Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 8 novembre 2006

L'avion silencieux SAX-40

silent-aircraft

Une équipe de chercheurs de l'Université de Cambridge et du Massachusetts Institute of Technology ont présenté lundi le SAX-40 (Silent Aircraft eXperimental). Ce concept d'avion est le résultat de 3 ans d'études et utilise des technologies existantes ainsi que des nouvelles technologies.

Les chercheurs déclarent qu'en terme de bruit, cet avion serait "imperceptible" en dehors des limites de l'aéroport. Il serait également bien plus économe en carburant que les avions conventionnels.

Les points-clés de l'étude sont numérotés sur l'image :

(1) La carlingue : c'est une forme dérivée de l'aile volante. Les ailes se fondent avec un fuselage aplati et sans empennage.

(2) Les moteurs : ils sont intégrés dans le fuselage et sont situés sur la partie supérieure (comme le bombardier B2). Donc, les gens au sol ne recevront pas de son directement des moteurs.

(3) Les tuyères des moteurs : l'échappement des moteurs passera par des tuyères orientable à section variable (comme dans le chasseur F-22). Ceci va pemettre d'optimiser la poussée des moteurs en fonction de leur régime, et de modifier l'angle de poussée pour en tirer un parti optimal lors du décollage et de l'atterrissage.

(4) Train d'atterrissage : les roues du train d'atterrissage seront carénées pour réduire le bruit.

(5) Partie arrière des ailes : elles seront équipées d'un nervurage dont le rôle sera d'optimiser la transition entre air turbulent et écoulement laminaire.

(6) Bord d'attaque des ailes : elle sera un peu inclinée vers le bas pour améliorer la portance de l'avion, particulièrement à faible vitesse, (comme sur l'Airbus A380).

Cet avion pourrait emporter 215 passagers et pourrait rentrer en service avant 2030.

Ceci dit, le scénario le plus vraisemblable, c'est que les avionneurs vont s'inspirer de cette études pour les avions à venir, mais le SAX-40 tel quel ne volera sans doute jamais ...

Pour en savoir plus :
1. The 'Silent' Aircraft Initiative (The Cambridge-MIT Institute)
2. The Silent Aircraft Initiative (SAI) (The Cambridge-MIT Institute)
3. Team moves toward silent, eco-friendly plane (Massachusetts Institute of Technology)
4. 'Silent aircraft': How it works (BBC news)

Crédit photo : Cambridge-MIT via BBC news

5 Comments:

Blogger Philippe Piriac said...

Après les concept cars, les concept planes. tantt mieux si on sauve nos oreilles et nos réserves fossiles
Good

mercredi, 08 novembre, 2006  
Blogger Jack said...

Entendu ce matin sur Europe 1 la chronique Regarde le monde changer
la simulation du bruit comparé à un avion classique .
Simulation... car l’avion n’existe pas !
Il y a une autre différence qui saute aux yeux : pas de hublots.
Ce qui n'en fait pas un avion pour claustrophobes.

mercredi, 08 novembre, 2006  
Blogger Erwan said...

Alors je veux bien qu'on fasse des concepts-planes, mais qu'on les fasse intelligemment et qu'on remette vraiment en cause les abhérations premières des avions d'aujourd'hui;
je veux venir au fait qu'il est physiquement prouvé depuis des dizaines d'années que la turbine est un non-sens quasi absolu sur des avions de lignes régulières, et que le surcoût énergétique nécessaire à faire tourner le "biniou qui fait moderne" est délirant face à une hélice correctement profilée... pour gagner quelques noeuds.
Le lobby pétrolier et pro-réaction est décidément très puissant, car quand bien meme le kérozène devient une denrée rare et chère, les compagnies aériennes ne veulent pas mettre sur le marché des petits courriers des avions économes.

On peut lire une étude complète ici, qui va meme jusqu'a calculer que certains (petits) avions iraient plus vite équipés d'une hélice !

Profiler des ailes volantes, c'est bien, faire pareil pour moins cher et plus écologique, c'est mieux !

Erwan

jeudi, 09 novembre, 2006  
Blogger Patrick said...

Le train, c'est pas mal non plus...

Quant aux hélices pour les avions, on en en tend parler sporadiquement (prop-fan), et par les temps qui courent, si c'était vraiment viable, je pense que les compagnies aériennes pousseraient les constructeurs à produire des avions à hélice...

jeudi, 09 novembre, 2006  
Anonymous Anonyme said...

Les avions n’ont pratiquement pas changé de forme depuis plus de 60 ans ailes + dérive+ palonniers enfin voilà bref il est inutile de vous dire que si les moteurs sont a l’extérieur et au dessous, c’est que les coûts de maintenance des moteurs inclus aux fuselages étaient exorbitants. En dessous et presque au niveau du sol il est aisé de les bricoler et de les entretenir à un coûts moindre. Il faut se souvenir que seul le comet anglais avait des moteurs inclus. Voilà pourquoi depuis la fin de Caravelle les avions sont des fers à repasser volant.

En fin de décennie le pétrole atteindra 100 $ +- et il faudra alors restreindre la consommations des avions. La maintenance coûtera alors moins que le carburant les moteurs seront de nouveaux inclus aux fuselages.

Seul, des profils, à large surface alaires, seront aptes à offrir des réductions acceptables de consommations de carburant. D’autant plus que seuls les moteurs inclus eux seront peux gourmands en traînée.

Quand aux hublots, on pourra en avoir en dessous mais sur les sièges des 747- 400 en milieu de fuselage on voit déjà rien . J’ai fais un vol sur Finnair récemment il y a des caméras embarqués dans le train qui filme pour les passagers en direct le vole et le décollage ainsi que l’atterrissage.

Il se peut que cet avion arrive bien plus vite que prévu .

lundi, 13 novembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home