Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

vendredi 8 juillet 2005

Pourquoi tant de haine ?

Pour essayer de comprendre le terrorisme Islamiste, il faut d'abord comprendre ce que c'est que l'Islamisme intégriste.

L'islamisme intégriste, c'est quoi ? C'est un pouvoir religieux absolu, appliquant à la lettre une loi implacable : la Charia. L'application jusqu'au boutiste de cette loi entraîne l'aliénation complète de l'individu, l'asservissement de la femme, des châtiment d'une cruauté hallucinante (voir ce qui se passe en Arabie Saoudite), bref la soumission totale de l'individu.

En face, il y a quoi ? La civilisation occidentale, toute puissante, qui jouit d'une domination arrogante sur la planète. Cette civilisation occidentale prône la démocratie, la liberté individuelle, la Déclaration Universelle des Droites de l'Homme. Bref, c'est l'antithèse de la Charia.

Ces deux mondes ne peuvent pas coexister. C'est l'un ou l'autre :
La Cour européenne des Droits de l’Homme, dans un arrêt du 31 juillet 2001, fait « observer l’incompatibilité des règles de la charia avec le régime démocratique ». Dans un arrêt du 29 juin 2004, elle estime que les « dispositions de la charia concernant, entre autres, le droit pénal, les supplices en tant que sanctions pénales et le statut des femmes ne seraient aucunement compatibles avec le principe de laïcité et la Convention [de sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés fondamentales] »

Les démocraties occidentales dominant le monde, leur modèle de libéralisation contamine le monde, car la plupart des individus rêvent de vivre dans un monde de liberté. Donc, les démocraties occidentales sont une menace pour l'Islamisme intégriste. Leur liberté n'est pas un contexte dans lequel l'Islamisme intégriste peut prospérer.

Mais certains se sentent méprisés, rejetés par les occidentaux. Ceux-là se sentent exclus, et vont se réfugier dans la Charia, un monde dans lequel, au moins, il y a des règles et des repères. Un monde auxquel ils ont le sentiment d'appartenir. Un monde dans lequel ils ont le sentiment d'exister.

Quand l'Occident arrêtera de mépriser les Arabes, on verra peut-être la lumière au bout du tunnel. Un Islamisme modéré n'appliquant pas la charia à la lettre est tout à fait compatible avec la démocratie.

En attendant, Bush bombarde l'Irak, et Ben Laden plante des bombes à Londres.

Pour en savoir plus :
1. La Charia (Wikipedia)

11 Comments:

Blogger JR said...

Je suis d'accord en gros avec toi jusqu'à ton avant dernier paragraphe (et encore c'est pour le plaisir de discuter je crois bien!) Je me dis, mais j'ai peut-être tort, que Ben Laden n'a pas attendu que les Américains attaquent l'Afghanistan ou l'Irak pour lancer ses avions sur les Twin Towers. Au contraire les Américains venaient d'aider des musulmans à se libérer de l'oppression en Bosnie et au Kosovo (on peut discuter des motifs mais bon...) et l'avaient financé lui-même contre les Russes en Afghanistan. Tout ça pour dire qu'il me semble que ce qui motive ce terrorisme là c'est la haine de l'occident, de la liberté individuelle, et, plus difficile à comprendre: le nihilisme, le désir de mort, pas (ou pas seulement) le désir de rétribution contre tel ou tel gouvernement (ce qui serait de toutes façons absurde pour justifier des attentats aveugles contre la population). Les premières victimes et les plus importantes en nombre de l'islamisme radical ou extrémiste ce sont les arabes eux mêmes, en Algérie, en Irak, etc. Et je ne te parle même pas du Darfour.

vendredi, 08 juillet, 2005  
Blogger Jack said...

Le nihilisme et le désir de mort sont généralement présent dans le panthéon fasciste, « viva la muerte » des phalangistes espagnoles, les kamikazes japonais, et j’en passe tous les régimes fascistes fabriquent ce type d’idéologie qui nous est bien sûr étrangère et incompréhensible. (le sens du sacrifice est aussi une vertu militaire)
C’est une autre histoire … à moins que ce ne soit la même.

vendredi, 08 juillet, 2005  
Blogger Luc said...

