Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 3 novembre 2005

Les prisons secrètes de George Bush



Hier, le Washington Post publie un article explosif dans lequel il révèle que la CIA et la Maison Blanche ont établi des prisons secrètes, des "black sites" dans lesquelles des suspects sont placés en détention arbitraire, sans aucun recours légal. Les prisonniers peuvent même subir des "Techniques Améliorées d'Interrogation", dont certaines sont interdites par les conventions des Nations Unies et par les lois militaires des Etats-Unis. Parmi ces techniques d'interrogation poussée figurent le "waterboarding", où l'on fait croire au prisonnier qu'il est en train de se noyer. Ca nous ramène au supplice de la baignoire, très prisée par la Gestapo sous l'occupation. Nostalgie, quand tu nous tiens ...

En 1679 en Angleterre l'Habeas Corpus est formalisé. Il fait obligation de présenter un prisonnier à un juge dans les 3 jours qui suivent son incarcération. C'est sur l'Habeas Corpus que sera construit les droits de l'homme. Et la torture et la détention arbitraire, qui plus est dans des prisons secrètes, c'est un des critères qui permet de classer un régime dans les démocraties ou dans les dictatures les plus sordides.

Sous l'administration Bush, les atteintes aux droits de l'homme s'étaient déjà signalées à la prison de Guantanamo (à Cuba) et à la prison Abu Ghraib en Irak.

Là, le Washington Post révèle qu'il y en a beaucoup d'autres, dans 8 pays, dont la Thaïlande, l'Afghanistan (photo) et plusieurs démocraties de l'ex-Europe de l'Est, en plus de Guantanamo. La prison de Thaïlande a été fermée en 2003.

La mauvaise nouvelle, c'est que l'Amérique de Bush ressemble de moins en moins à une démocratie, mais ça, on le savait déjà.

La bonne nouvelle, c'est que la presse américaine recommence à faire son boulot. C'est encourageant.

Pour en savoir plus :
1. CIA Holds Terror Suspects in Secret Prisons (The Washington Post)
2. Prisons secrètes de la CIA: la Commission européenne va ouvrir une enquête (Le Nouvel Observateur)
3. Habeas corpus (Wikipedia.fr)
4. Habeas corpus (Wikipedia.en)

Crédit photo de la prison secrète "Salt Pit" en Afghanistan : Space Imaging Middle East Photo

Libellés :

3 Comments:

Blogger Luc said...

D'après la presse Européenne, les pays d'Europe qui auraient accepté d'héberger des prisons secrètes de Bush seraient la Pologne et la Roumanie.

vendredi, 04 novembre, 2005  
Blogger Patrick said...

Oui… Je ne sais pas trop quoi en penser… De mon point de vue, ça illustre le désarroi des démocraties devant cette forme de guerre. Les conventions de Genève s’appliquent à des belligérants « réguliers », qui s’y engagent mutuellement. Les lois nationales s’appliquent dans les états qui les ont promulguées… Bien sûr, il y a les droits de l’homme, qui expriment des principes universels et généreux… Mais comment s’occupe-t-on de fanatiques qui ne ressortent pas d’un état, et qui bafouent eux-mêmes les principes les plus élémentaires des droits de l’homme en ne reconnaissent qu'une prétendue loi sanguinaire d'Allah… Des gens qui envoient des enfants de 10 ans faire des attentats-suicide…

Les démocraties et leurs lois sont sans doute en retard d’une (ou plusieurs) guerres…

samedi, 05 novembre, 2005  
Blogger Jack said...

Vous avez remarqué, que les pays d'Europe qui prennent le partie des USA, dans les discussions très tendues de l'OMC, sont les mêmes que les alliés de Bush en Irak. Avec des partinaires comme ceux-ci dans la communauté européenne, nous n'avons plus besoin d'ennemis...
Au fait, vous remarquerez aussi, qu'en Europe, dés que l'on sort de France on voit partout, L'US Army, la Navy et l'US Air force.
De Gaule les à virés de France, mais ils n'en ont rien à cirer, car ils sont partout ailleurs!

mercredi, 09 novembre, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home