Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 13 septembre 2007

Les anglais refusent d'abandonner les mesures impériales

imperial measures

Pourtant, au départ, le deal avec les anglais était clair : le monde parle anglais, et utilise le méridien de Greenwich (en lieu et place du méridien de Paris), par contre le monde adopte le système métrique.

Alors, bon. Au début, dans les accords, on avait accepté une dérogation temporaire, qui a été prolongée de multiple fois. La dernère prolongation stipulait que le Royaume Uni et l'Irlande devait passer complètement au système métrique, et donc abandonner les "mesures impériales" en 2009.

Mais il faut croire que la campagne animée par Neil Herron, délicatement baptisée "les martyres du système métrique" a porté ses fruits. L'Union Européenne a jeté l'éponge. Günter Verheugen, commissaire chargé des Entreprises, a déclaré qu'il levait toute obligation à l'Irlande et au Royaume Uni d'abandonner dans le futur la pinte, le gallon, le pied, le pouce, le mile, la livre, etc ...

Toute la presse britannique pavoise : ils vont pouvoir continuer à mesurer les distances en furlongs (220 yards), les surfaces en rods (30 1/4 yards carrés) et les poids en stones (14 livres) ...

Cette défaite européenne souligne deux choses.

D'abord, elle sonne le glas de tout espoir de rationalisation des systèmes de mesure dans le futur, et les Etats-Unis ne sont pas près de s'y mettre, vu la victoire éclatante de l'Angleterre et le renoncement de l'Union Européenne.

Deuxièmement, on voit que l'Angleterre, pays du "fair play", n'a pas tenu parole. Comme quoi, derrière la facade du charme britannique pointe toujours la perfide Albion !

Nous, on a abandonné le méridien de Paris, mais eux, ils ne renoncent pas à leur "mesures impériales" ... Pfff !

Pour en savoir plus :
1. Victory for 'metric martyrs' as EU surrenders (Telegraph)
2. EU gives up on 'metric Britain' (BBC news)
3. Britain can keep pints and miles (CNN)
4. God save the pint grâce à la Commission européenne (Reuters)

Crédit illustration : UK metric association

7 Comments:

Blogger Jack said...

Comme c’est étrange, j’ai une expérience personnelle pas tout à fait en phase avec ces déclarations. Lorsque j’appartenais encore au monde du travail, il n’y a encore 8 mois, j’avais constaté que tous nos clients britanniques, j’ai bien dit tous, nous envoyaient des plans en millimètres et ce depuis bien des années déjà. Par contre les américains sont le dernier bastion du pouce et de la fraction de pouce... tous sans exception.
Les conservateurs ne sont donc pas ceux que l’on croit.
Ce Neil Heron là mène donc une campagne plus américaine que britannique, ce qui démontre encore une fois que nos vieux ennemis sont toujours le cheval de Troie des USA en Europe.
C’est à regretter d’avoir aider les américains à se défaire du joug britannique.

Dans ton tableau, il manque une mesure nautique purement anglo-saxonne et qu’il vaut mieux connaître pour utiliser leurs cartes sans craindre l’échouage intempestif, j’ai nommé le Fathom ,correspondant à notre bonne vielle brasse, et qui vaut six pieds soit 188,82 cm. Je me souviens d’une baie qu’un géographe en mal d’inspiration avait nommée « twenty two fathom bay » , j’ai bien cru que nous allions manquer de chaine pour y mouiller.

vendredi, 14 septembre, 2007  
Blogger apollo said...

je me posais justement une question : comment ça se passerait s'ils décidaient de rouler à droite comme nous.
Tous les panneaux à changer d'un jour à l'autre, les embranchements, les feux rouges, les volants des voitures...
En fait ça me parait impossible à réaliser.

vendredi, 14 septembre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Apollo : C'est juste une question de courage et de volonté. La preuve : la Suède a changé de côté en 1967. Avant, ils roulaient à gauche, depuis, ils roulent à droite.

vendredi, 14 septembre, 2007  
Blogger Patrick said...

@Apollo : je suis étonné que tu trouves ça impossible de changer un sens de circulation... Il suffit d'un peu d'organisation. Par exemple, on commence par changer le côté de circulation juste pour les poids lourds. Quand les chauffeurs routiers sont bien habitués, on passe aux voitures individuelles. Comme ça, tout se passe en douceur...

A noter que le problème vient du fait que ni Napoléon ni Hitler n'ont envahi la Grande Bretagne. Si Napoléon était passé par là, il aurait, comme il l'a fait dans tous les pays envahis, établi sans discussion la circulation à droite ! Hitler aurait vraisemblablement fait pareil...

On notera au passage que les trains Français roulent à gauche (sauf en Alsace), à l'encontre des trains Allemands par exemple... En revanche, le métro Parisien roule à droite (mais le métro Lyonnais à gauche)... Va comprendre... Il n'y a pas que les British qui se singularisent !

vendredi, 14 septembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Je trouve que les anglais ont raison, et qu'on devrait en prendre de la graine...

Par exemple, l'Euro devrait être divisé en 20 Shileuros, chaque Shileuro valant 12 Penceuros. Pour les riches, on aurait la Guineuro, qui vaudrait 21 Shileuros. On aurait aussi la Crowneuro, qui vaudrait 5 Sheuros, et la demi-Crowneuro qui vaudrait 2 Sheuros et 6 Penceuros.

Avec ça, je suis sûr que la population Européenne ferait de gros progrès en calcul mental...

vendredi, 14 septembre, 2007  
Blogger Patrick said...

A ce propos, j'ai toujours été surpris du fait que, en France, lorsque je commande "un demi", on m'apporte en réalité un quart de litre de bière...

En Angleterre, c'est plus réglo. Quand on commande "a pint of Guinness", on reçoit bel et bien une pinte de bière, soit environ 1/2 litre.

jeudi, 20 septembre, 2007  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour! Que les Britanniques fassent n'importe quoi, ça n'a rien de surprenant. Mais pourquoi la Commission Européenne, toujours prête à s'occuper de ce qu'il y a dans nos assiettes françaises, n'oblige-t-elle pas les revendeurs d'écrans plats à exprimer les diagonales en centimètres au lieu des pouces? Il me semble qu'en France, seules les unités SI ont une valeur légale. Vous pouvez donc vous faire arnaquer en achetant un écran 22 pouces qui n'en fait en réalité que 21, et vous ne pourrez pas porter plainte! En centimètres vous pourriez...

jeudi, 09 octobre, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home