Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

vendredi 16 juin 2006

Raymond Devos



Raymond Devos nous a quitté hier. Alors, pour honorer sa mémoire, je vous propose un de ses sketchs dans le cadre de la "vidéo du vendredi". Ca n'a pas été facile d'en trouver une. La seule que j'aie pu trouver, c'est "le possédé du percepteur". Ce n'est pas ma préférée, elle n'est pas de très bonne qualité, mais elle est quand même excellente.

Elle me rappelle la seule fois où j'ai vu Raymond Devos en vrai. C'était en 1969 sur le campus de Grenoble. Je m'occupais des spectacles étudiants, et on avait invité Raymond Devos à venir chez nous. Dans la salle, on avait monté une estrade et on avait mis dessus un piano à queue. Et là, il nous a fait son numéro avec son pianiste (comme au début du sketch sur la vidéo), et c'était absolument excellent. Mais, à un moment dans son numéro, il a pris son élan et il a sauté à plat ventre sur le piano à queue. J'ai cru défaillir, car j'ai eu peur que, sous son poids, le piano s'effondre, et l'estrade avec ! Mais non, tout a tenu, et, à la fin de son spectacle, la salle étudiante a applaudi debout pendant de longues minutes, de très longues minutes ...

Des écoles portent son nom, et je ne résiste pas au plaisir de vous présenter un de ses sketchs les plus emblématiques ... qui est enseigné dans les écoles en question :

Sévère mais juste

Hier soir, je rentre chez moi... Qu'est-ce que j'apprends ?
J'apprends que le chat avait mangé la pâtée du chien... Ah, mon vieux ! J'ai mis le chat dehors.
Là-dessus, qu'est-ce que j'apprends ?
J'apprends que le chien avait mangé la côtelette de ma femme... Ah, mon vieux ! J'ai mis le chien dehors.
Là-dessus, qu'est-ce que j'apprends ?
Que ma femme avait mangé mon beefsteack. Ah, mon vieux !... J'ai mis ma femme dehors.
Là-dessus, qu'est-ce que je découvre ?
Que le lait que j'avais bu le matin était celui du chat. Ah, mon vieux !... J'ai fait rentrer tout le monde...
Et je suis sorti.

Sévère... mais juste.


Salut, l'artiste ! Tu vas nous manquer, mais tu vivras toujours dans notre mémoire ...

Pour en savoir plus :
1. Raymond Devos (site officiel)
2. Raymond Devos (Wikipédia)

Crédit vidéo : groupe Internet libre

1 Comments:

Blogger Vicnent 31415 said...

"Je suis allez voir un prêtre, c'est vous dire à quel point j'étais désespéré"... ;-)))

Salut l'artiste !!

samedi, 17 juin, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home