Les démocraties occidenbtales sont finalement très fortes. Le lendemain de cette attaque terroriste, les Londonniens ont repris le métro et le boulot comme si de rien n'était. Comme si rien ne s'était passé. Nous valeurs communes sont les plus fortes, elles ne se laissent pas déstabiliser par de telles attaques. Et d'ailleurs, toutes les démocraties occidentales se sont réunies comme une seule grande famille pour soutenir la Grande Bretagne dans l'épreuve. Finalement, Al Qaeda n'aura réussi qu'à nous unir tous encore plus.

Il est également important de noter que personne n'a fait l'amalgame entre le monde musulman et les Islamistes Intégristes. Aucun musulman livant à Londres n'a fait l'objet de représailles que quelque nature que ce soit. Dans d'autres temps et d'autres lieux, réfléchissez à ce qui serait advenu de la devanture de l'épicier Arabe du coin en de telles circonstances ...

samedi, 09 juillet, 2005  
Blogger Patrick said...

Je ne sais pas qui a dit que "La cause du terrorisme, c'est les terroristes"... Même si elle est un peu réductrice, je pense qu'il y a du vrai dans cette formule.

Lorsque Jospin était au pouvoir, il pensait régler le problème des banlieues par un traitement social. Peu avant son départ, il a dû reconnaître qu'il avait été naïf... On entend dire qu'on règlera la question du terrorisme en réglant le problème de la pauvreté dans le monde. Ne faisons pas la même erreur de jugement que Jospin ! - ce qui n'empèche pas d'aider les pays pauvres, d'ailleurs... Au passage, si je me souviens bien, le sieur Ben Laden n'était pas particulièrement pauvre, me semble-t-il - bien au contraire !

dimanche, 10 juillet, 2005  
Blogger Luc said...

Malheureusement, dans mon commentaire précédent, j'avais parlé un peu vite. A Londres, on a déploré des actions incendiaires sur 4 mosquées, et de multiples déprédations sur des commerces tenus pas des musulmans, ainsi que des menaces verbales sur des musulmans.

Dommage ...

lundi, 11 juillet, 2005  
Blogger Patrick said...

Luc, tu écris que "Mais certains se sentent méprisés, rejetés par les occidentaux, ceux-là se sentent exclus, et vont se réfugier dans la Charia".

Je lis dans le Sunday Times d'hier : "" Al-Qaeda is secretly recruiting affluent, middle-class Muslims in British universities and colleges to carry out terrorist attacks in this country, leaked Whitehall documents reveal. A network of "extremist recruiters" is circulating on campuses targeting people with "technical and professional qualifications", particularly engineering and IT degrees.""

Si le Times dit vrai, on est loin du recrutement dans les banlieues difficiles où les jeunes musulmans peuvent se sentir rejetés. Ici, il s'agit de jeunes étudiants bien intégrés dans un système éducatif, qui ont un avenir devant eux. Ils sont simplement jeunes et influençables. Il fut un temps où les étudiants français se voulaient maoïstes et agitaient le Petit Livre Rouge - preuve qu'on est vraiment con et influençable à cet âge, même si on va à l'université et qu'on a de coûteuses chaussures aux pieds !

lundi, 11 juillet, 2005  
Blogger Patrick said...

Donc, ça se confirme, à Londres, des kamikazes autochtones socialement intégrés mais embrigadés à l'étranger par des "fous de Dieu". Mais ce ne sont évidemment que des marionnettes aux mains de criminels de la pire espèce (qui, au passage, restent bien au chaud chez eux).

Je pense vraiment qu'il faut en finir avec les interprétations politiques qui tendent à excuser les terroristes (style : ah, oui, mais tous ça c'est de la faute aux ricains). Par exemple, traiter les terroristes de "résistants" en Irak ne fait qu'aider leurs commanditaires.

