Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 14 octobre 2007

Les femmes ont maintenant le droit de porter des pantalons

montsouris-obliques.jpg

Réjouissez-vous, mesdames ! Depuis mardi, vous avez le droit de vous promener dehors en pantalon sans avoir besoin de demander au préalable une autorisation à la préfecture de police !

Surprenant, non ?

Eh bien c'est vrai. Jusqu'à mardi dernier, une loi datant du 26 brumaire an 9 était toujours en vigueur, et elle imposait la mesure suivante : «toute femme désirant se vêtir en homme doit se présenter à la préfecture de police pour en obtenir l'autorisation ».

Heureusement, les députés ont décidé de faire un peu de ménage. Ils ont adopté mardi dernier une loi "simplification du droit" qui supprime 127 lois obsolètes. Parmi les lois supprimées, relevons celles qui traitent des "tromperies sur l'origine des noix", des "fraudes sur le guignolet" ou de "la conservation des sardines". Remarquez, il était temps de s'y mettre. Je vous rappelle que "nul n'est censé ignorer la loi", et que actuellement, il y a 10 500 lois et 120 000 décrets en vigueur ! Donc, si ont veut mettre un peu d'ordre là dedans, il y a de quoi faire ...

Mais en tous cas, la bonne nouvelle du jour pour vous mesdames : vous pouvez enfiler votre jean et partir vous ballader tranquillement, le coeur léger et l'âme en paix.

Pour en savoir plus :
1. L'Assemblée nationale supprime des lois obsolètes telles que certificat médical prénuptial (AFP)
2. L'Assemblée dépoussière la législation actuelle (Le Figaro)
3. Coup de balai dans le fatras législatif (Le Bien Public)

Crédit photo : David Bosman

Libellés : ,

4 Comments:

Blogger Patrick said...

Je proteste énergiquement contre cette abrogation scélérate. Je militerais même volontiers pour une obligation pour les jeunes filles et les femmes de porter, dès le printemps venu et jusqu'à la fin de l'été, une jupette courte qui frisonne et se relève légèrement au gré de la brise coquine. Et d'autant plus si elles sont en vélo.

Je n'accepterais de dérogation que pour les moches et les grand-mères...

lundi, 15 octobre, 2007  
Blogger Lyse said...

Complètement d'accord avec toi Patrick : je veux tout pareil pour les hommes à vélo : en jupette courte qui frissone et se relève légèrement au gré de la brise coquine

Sauf pour les moches et les grand-pères

lundi, 15 octobre, 2007  
Blogger Patrick said...

@Lyse. Tu m'as bien eu. Mais bon, c'était juste un clin d'oeil !

lundi, 15 octobre, 2007  
Blogger Patrick said...

Et maintenant, le rayon "liqueurs" de mon "Leclerc" va pululler de Guignolet frelaté. Un vrai scandale ! Comme on disait dans le temps "Se méfier des contrefaçons" !

Pour les ignares, le Guignolet est un apéritif qui nous vient de l'Anjou, à base de guignes (une variété de cerises).

mardi, 16 octobre, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home