Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 13 avril 2005

C'est le "non" qui va gagner ...


Echanges d'amabilités lors des funérailles de Jean-Paul II - Photo "Le Figaro"

En fait, Jack avait raison, choisir entre le "oui" et le "non", c'est pas si simple.

La construction Européenne, c'est un magnifique projet, lancé après la fin de la 2ème Guerre Mondiale par le couple Franco-Allemand ("La vieille Europe", selon Rumsfeld), dans l'optique "plus jamais ça", avec pour modèle, avoué ou pas, les Etats-Unis d'Amérique.
Depuis, deux ou trois génarations ont passé. Les jeunes ne savent plus qui est Hitler, et le "modèle Américain", depuis que Bush est au pouvoir, il ne fait plus trop envie... Les Etats-Unis sont actuellement une des nations les plus détestées au monde. Ca aide pas, pour être un modèle !

Les Français d'aujourd'hui, ils ont peur. Ils sont confrontés à 10% de chomage. Des usines se délocalisent en permanencent, et il n'est pas facile de convaincre les ouvriers des usines qui ferment que le projet Européen leur mijote un avenir radieux !

En plus, la France, "le plus beau pays du monde" (1ère destination touristique mondiale), et qui est de plus "le pays de la Sécu" apparaît comme le pays de cocagne pour moult pays moins gâtés que le nôtre. D'où une immigration qui a parfois atteint et même dépassé localement le "seuil de tolérance" du corps social. Comme de plus, l'intégration des musulmans de France a été un véritable échec, 6 millions de musulmans se sentent rejetés par la France et se radicalisent. Alors, l'extrême droite surfe là-dessus et brandit le spectre de l'arrivée dans l'union de 60 millions de Turques musulmans. (Je sais, la Turquie est un état "laïque").

Une jeunesse confrontée au chomage, et une violence au quotidien qui monte...

Alors le Français apeuré dit "non". Stop ! On arrête tout !

Le beau rêve, l'utopie qu'on va y arriver, que l'Europe du futur sera paisible, prospère et harmonieuse, il faut y croire, mais c'est vraiment un acte de foi. Il faut prendre du recul et se raisonner. Car, quand même, il suffit de regarder la pyramide des âges pour voir que, à l'évidence, d'ici 6 à 8 ans, non seulement le chomage aura disparu en France, mais on sera même en situation de pénurie de main d'oeuvre !!! Et alors, un contexte de plein emploi sera bien plus favorable à une intégration harmonieuse de toutes les composantes de la population Française.
Et la puissance économique de l'Europe est proprement colossale. C'est la toute première puissance mondiale. Mais, évidemment, ça se voit pas quand on avance en ordre dispersé.

Ca c'est le beau rêve. Mais les Français d'aujourd'hui ne vivent pas dans ce rêve. Il vivent au quotidien des réalités qui les terrorisent et les rendent très pessimistes pour l'avenir.

Donc, face à un oui "cérébral", c'est un non "émotif" qui va gagner ...

Patrick aura finalement raison, donc...

Pour en savoir plus :
1. Référendum : Une majorité de Français souhaite désormais la victoire du Non (Ipsos)
2. J'ai lu la Constitution ! (Chez Luc)
3. A quoi servent les politiques ? (Chez Luc)
4. Les causes du "non" à la Constitution Européenne (Chez Luc)
5. Sondage "Le Parisien" : non à 51% ! (Chez Luc)
6. La Charte des Droits fondamentaux de l'Union européenne (Chez Luc)

20 Comments:

Blogger Jack said...

Bernadette : mais ou est encore passé David Douillet...?

mercredi, 13 avril, 2005  
Blogger Patrick said...

Bah, vous allez voir : Chiracu va tout faire basculer ce soir à la télé (ou plutôt faire tout foirer, comme à son habitude...).

Non, vraiment, quelle idée idiote de soumettre une chose comme ça à un référendum !

jeudi, 14 avril, 2005  
Blogger Patrick said...

Je relève dans ton post une remarque concernant la sécu.

On nous a appris que la Sécu, c'était un système unique, que le monde entier nous enviait... Et que ça n'existait nulle part ailleurs... Ce qui est vrai : dans la plupart des pays, la Santé est prise en charge directement par l'Etat, et les soins sont gratuits pour tous - pas besoin de Sécu (et de son trou). C'est par exemple le cas en Angleterre et en Italie. On nous rétorque que "ah, oui, mais la qualité des soins est très médiocre". Je ne suis pas persuadé de la supériorité des soins dispensés en France dans les hôpitaux. Les hôpitaux anglais sont très bien équipés. Là où il y a une nuance, c'est qu'il y a un contingentement des soins (on évite par exemple de dépenser des fortunes à faire des opérations coûteuses sur des grabataires, on donne au malade juste le nombre de pilules nécessaires à un traitement, pas un flacon complet). Mais on y arrive aussi, forcément - les réformes Blazy ne font que copier ce qui existe déjà depuis des lustres ailleurs...

Alors, en fait, la Sécu, c'est juste un impôt en plus que les autres ne payent pas...

Je me trompes ?

jeudi, 14 avril, 2005  
Blogger Luc said...

