Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 23 mars 2005

Les causes du "non" à la Constitution Européenne



Qu'est-ce qui motive le vote "non" au projet de Constitution Européenne ?
C'est une vraie question, vu que, si on s'en réfère aux partis politiques représentés à l'assemblée ;
- Sont pour le oui : l'UMP (Nicolas Sarkozy), l'UDF (François Bayrou), et le Parti Socialiste (François Hollande).
- Sont pour le non : le Parti Communiste (Marie George Buffet), le MPF (Philippe de Villiers), et le Front National (Jean-Marie Le Pen).

Bon, alors, y pas photo, quand même ! Eh bien non, il y a quand même dans les deux derniers sondage une majorité exprimée pour le "non" ! Alors ???

Eh bien, à mon avis, et après m'être promené sur des blogs de différentes tendances, je vois trois causes principales :

(1) Le refus d'une Europe "ultra libérale".
C'est le prétexte brandi par les communistes et par 40% des socialistes lors de leur référendum interne. C'est ce que clame haut et fort Emmanuelli, pendant que Fabius garde un silence de Raminagrobis tapi dans l'ombre, pendant que François Hollande sanctionne les Socialistes qui ne respectent pas la démocratie interne du parti de ... "ne pouvoir parler qu'en leur nom propre !". Là, on sent vraiment l'âme d'un chef à poigne, qui balance des sanctions exemplaires pour bien resserrer les rangs. Mais je m'égare ...
C'est vrai que, d'une part, la directive Bolkenstein est un épouvantail tombé on ne peux mieux pour agiter tout ce beau monde. Si cependant, le but inavoué de cette belle constitution était d'asservir les peuples d'Europe au grand capital, comment expliquer que la totalité des partis socialites d'Europe, ceux qui sont au pouvoir et ceux qui sont dans l'opposition, approuvent ce texte, et que donc les deux seuls socialistes d'Europe qui détiennent la vérité sont Emmanuelli et Fabius ????
Ca tient vraiment pas la route une seconde, cette approche !
Bien que, l'exception Française du taux le plus élevé de fonctionnaires et de planqués de l'état-providence hérité des trentes glorieuses soit, peut être à juste raison, effrayé d'un retour à un rééquilibrage plus raisonnable du secteur public par rapport au secteur privé ... Mais ça, constitution ou pas constitution, ça ne durera pas éternellement ...

(2) Le refus de l'entrée de la Turquie en Europe.
Ici, on va plutôt retrouver les de Villiers et les Le Pen ... Ils se disent un truc du genre, "avec cette constitution, on abdique nos droits pour de bon, et on ne pourra plus rien faire pour empêcher la Turquie de rentrer" ... Bon, là, clairement, l'article I-58 vérouille le sujet. Et la promesse de Jacques Chirac d'un référendum sur le sujet devrait calmer tout le monde ...
Donc, là aussi, ça tient pas la route.

(3) La diminution du pouvoir de la France en Europe.
En fait, je pense que c'est ça la vraie cause non avouée : tant que c'est le couple Franco-Allemand qui tire tout de l'avant, qui prend l'initiative et qui, accessoirement, n'en fait qu'à sa tête (objectivement et subjectivement), on est tous derrière. Mais, dans une Europe à 25, où on se fait traiter par Rumsfeld de "vieille Europe" à propos de l'Irak, pendant que la Pologne fait les yeux doux à Bush derrière Blair et Aznar, là, c'est plus pareil. Si c'est pour finir avec une Europe managée par Blair et Berlusconi, avec l'Anglais pour langue officielle et des camemberts pasteurisés, et du chocolat à la graisse de boeuf, là, ça rigole plus ! Et tout le monde debout sur les freins !
Hé hé ... je pense que le vrai problème, il est ici. evidemment, vous n'entendrez jamais aucun journaliste évoquer cet aspect des choses, mais, je pense que c'est une vraie sensibilité.
Le rêve Européen, tous les Français le portent en eux, mais à quel prix ? Et surtout pour quelle Europe ? Là, c'est une autre histoire ...

Pour en savoir plus :
1. Le Texte officiel de la Constitution
2. Sondage "Le Parisien" : non à 51% ! (Chez Luc)

Source de l'image infographique : Yahoo news

16 Comments:

Blogger Jack said...

