Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 8 mars 2007

François Bayrou à 24% au premier tour

Bayrou

Un sondage CSA effectué le 7 mars 2007 pour i>Télé et pour l'édition du 8 mars 2007 du Parisien/Aujourd'hui en France donne les résultats suivants pour le premier tour des élections présidentielles 2007 :

Nicolas Sarkozy : 26% (-3%)
Ségolène Royal : 25% (-4%)
François Bayrou : 24% (+7%)
Jean-Marie Le Pen : 14% (=)


Et tous les autres sont <= à 3%

Alors, je sais bien toutes les réserves qu'il y a lieu de faire concernant les sondages, mais ça fait quand même plusieurs sondages qui donnent Bayrou au niveau de 20% ou même au dessus, et c'est la première fois qu'il fait quasiment jeu égal avec Sarkozy et Royal.

Et puis aussi, côté tendance, regardez bien le graphe ci-dessous (Bayrou est en vert foncé ...) :

Evolution des intentions de vote

Donc, si ça continue comme ça, Bayrou sera au deuxième tour. Alors, comme l'a très bien démontré Vincent, François Bayrou remportera à coup sûr la présidentielle.

En effet, examinons les trois seconds tours possibles :

- Bayrou / Sarkozy : Bayrou l'emporte par le vote TSS ("Tout sauf Sarkozy") - Un sondage BVA des 5 et 6 mars le déclare gagnant 55% / 45% dans cette hypothèse.
- Bayrou / Royal : Là encore, Bayrou l'emporte par le vote TSS ("Tout sauf Ségolène") - Un sondage BVA des 7 et 8 février le déclarait gagnant 52% / 48% dans cette hypothèse.
- Bayrou / Le Pen : Là encore, Bayrou l'emporte par le vote TSLP ("Tout sauf Le Pen") - Bon, là, ça devrait être du 80% comme en 2002 ...

Bon.

Donc, il faut peut-être sérieusement se préparer à cette hypothèse. Que va-t-il se passer s'il est élu président ? Ca va nous faire du Romano Prodi comme en Italie ? Il va nommer un Premier Ministre PS ? (On parle de plus en plus de Pascal Lamy ...) Et avec quelle majorité ?

On est un peu dans le schwartz, sur ce coup-là, vous ne trouvez pas ?

Pour en savoir plus :
1. Intentions de vote à l'élection présidentielle (CSA)
2. Bayrou au coude à coude avec Sarkozy et Royal, selon un sondage (L'Express)
3. François Bayrou de Condorcet ? (Chez Moi, à l'Intérieur V2.1.15)
4. Intentions de vote présidentielle – Vague 7 (BVA)
5. François Bayrou (site officiel)

Crédit photo : bayrou.fr - Crédit graphique : CSA

Libellés :

9 Comments:

Blogger Paul said...

Personnellement, je voterais Bayrou au second tour contre Sarko avec joie. Au premier, non, sauf s'il s'avère que Ségo n'a effectivement aucune chance au second tour.

Le conséquence la plus réjouissante à mon avis d'une éventuelle élection de Bayrou serait la probable explosion de l'UMP aux législatives suivantes. On peut aussi supposer que le PS, s'il était pour la seconde fois battu dès le premier tour, en prendrait un coup - ce qui peut être positif à terme si ça l'oblige à se remettre un peu en question.

Le plus gros problème reste tout de même de savoir avec quel gouvernement, quelle majorité et quelle politique il gouvernerait. Je ne crois pas vraiment au ni droite ni gauche. Et le risque d'un gouvernement qui ratisserait très large serait d'une part, l'immobilisme, d'autre part, le retour de bâton, la seule alternative devenant l'extrème droite.

jeudi, 08 mars, 2007  
Blogger Jack said...

On voit sur la photo, qu'il a l'air inquiet Bayrou : mettez vous à sa place, Bayrou président dans 6 semaines et même pas savoir par où commencer...

D’accord avec Paul, si Bayrou est président je ne donne pas cher de l’UMP.

Je viens de regarder Nicolas Sarkozy sur la 2, il a été bon tout le long, sauf devant Nicolas Hulot qui l’a déstabilisé, la fatigue sans doute...

J’aime les débats où le candidat dit ce qu’il va faire, je préfère ça aux sondages d’opinion et aux commérages sur la fortune des candidats.
Ce qui me gène pour croire au plan de Nicolas Sarkozy est sa filiation politique avec Pasqua, qui a déclaré à 7/ 7 un beau dimanche soir à Anne Saint Clair : « ...que les promesses des hommes politiques n’engagent que ceux qui veulent bien y croire » alors forcément, lorsque Nicolas Sarkozy jure la main droite levée avec la main gauche sur le cœur, qu’il fera ce qui est écrit et même tout ce qu’il a dit, j’ai comme un doute.