Les commanditaires de ces actes sont des criminels dangereux, qu'il convient de traquer et d'éliminer, par tous les moyens. Il faut faire pression sur les états qui laissent se développer des écoles de terrorisme chez eux ou les aider à éradiquer la chose. Les démocraties doivent montrer une détermination sans faille et coopérer sans retenue.

Il n'est pas question de race ou de religion ici. Des criminels sont des criminels qu'ils soient blancs, noirs, rouges ou bleus, chrétiens, musulmans, juifs, bouddhistes ou athées. Traitons-les simplement comme des criminels.

mercredi, 13 juillet, 2005  
Blogger Jack said...

Patrick,
Attention aux racourcis, ce n’est pas parce que l’on considère que la guerre en Irak est une connerie, qui ne fait rien que donner de bonnes raisons à des terroristes qui n’avaient dailleurs pas attendu l’invasion de l’Irak pour attaquer, que l’on trouve des excuses aux terroristes !
Hors donc, la prochaine cible de la lutte anti terroriste devrait être le Pakistan, c’est bien le pays que tu ne nommes pas et qui acceuille les écoles de terrorisme dont tu parles ?
Le Pakistan qui est dans ses fondements même, la manifestation de la faiblesse de l’occident devant l’intégrisme religieux.
Le Pakistan, tout comme le Bengladesh trouve ses racines dans l’incapacité de coéxister avec d’autres religions (avec déplacements de masse et massacres).
Qui a dit que nos amis britaniques avaient eu l’intelligence de décoloniser en douceur, comparée à la manière française ?

Petit problème : le régime pakistanais bénéficie du soutien allié !

On passe aux frappes chirurgicales ? On coupe le robinet au régime militaire en place ?
Comme chacun sait, on peut y acheter à peu prés n’importe quelle arme ou explosif sur le marché aussi facilement qu’une chèvre ou une brebis !

Il y a du boulot pour « éradiquer » comme tu dis si bien.

mercredi, 13 juillet, 2005  
Blogger Luc said...

... Le Pakistan, où se trouvent actuellement réfugieés Ben Laden d'une part et les Talibans d'autre part. Lequels Talibans reprennent du poil de la bête en ce moment même, si vous suivez un peu l'actualité ...

jeudi, 14 juillet, 2005  
Blogger Patrick said...

Moi, je trouve que c'est un excellent sujet pour l'ONU... Sinon, à quoi sert l'ONU ? Mais il n'y a sans doute pas que le Pakistan. J'entend ça et là que la Syrie n'est pas très claire (attentats au Liban)... La Lybie semble s'être assagie depuis que les ricains y ont fait un raid en 1986... Et puis le cas de l'Afganistan n'est pas encore réglé... Et il faut que le calme revienne en Irak... Bon, il y a du pain sur la planche, et plonger la tête dans le sable en tentant de faire porter la responsabilité à d'autres ne règlera rien...

jeudi, 14 juillet, 2005  
Blogger Patrick said...

Il faut remarquer que la Charia n'est nullement un texte fondateur de l'Islam, ni un texte d'inspiration divine... C'est juste un recueil de lois et de jurisprudences élaborées pour régler la société du moment (un peu comme notre code civil). Certaines de ces lois s'inspirent du Coran, mais certaines n'ont rien à voir avec le Coran. Sur certains sujets, il semble même que la Charia soit en désaccord avec le Coran (comme au sujet du statut de la femme). Au cours des temps, la Charia a pris un vernis "spirituel" (beaucoup de musulmans pensent à tort qu'il s'agit d'une loi "révélée", ce qui a l'inconvénient de la figer. Or, rien ne s'oppose en principe à réformer (moderniser) la Charia. Bien entendu, les "fondamentalistes" s'opposent à toute réforme en s'attachant à un prétendu caractère "divin" ou "révélé", donc intangible...

Un problème aussi est que le taux d'illettrisme chez les musulmans en général est de l'ordre de 65 %. Ils ont donc du mal à exercer un libre arbitre sur ces questions. Si "on" leur dit que la Charia est parole divine, comment peuvent-ils en douter ?

dimanche, 17 juillet, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home