Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 16 avril 2005

La Salamandre

Je voudrais vous faire partager un petit journal suisse animé par un véritable passionné et contemplateur de la nature, il a crée ce journal lorsqu’il était encore un enfant.
Son regard a gardé la fraîcheur de l’enfance et me remémore la mienne que j’ai eu la chance de passer assez proche de la nature.
Il y avait non loin de ma maison, une mare, peuplée de salamandres et de tritons, qui m'a beaucoup intéressé. Il ne s'agissait pas de la superbe salamandre terrestre qui est l'emblème de cette revue.
Ce journal porte au monde et la nature la plus proche de nous, une affection que j’aime à faire partager.

La Salamandre

4 Comments:

Blogger Anne said...

C' est trop joli, j' en veux un !

samedi, 16 avril, 2005  
Blogger Jack said...

Pourquoi, un pour toi toute seule, ils sont à tout le monde les écureuils..
Voilà qui me fait penser que je n'ai pas vu les "miens" (1) depuis quelques temps, mais je sais qu'ils sont là avec tous les trognons de pomme de pin qui sont par terre.
(1) ceux qui passent habitent mon jardin.

samedi, 16 avril, 2005  
Blogger Luc said...

Oui, moi aussi, ça fait un moment que j'ai pas vu les "miens", ceux qui viennent déguster les noix de notre noyer ...

samedi, 16 avril, 2005  
Blogger Patrick said...

Ca me rappelle un truc ignoble : c'est que beaucoup des photos "léchées" d'oiseaux étaient en fait des photos de piafs empaillés et "mis en scène" (je le sais, je connaissais un de ces photographes spécialisés) !

Mais ici, on voir bien que l'écureuil est vivant : les oreilles ont bougé pendant la prise de vue !

samedi, 16 avril, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home