> Jack :
Very good, le coup de David Douillet ! Ca aurait pu être la réplique de Chirac sur la photo, effectivement !
Moi, j'avais pensé à "Ca y est, j'ai encore fait une connerie !"

jeudi, 14 avril, 2005  
Blogger Luc said...

> Patrick :
Je suis assez d'accord avec toi sur ton jugement sur la "Sécu" à la Française. Notre système, pavé de bonnes intentions au départ, conduit à des absurdités et des gaspillages invraisemblables.

jeudi, 14 avril, 2005  
Blogger Patrick said...

Jeudi 20h50, Chiracu commence son show. Mon pronostic : demain, le OUI aura encore perdu 5 points...

jeudi, 14 avril, 2005  
Blogger Jack said...

Crois-tu Chirac capable d'autant d'influence ?

jeudi, 14 avril, 2005  
Blogger Luc said...

Patrick > C'est quoi ce gag ? "Chiracu", y a une allusion perfide à Caucescu ???

jeudi, 14 avril, 2005  
Blogger Luc said...

Vous êtes sévères avec lui, les gars ...

jeudi, 14 avril, 2005  
Blogger Luc said...

Tiens, un bon plaidoyer pour le "oui", c'est celui de Laurent Joffrin, directeur de la rédaction du Nouvel Observateur.

jeudi, 14 avril, 2005  
Blogger Jack said...

Sèvére ou pas, les sondages ne bougeront pas d'un mm demain...
C'est mon pari.

jeudi, 14 avril, 2005  
Blogger Patrick said...

"Chiracu", c'est "Chirac" prononcé à la Japonaise. Il a été ovationné de cris "Chiracu ! Chiracu !" lorsqu'il est allé voir un combat de Sumo il y a deux ou trois semaines au Japon.

En fait, Chirac devrait se cantonner au rôle de voyageur de commerce qu'il fait très bien. On s'en porterait mieux (et l'Europe aussi) !

jeudi, 14 avril, 2005  
Blogger Patrick said...

Pour les sondages, on verra bien. Donc, selon Jack, pas de changement, pour Patrick - 5 pts, et selon les autres fidèles bloggeurs ?

J'ai entendu que Chiracu avait fait un revirement à 180° au sujet de la Turquie (comme le suggérait récemment Giscard ! ! ! ). Ca s'appelle un mouvement de girouette ! A mon avis, c'est trop tard, le mal est fait...

jeudi, 14 avril, 2005  
Blogger Patrick said...

Bon, tout ça ne me fera pas changer ma conviction, celle qu'une Europe forte est nécessaire pour notre avenir, au delà de nos petits intérêts du moment. Moi, je voterai, et je voterai OUI.

"La meilleure façon d'marcher, c'est d'mettre un pied d'vant l'autre", comme dit la chanson : faisons donc passer cette foutue Constitution, et après, on l'améliorera, on la réformera en fonction de l'expérience acquise, et à la fin on aura quelque chose de bien...

vendredi, 15 avril, 2005  
Blogger Luc said...

Bon ben voilà enfin une démarche positive : on va de l'avant, et, en chemin, on corrige la trajectoire si nécessaire.

J'adhère ! Où est-ce qu'il faut signer ?

vendredi, 15 avril, 2005  
Blogger Luc said...

Bon ben finalement, la contribution de Chirac, c'est -3 points pour le oui.
Je pense que c'était Patrick qui était le plus proche, et qui a donc gagné un filet garni !

Pour en savoir plus :
1. Le "non" au référendum sur le traité européen creuse l'écart (Yahoo news)

samedi, 16 avril, 2005  
Blogger Patrick said...

Dernier sondage : le NON progresse à 56 %. Chirac aurait mieux fait de se taire...

A mon avis, c'est un peu râpé, cette affaire. Aucun homme politique ne va maintenant prendre le risque de se mettre en avant en faveur d'un OUI qui est donné perdant... Ils vont tous faire le dos rond et se réveiller juste après le vote pour blâmer notre pauvre Président de la débâcle... Je me demande seulement comment Chirac va gérer l'après-vote... Il ne peut pas démissionner, car il irait alors droit chez les juges qui n'attendent que ça... Donc il fera sans doute sauter Raffarin qui n'y est pour rien du tout, histoire d'appaiser le peuple...

Magré tout, je voterai et je voterai OUI, pour des raisons sus-mentionnées.

samedi, 16 avril, 2005  
Blogger Luc said...

Patrick > "Chirac", prononcé à la Japonaise, c'est pas "Chiracu", c'est "Shilaku".

samedi, 16 avril, 2005  
Blogger Luc said...

Si c'est le "non" qui passe, ça va être un beau bordel pour la suite en Europe. Les 25 commencent à baliser sérieusement ...

Pour en savoir plus :
1. Référendum français: les 25, préoccupés, refusent de céder à la panique (Yahoo news)

samedi, 16 avril, 2005  
Blogger Luc said...

De toutes façons, ils n'y croient pas. C'est la méthode dite "de l'autruche."

Pour en savoir plus :
1. L'Union européenne refuse de croire à un "non" français (Yahoo news)

samedi, 16 avril, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home