Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 6 septembre 2007

L'Angleterre autorise le clonage de Minotaure

Minotaure


L'autorité britannique de la fertilité humaine (HFEA), a donné hier son feu vert "de principe" à la création d'embryons hybrides homme-vache, donc à la création de Minotaures.

Le procédé est détaillé dans le diagramme ci-dessous :

cybrid

On prélève de l'ADN humain, que l'on injecte dans un ovule de vache fécondé, ce qui permet la fabrication d'embryons "hybrides" homme-vache.

Alors, bon, on nous explique bien sûr que le but, c'est de produire des cellules souche, pour mettre au point le traitement de maladies incurables comme Alzheimer, par exemple. On nous explique que, donc, les embryons hybrides seront créés à partir de l'ovule d'un animal, en remplaçant l'ADN de son noyau par des chromosomes humains, et qu'ils devront être détruits au plus tard au bout de 14 jours de développement. On nous précise également qu'il sera interdit de les implanter dans l'utérus d'une femme.

Mais enfin, à Newcastle, ils vont travailler sur les ovules de vache, mais ailleurs, on envisage aussi des ovules de lapin.

L'Angleterre, on va pouvoir bientôt l'appeler l'île du docteur Moreau ...

Pour en savoir plus :
1. HFEA statement on its decision regarding hybrid embryos (HFEA)
2. 'Human-animal' embryo green light (BBC news)
3. Go-ahead for hybrid embryo research praised (The Telegraph)
4. Minotaure (Wikipédia)

Crédit photo : Wikipédia - Crédit diagramme : The Telegraph

5 Comments:

Blogger Jack said...

Considérant que 80% de la population humaine est constituée de veaux, je ne vois pas où est le risque...
Allez je retourne regarder la TV !

jeudi, 06 septembre, 2007  
Blogger Philippe.Piriac said...

Je trouve que vous êtes un peu vache avec les anglais et la race humaine

Bon je sais c'est facile mais un moment de honte est vite passé

jeudi, 06 septembre, 2007  
Blogger Véronique S said...

De toutes façons, le Taure tue... Alors, messieurs les anglais, à vos éprouvettes... (je sais, elle était facile mais ça fait du bien de rigoler devant tant d'absurdité).

vendredi, 07 septembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Un homme avec des "attributs" de taureau, ça ne vous fait pas rêver, Mesdames ?

vendredi, 07 septembre, 2007  
Blogger Jack said...

Soyons clairs, ce type de manip vise à contourner l’interdit d’utiliser directement des embryons humains pour fabriquer des cellules souches. On cherche donc, manifestement à violer cet interdit par des voies détournées.
Mais d’où vient cet interdit au juste, n’est-il pas de même nature que l’interdit de recevoir une transfusion sanguine fusse au risque d’y perdre la vie ? N’est-il pas absurde sous prétexte de respect de l’embryon humain de s’interdire des progrès thérapeutiques décisifs ?
Il suffit d’ouvrir les yeux sur le monde pour voir combien ce respect de la vie est en fait, bafoué à chaque instant.
Mais les embryons humains congelés par centaines de milliers dans l’azote liquide : pas touche, c’est une question de principe.
Et l’honneur des comités d’étique est sauf...

samedi, 08 septembre, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home