Bien Luc,
Il fallait un nouveau post sur l’Europe, l’autre était devenu trop gros.
Figurez-vous qu’à force de demander à tout le monde s’ils avaient lu le texte,
(Dernier test hier soir au cours d’une soirée à une vingtaine au restau, réponse = 0, sauf 1 qui avoue en avoir lu des bribes.) J’ai téléchargé le PDF en rentrant du restau. (merci Luc pour les Coordonnées). Je confirme c’est gratuit.
Pour ceux qui sont en possession du texte et qui se demandent si la directive Bolkenstein est un épouvantail pour le OUI, je conseille un petit test, qui je l’avoue n’est pas une manière élégante de lire ce texte (je dis texte depuis que Caroline nous a appris que ce n’est qu’un Traité et pas une Constitution).
Le petit test, donc consiste à faire une recherche dans les 485 pages du fichier PDF, ainsi libellée « libre circulation » : vous trouvez une douzaine d’articles qui inclus cette expression , lire attentivement cette douzaine d’article et en trouver un qui contredise la directive.
Pour moi ce Hollandais là n’a pas lu le traité qui stipule
Article III-145
Aux fins de la Constitution, sont considérées comme services, les prestations fournies normalement contre rémunération, dans la mesure où elles ne sont pas régies par les dispositions relatives à la libre circulation des personnes, des marchandises et des capitaux.
Les services comprennent notamment:
a) des activités à caractère industriel;
b) des activités à caractère commercial;
c) des activités artisanales;
d) les activités des professions libérales.
Sans préjudice de la sous-section 2 relative à la liberté d'établissement, le prestataire peut, pour l'exécution de sa prestation, exercer, à titre temporaire, son activité dans l'État membre où la prestation est fournie, dans les mêmes conditions que celles que cet État impose à ses propres ressortissants.
Il faut reconnaître que beaucoup d’autres articles pourraient laisser penser que la libre circulation des biens et personnes induit la permission de faire travailler le plombier polonais en Belgique aux conditions polonaises.
Mais l’article III-145 lui est clair, encore que le sans préjudice de la sous-section 2 à un sens qui m’échappe car ce même article III-145 appartient lui même à la sous-section 2, et là, je commence à patiner dans l’auto-référence…

PS : le titre du document est "traité établissant une constitution pour l'Europe"

mercredi, 23 mars, 2005  
Blogger Patrick said...

Mon voisin m'avait dis il y a peu qu'il voterai NON, parcequ'il ne croyait pas à l'Euro (vous avez bien lu, l'Euro, pas l'Europe !). Il se trouvait beaucoup mieux avec les francs (anciens francs, bien entendu). Donc il votera NON. J'étais tellement cosnterné que je n'ai rien su dire !

Alors, je crois que tu raisonnes trop, Luc. La majorité des français votera sur des impressions, des ressentis, des coups de tête - mais ils ne tiendront peu compte de la question posée...

mercredi, 23 mars, 2005  
Blogger Patrick said...

Aïe, Luc, tu te souviens la dernière fois que tu nous as posté des graphiques de tendance de vote ? Ca s'est terminé en catastrophe !

mercredi, 23 mars, 2005  
Blogger Patrick said...

Tiens, je viens d'entendre Fabius dire sur France Inter : "Je suis passionnément pour l'Europe, c'est pourquoi je vote NON". Alors, tu vois, si t'es pour l'Europe, il faut voter NON, si t'es contre, il faut voter NON aussi. Ca laisse pas beaucoup de place pour le OUI !

jeudi, 24 mars, 2005  
Blogger Luc said...

Jack > Ben voilà ! Bravo ! Tu as lu la constitution, et hop ! La directive Bolkenstein est "inconstitutionnelle" (si on vote oui, bien sûr ...)

Patrick > Pour la tendance de vote, on en est encore à deux mois du scrutin. Ca a encore le temps de changer ... Mais, t'as peut-être raison, donc ceci est le dernier graphique que je publie sur la question. (Mais non, je ne suis pas superstitieux !)

Patrick > Impayable, ce Fabius !

jeudi, 24 mars, 2005  
Blogger Philippe Piriac said...

Deux Questions ( non exhaustives et mutuellement...)

A L'approche par la niaque:

Un non européen convaincu doit bien convaincre/polluer 7 personnes

Combien un Européen convaincu peut il en convaincre?


B L'approche fusée à deux étages.