Devons nous voir comme un signe qu’au moment de signer, chez Arlette Chabot le crayon refusa de fonctionner ?...

vendredi, 09 mars, 2007  
Blogger Vicnent 31415 said...

Ce qui me gène le plus avec Bayrou est surtout la chose suivante : (je mets de coté le coté IV république qui a montré ses limites, et je mets aussi de coté le fait que tant qu'à voter autre chose qu'à gauche, autant pour voter pour l'original de droite...:-))

OK, bayrou élu, une "majorité" présidentielle se met en place. Mais si au bout d'un an ça foire ? ça donne quoi pour les 4 (voire 3) années qui resteront ? C'est surtout ça qui me fout les boules... et là, je crois qu'on a vraiement beaucoup à perdre !!!!

vendredi, 09 mars, 2007  
Blogger Patrick said...

Les choses commencent à se préciser. On commence à entrevoir les contours de ce qui nous est proposé.

Pour ma part, j'exclus les petits candidats (vote inutile) et Le Pen (vote dangereux).

J'avais initialement une inclination pour voter pour une femme, pour une fois, mais vraiment, Ségolène me déçoit très fort, jour après jour. Pour moi, Ségo, c'est la gauche telle que je ne la souhaite pas pour la France.

Reste donc Sarko et Bayrou.

Sarko, il donne l'impression qu'il va vraiment gouverner. Il tient davantage une posture de Premier Ministre qu'une posture de Président. Je pense que s'il est élu, il conservera cette posture, ce qui me convient très bien (ça changera un peu de Chirac). Sur ses propositions, je les trouve un peu trop racoleuses. Je suis plutôt d'accord sur ce qu'il propose, mais je ne sens pas bien en quoi ça va vraiment faire avancer le Schmilblick. Par exemple, cette histoire de regroupement familial, c'est une proposition de ministre de l'intérieur que j'approuve - mais en quoi cela va-t-il vraiment bénéficier à la France ? Certes, ça va lui attirer quelques voix - mais j'attends des propositions plus consistantes... Sur certaines mesures concrètes, j'avoue que je suis un peu sceptique sur leur effet réel (cas des heures sup payées cher). Sur les grands thèmes ("je suis pour le travail"), je ne peux qu'applaudir - mais concrètement, qu'est-ce qu'on fait ? Sur certains points, je trouve aussi qu'il a tendance à enfoncer des portes ouvertes (je suis d'accord sur la mesure, mais les choses sont déjà comme ça). Et puis il y a le petit côté "je prendrais les mêmes et on continuera", qui n'est guère enthousiasmant.

Bayrou, je le kiffe (vous savez maintenant ce que ça veut dire). Il est tranquille, pragmatique, peu partisan, prêt à prendre les bonnes idées d'où quelles viennent. Il dit qu'il y a des gens biens partout. Je suis de cet avis. Ce Pascal Lamy dont on cause, j'ai l'impression que c'est un type bien, même s'il porte une étiquette rose. Et pareil à droite, évidemment, il y a des tas de gens bien. Bayrou est sincèrement pro-europe - moi aussi. On me dit que c'est de l'utopie, que seul le système alternatif droite-gauche peut fonctionner. Pourtant, l'idée d'essayer autre chose me séduit. En plus, les petites propositions qu'il présente me semblent de bon sens et me semblent susceptibles de dégripper la machine (2 emplois francs pour les petites entreprises). Je suis convaincu qu'il n'y a pas de politique de gauche ou politique de droite, ni même de politique du centre, il y a des bonnes politiques et des mauvaises politiques, et je suis pour la bonne politique. Je pense qu'une fois élu, des tas de gens "bien" (malheureusement aussi des moins bien) se rallieront à cette mouvance. Ensuite, est-ce que ça marchera ? Durablement ? Qui le sait...

Donc, soit je voterai pour Sarko pour de la poigne (et la continuation de l'opposition droite-gauche), soit je voterai pour Bayrou pour changer la donne dans l'espoir d'un nouveau mode de gouvernement pragmatique et non partisan en France (avec le risque que ça capote).


P.S. : Nicolas Hulot pensait-il vraiment que les signataires (contraints et forcés) de son pacte allaient s'y conformer ? Comme utopiste, ça se pose là !

vendredi, 09 mars, 2007  
Blogger Betty said...

