m'a frappé. A la pause, j'ai été lui parler près de la fontaine de Giono, qui est une de mes écrivains préférés, et il m'a dit qu'il le trouvait "à 100% géographique". Il m'a aussi raconté un épisode de l'Odyssée qui était à son sens la première histoire de vampires qu'on ait jamais écrite. Il a aussi fait le distinguo entre la "nouvelle", fait brut (brutal) sans aucun sens, la fable, avec une "morale" de l'histoire explicitée, et le conte, totalement irréductible, et dont le sens est caché.

René de CECCATTY nous a parlé des contes hilarants de Horace Walpole, du 18° siècle, dont j'ai acheté un exemplaire.

Anne-Marie GARAT nous a fait une lecture hallucinante du "petit chaperon rouge". Toute la salle était pendue à ses lèvres, et à la fin, il y a eu un tonnerre d'applaudissement qui a duré très très longtemps. Elle nous a entraîné à travers ce conte dans la tradition orale qui se perpétue depuis la nuit des temps, dans le tréfond de notre inconscient collectif, et la salle était en transes, littéralement. Je ne lirai plus jamais ce conte de la même façon qu'avant ...

Avec Pierrette FLEUTIAUX on a beaucoup rit ! Sa version féminisante des contes de fées était vraiment trop drôle !

Jacques JOUET nous a sorti des variantes théatrales du dialogue entre Oedipe et le Sphinx tout à fait étonnantes.

Pierre PÉJU, l'auteur de "la petite chartreuse", le film qu'on a été voir au cinéma le mois dernier, nous a parlé du rôle de la petite fille dans les contes de fées. Il nous faisait remarquer que, si le Petit Poucet n'avait qu'une idée, c'était de sortir de la forêt, Blanche Neige, elle, s'y installait, et n'en ressortait que si un Prince Charmant venait la chercher. Les garçons fuient la forêt, les petites filles, si elle s'y perdent, peuvent y rester ...

Daniel PENNAC nous a fait un numéro exceptionnel sur le thème "le merveilleux dans les romans policiers". Un numéro franchement, c'était une prestation théâtrale !

La rencontre s'est terminé par une lecture de Vénus KHOURY-GHATA qui a lu deux de ses poésies. Je ne savais pas que ça pouvait être si beau. A la fin, toute la salle s'est levée pour applaudir.

Bon, je m'arrête là, il y en aurait trop à dire, et de toutes façons, ce que j'ai écrit ne fait qu'effleurer l'émotion ressentie dans cet amphithéâtre.

Pour en savoir plus :
1. Journées des Ecrivains du Sud (fichier pdf - 353k)

2 Comments:

Blogger lyssy said...

Rien qu'avec ce que tu as écrit, je regrette de n'avoir pu y aller (moi qui adore les contes de fées en plus!)
En tout cas j'ai beaucoup apprécié la façon dont tu l'as abordé

dimanche, 03 avril, 2005  
Blogger Luc said...

Merci, Lyssy, c'est sympa.

dimanche, 03 avril, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home