Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 21 octobre 2007

Comment une grève de 24 h s’échelonne sur 60 h ?



Bon vous allez dire que je n’y comprends rien ... et c’est souvent le cas.

Mais là, il y a une explication, lorsqu’une grève est déclarée et qu’elle est bien suivie, ce qui semble être le cas de celle-ci, tout le monde la fait et donc ... pour la faire le gréviste doit attendre que le moment de travailler soit venu, c’est pour ça qu’il manquait encore des trains ce matin samedi pour une grève de 24h qui commença Jeudi. Un agent de la SNCF (ou RATP), ça ne travaille pas tous les jours : CQFD.

Dans ma lointaine jeunesse, j’ai fait un stage de 2 mois comme aide-conducteur, je ne prétends pas avec cette expérience tout connaitre du métier, ce serait prétentieux. J’en garde un excellent souvenir, il y avait une franche camaraderie et une conscience professionnelle rare avec une vraie culture de la sécurité. Ces hommes étaient passionnés par leur métier.

J’ai gouté aux dortoirs dans les dépôts, les coucher et lever à point d’heure, les prises de service à 2h du matin pour tirer des trains de minerai dans un brouillard épais comme de la purée de poids.

J’ai omis de vous dire qu’il s’agissait de traction électrique, les machines à vapeurs étaient déjà au rencard depuis quelques années, je n’ai donc pas pelleté de charbon.

Mais le métier est pénible, la responsabilité lourde, il ne faut pas croire que les rails résolvent tous les problèmes : un train de 5000t derrière vous-même à 60km/h est une puissance phénoménale dont il faut impérieusement rester maitre, et vous voyez, je ne vous parle même pas des voyageurs qui sont des vies humaines et qui circulent sur le même réseau.

La retraite à 50 ans pour les cheminots du temps de la vapeur avait une justification évidente et lumineuse : à 60 ans ces cheminots là étaient presque tous mort..., notez au passage qu’à cette époque l’âge de la retraite étaient 65 ans dans le privé.

Admis le fait que le métier est pénible et chargé de responsabilité examinons comment il convient de mesurer et rémunérer cela, au sens large.

Les salaires sont bons : je ne crois pas que la S.N.C.F. ait quelque difficulté que ce soit à recruter ?

Les horaires de travail sont pénibles, c’est vrai, je l’ai dit plus haut, mais la durée hebdomadaire du travail c’est combien de nos jours pour un cheminot? (on revient à la question de départ)

Et pour parler du montant de la retraite, la base de calcul est-elle la même que pour moi : la moyenne des 25 dernières années ? Et enfin je lis dans les statistiques de l’INSEE que l’espérance de vie moyenne des hommes français à 60 ans est d’environ 22 ans, celle des cheminots serait-elle plus basse ?

J’aimerais bien avoir les réponses à toutes ces questions.

Puisqu’on est entrain de mettre de l’ordre dans les retraites : la pension de nos militaires on s’en occupe quand ?

6 Comments:

Blogger Luc said...

@ Jack : Ah ? Tu as déjà conduit un train en vrai ?

Tu en as de la chance ! Moi, je n'ai eu droit qu'à un train électrique ...

:-)

lundi, 22 octobre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Jack : C'est tout là : Site des régimes spéciaux.

Tu cliques dans le régime spécial de la colonne de gauche qui t'intéresse, et tu as toutes les infos ...

lundi, 22 octobre, 2007  
Blogger Jack said...

L'espérance de vie cheminote reste confidentielle, Luc!

mardi, 23 octobre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Jack : Oui, c'est vrai. Cette info là, je ne l'ai pas trouvée de façon fiable.

mardi, 23 octobre, 2007  
Blogger Jack said...

Pour ceux qui ne le saurait pas les militaires ne partent pas en retraite avec une fraction de leur soldes comme les autres mais avec 100% de leur solde. Et tous n'ont pas risqués leur vie pour la patrie...

mardi, 23 octobre, 2007  
Blogger Patrick said...

Moi, les regimes speciaux, ca ne me ferait ni chaud ni froid s'ils etaient auto-finances et equilibres. Mais, si j'ai bien compris le film, ce n'est absolument pas le cas, et ce sont les autres salaries et les usagers qui payent... Dans ces conditions, il y a en effet un vrai probleme d'equite. Les interesses en sont bien conscients. Qu'ils cherchent a limiter la casse a travers des mouvements sociaux est somme toute naturelle - mais ca n'apporte aucune justification objective a leurs privileges...

mercredi, 24 octobre, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home