Ah les sarkozistes s'affollent ?..
Des gouvernenents d'union ils y en a en Allemagne et ça marche. Et puis quand il y a cohabitation vous trouvez ça plus clair vous ? Bref? réduire Bayrou à l'idée d'un gouvernement d'union c'est une erreur, Bayrou ce n'est qu'un UDF !! ce n'est pas le 1er ni le seul, ce n'est pas pcq Sarko fait croire que toute la droite est UMP que c'est la vérité... Ne vous inquiétez pas quand il s'agit d'avoir une place au gouvernement il y a du monde à se bousculer...

En tout cas c'est clair, pour moi c'est Bayrou dès le 1er tour - ma meilleure anti-dote Sarko
Cet "homme bien" qui ratisse chez Le Pen...

Pour en revenir au pronostic que Luc avait lancé il y a peu, je dirais que malgré tout, ça sera sarko (j'espére me tromper évidement). Mais il n'aura pas la majorité parlementaire... (vous savez qu'il y a des élection législative en juin) alors il faudra que lui aussi fasse un gouvernement d'union ! et oui ! Mais là tout le monde applaudira...

vendredi, 09 mars, 2007  
Blogger Patrick said...

Un autre point au sujet de Bayrou. S'il confime qu'il "pressent" Pascal LAMY comme Premier Ministre, et que ce dernier acquiesse, je trouve que c'est un excellent point de clarification. On votera en connaissance de cause.

J'attend la pareille de la part des camps Sarko et Royal. Qui pressentent-ils comme Premier Ministre ?

L'idée de donner un chèque en blanc à un Président ne me plaît pas du tout. Je veux savoir qui va réellement gouverner.

Alors, Messieurs-Dames les candidats, à qui comptez-vous confier les affaires du pays ?

P.S. : On parle beaucoup de Merlin l'Enchanteur comme Premier Ministre de Ségo (pour tenir toutes les promesses, il faudra beaucoup de magie). Ségo confirme-t-elle ? Merlin est-il d'accord ? ;-)

vendredi, 09 mars, 2007  
Blogger Luc said...

@ Betty : Je ne sais pas si les Sarkozystes s'affollent, mais en tout cas, les socialistes paniquent ! Pour en savoir plus sur ce sujet, lire la note Il y a le feu au lac sur le blog du socialiste Jean-Luc Mélenchon.

vendredi, 09 mars, 2007  
Blogger Jack said...

@Betty : oui l’Allemagne n’est pas la France, eux savent faire des compromis et ne pratiquent plus la doctrine, depuis qu’un certain Adolf leur a montré jusqu’où ça pouvait les mener.
@ Tous : bon je vois qu’il ne reste plus de « Royalistes » sur ce blog.
Et puisque tu abordes la question Luc, plus je l’entends, plus je la vois et plus je perçois l’artifice, la duplicité : elle sonne faux comme une cloche fêlée.
Ségolène est une femme, certes, mais çà ne suffit pas, encore faut-il convaincre et elle ne convainc pas, pas moi en tout cas.

J’aurais pourtant envie d’un vrai candidat(e) à gauche et ce ne sont pas les hommes et les femmes crédibles qui manquent (enfin je pense surtout à des hommes, désolé pour la parité : mais je ne suis pas prêt à tout lui sacrifier).

Alors, j’ai tiré les leçons des dernières élections et n’irai pas recommencer à perdre ma voix sur un petit candidat (d’accord avec Patrick là-dessus), il faut donc en considérer trois, mais Ségolène, franchement non je ne crois pas... il en reste donc deux et je n’ai pas encore choisi entre le Béarnais et l’héritier de Pasqua, mais je vois que chacun commence aussi à penser aux législatives qui donnerons au Président la couleur du premier ministre et ce n’est pas un détail en effet, c’est même ce parlement et ce gouvernement qui seront aux commandes tant que la constitution sera ce qu’elle est.
Le président ne pourra donc réformer que si le vote est confirmé aux législatives, sinon il devra se contenter de piloter la politique extérieure.

Alors Bayrou, qui n’aura pas de majorité à la chambre, devra forcément former un gouvernement multicolore : ce n’est pas le plus difficile.
Et qui votera les réformes au parlement des majorités de circonstances, comme en Allemagne, franchement c’est tentant mais nos partis en sont-ils capables ?

vendredi, 09 mars, 2007  
Blogger Luc said...

Dans le sondage à paraître demain dans Le Journal du Dimanche, Bayrou est à 23% à égalité avec Ségolène Royal ! Sarkozy est toujours devant à 28%. Voir ici : François Bayrou et Ségolène Royal à égalité, selon Ifop.

samedi, 10 mars, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home