Si les Français ont peur de vivre dans une Europe à 25, que ca plante au réferendum dans plusieurs pays, une relance ne passerait elle pas par une Europe à deux vitesses avec la création d'un noyau dur à 4, 5 ou 6 dans lequel on met la France, L'allemagne,etc.. et où on injecterait un contenu plus politique ( Defense, Social démocratie, Service public, ...) et où on accélère. Paradoxalement, ca pourrait marcher.

jeudi, 24 mars, 2005  
Blogger Luc said...

Oui, bien sûr, c'est l'approche "construction de l'Europe à vitesses multiples". Ca marche déjà d'ailleurs : regarde l'Euro (n'est-ce pas, Patrick ?), eh bien, pour ne citer qu'eux, les Anglais ne l'ont toujours pas adopté ...

jeudi, 24 mars, 2005  
Blogger Jack said...

Dis Patrick Talon, ton voisin, il s'appelle pas "Le Funeste".

jeudi, 24 mars, 2005  
Blogger Jack said...

Bonsoir Philipe,
Sur France Culture quelqu'un tenait l'hypothèse N°2 votez NON et ce sera l'occasion de repartir sur de nouvelles bases avec un noyau dur.
C'est tentant : sauf que l'Europe du départ est partie de la même façon, à 6 pays, et a commencé à grandir sans s'être consolidée.
Construire une toute petite "Europe" FEDERALE, car il faut bien lâcher ce mot qui fait peur, et que ceux qui aiment çà s'y joignent ou passent leur chemin est un schéma plus réaliste que le bazar actuel qui refuse de trancher entre fédéralisme et nationalisme.
Il faudra pour qu’un véritable Europe politique existe renoncer aux prérogatives nationales dans le domaine de la politique étrangère et dans le domaine économique...entre autres

jeudi, 24 mars, 2005  
Blogger Luc said...

Ce matin, aux infos sur France Inter, j'ai appris que la constitution sur laquelle il fallait voter, c'était rien que les 60 premiers articles ! C'est à dire les pages 17 à 46 du traité : 30 pages et c'est tout ! C'est quand même pas la mer à boire !

En effet :
La partie 2, c'est la Charte des Droits Fondamentaux de l'Union, adoptée depuis belle lurette, et que je mentionnais déjà avec émotion dans ma note La Charte des Droits fondamentaux de l'Union européenne (Chez Luc)
Quant à la troisième et dernière partie, c'est tout simpement la compilation de tout ce qui a été signé depuis le traité de Rome en 1957. Donc, qu'on vote oui ou non, cette troisième partie existait avant le vote et existera après....

Je résume : on nous demande de voter sur un texte de 30 pages disponible ici : Partie I: Dispositions fondamentales de la Constitution. Quand même, ça devrait être à la portée de pas mal de gens, non ?

vendredi, 25 mars, 2005  
Blogger Luc said...

Bon, ben ça s'arrange pas, les amis ! Le dernier sondage CSA donne le "non" à 55% !!!

vendredi, 25 mars, 2005  
Blogger Patrick said...

Ce matin, au marché, il y avait une dame qui distribuait des tracts du PCF en faveur du NON. Un passant lui a dit "je ne suis pas de votre bord, mais je voterai NON quand même !"... Ca promet...

samedi, 26 mars, 2005  
Blogger Patrick said...

Et pendant ce temps-là...

""" Le chef de l'Etat s'est offert samedi après-midi un petit luxe dans son programme officiel au Japon, en assistant à la 14e journée du tournoi de sumos d'Osaka. """

samedi, 26 mars, 2005  
Blogger Jack said...

En fait son voyage officiel avait pour but le tournoi de sumo, non ?
Si on ne peut pas avoir quelques loisirs, en plus à l'âge qu'il a toujours pas à la retraite.
Il a bien le droit de profiter un peu de la vie, comme la pluspart des français non ?
Je suis sur qu'en plus le Japon, çà le repose de la France, ce pays ingouvernable.

samedi, 26 mars, 2005  
Blogger Jack said...

Pas de soucis les amis : vous allez voir les sondages remonter aprés le prochain show de Chirac avec Delarue et consor....

jeudi, 14 avril, 2005  
Blogger Luc said...

Ah oui ? Que les dieux de l'Urne t'entendent !

jeudi, 14 avril, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home