Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 2 janvier 2008

La fin de l'enfumage public

fumée de cigarette

J'ai jamais supporté les gens qui vous enfument. Les gens qui fument, à la limite, c'est leur problème. Mais les gens qui vous enfument, c'est insupportable.

Par exemple, je me souviens d'un déjeuner, au restaurant, un vrai supplice. A la table juste à côté, il y avait un couple qui allumait une cigarette, et qui la posait dans le cendrier. Là, elle se consumait lentement, nous inondant d'une fumée âcre et qui piquait es yeux. Une fois ou deux, la jeune femme prenait la cigarette, tirait une bouffée, puis reposait la cigarette qui recommençait à nous enfumer. Une fois la cigarette totalement consumée, elle en sortait une nouvelle de son paquet, l'allumait, et la posait délicatement dans le cendrier, comme un bâtonnet d'encens ...

Je pense que vous avez tous connu cette situation ou vous avez envie de vous levez et de hurler : "Ou vous éteignez cette cigarette tout de suite, ou c'est moi qui pète !" J'ai souvent eu envie de le faire, mais je ne l'ai jamais fait.

La seule mesure de représailles que j'ai faite pour de bon, c'était dans les années 80, au boulot. A cette époque-là, dans les salles de réunion, ça fumait tellement qu'on avait presque du mal à voir le gars assis à l'autre bout de la table ! Alors, une fois, je me suis pointé en réunion avec un petit cône d'encens, que j'ai allumé devant moi avec cérémonie. Les autres m'ont regardé faire, en silence, puis l'un d'entre eux m'a demandé : "Mais c'est quoi, ça ?" Et j'ai répondu, avec un large sourire : "Eh bien tu vois, je fais comme tout le monde : j'enfume !" Ca a jeté comme un froid ...

En plus, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais on supporte beaucoup moins la fumée de cigarette qu'auparavant. C'est à cause de toutes les saloperies qui ont été rajoutées en additif au tabac des cigarettes au fil des années. Et en plus, et ça je ne le savais pas, on en est à présent au tabac OGM !

Vous voulez que je vous dise ? Il était temps que ça s'arrête !

Pour en savoir plus :
1. La cigarette interdite dans les lieux publics, "tolérance" de 24 h pour le Nouvel An (AFP)
2. Fumez des cigarettes JPS Black Gold Line ! (Chez Luc)
3. Tabac, OGM et environnement? (A l'évidence...)

Crédit photo : D*lires

13 Comments:

Blogger Jack said...

Ah le tabac, le sujet favori des français après le temps...
C’est une bonne loi, mais je suis bien sûr qu’il ne suffira pas d’une loi pour faire régresser la tabagie. Car outre le fait que cette loi est censée nous protéger du tabagisme dit passif, ce qui n’est déjà pas si mal, elle est également censée dresser de nouvelles difficultés à cette vilaine pratique.
Saluons donc cette initiative, c'est un indéniable progrès.
J’aimerais connaître l’impact réel des avertissements inscrits en grosses lettres noires sur les paquets de clopes : nul je pense.
Je problème avec la clope est qu’il s’agit d’une drogue dure et que lorsque vous êtes sous l’emprise de cette drogue, tout est bon pour justifier l’assouvissement du besoin, y compris les raisonnements les plus tordus, ou simplement pas de raisonnement du tout.
Une politique antitabac doit s’attaquer aux jeunes en PRIORITE N°1, car qui n’a pas commencé n’aura pas à connaître les affres du sevrage...
Observez les clients du tabac : ce sont des moins de 30 ans en grosse majorité ! On y mesure l’inanité des mesures prises.
Si vous êtes fumeurs et que vous désirez vous arrêter, il faut commencer par se motiver et se convaincre qu’il est souhaitable d’arrêter, sans cette étape inutile d’affronter les affres du manque, vous ne tiendrez pas une demie-journée. Ensuite il faut une bonne raison pour tenir : la meilleure d’entre toutes et la conscience d’avoir perdu sa liberté et de désirer la recouvrer.
Car le tabac n’est pas le plaisir que les fumeurs disent prendre pour se donner une excuse, mais le simple assouvissement d’un manque.
Pourquoi la première cigarette est-elle ressentie comme la meilleure ? Simplement parce que personne ne fume en dormant et que le sommeil est la plus longue période sans tabac qu’un fumeur puisse supporter.
C’est un ancien fumeur qui témoigne ici !

Pour revenir à ton billet Luc, l’ennui est qu’un non fumeur à moins souvent l’envie de péter qu’un fumeur l’envie d’en allumer une...
Je me souviens qu’en Italie dans les années 70 on fumait dans les cinémas, même les fumeurs râlaient, ceux du fond ne voyaient pas l’écran...et je ne te parle pas de l'odeur des vêtements en sortant.
A cette époque le non fumeur était le dernier des parias!

mercredi, 02 janvier, 2008  
Blogger Patrick said...

Et que dire des TGV d'il a quelques années dans lesquels le wagon fumeur était proprement pestilentiel ? Tellement pestilentiel que même les fumeurs réservaient une place en wagon non-fumeurs et se déplacaient vers le wagon fumeur pour fumer, enfumant de ce fait des non-fumeurs qui n'étaient là que parce qu'il n'y avait plus de places libres en non-fumeurs... Bon, c'est un peu embrouillé, mais je me comprend !

Le drame, c'est que les compagnies de tabac vont maintenant proposer leur daube aux pays émergeants, distribuant gratuitement des clopes trafiquées à la sortie des écoles pour adicter les gosses - et ce avec la bénédiction des gouvernements corrompus... Ecoeurant...

mercredi, 02 janvier, 2008  
Blogger chdeux59 said...

la seule solution antitabac que je connaisse,c'est de ne pas en produire pour n'avoir pas à en vendre ! Mais c'est valable pour l'alcool,les bagnoles,les bananes(on en a vu se tuer à cause d'une peau de banane)

mercredi, 02 janvier, 2008  
Blogger Patrick said...

L'ennui, dans tout ça, c'est que certains ont "besoin" d'un produit pour vivre. Le risque, avec la suppression du tabac, c'est le transfert vers un autre produit. Si c'est un transfert vers l'eau de Vittel, c'est pas trop grave. Mais si c'est vers ces nouvelles bières à 11,5°C d'alcool, c'est moyen, comme on dit ! Bon, mais ça n'est pas une fatalité : il y a beaucoup de fumeurs qui ont arrêté sans aller se vautrer dans une autre addiction !

Une anecdote vécue : à une époque de ma vie, je travaillais en Angleterre et j'ai dû mettre en place dans l'entreprise une mesure anti-tabac. Pour faire démocratique, on a organisé un scrutin auprès des 400 employés pour recueillir leur opinion sur le sujet (c'était un peu faux-cul car on savait bien que le sentiment anti-tabac était majoritaire). Quelle ne fut notre surprise en constatant qu'une grande majorité des fumeurs avaient aussi voté en faveur de l'interdiction de fumer au bureau... La vie est pleine de paradoxes !

jeudi, 03 janvier, 2008  
Blogger Betty said...

Ah oui oui cette interdiction de fumer dans les bars un vrai bonheur. Je vais enfin pouvoir retrouver le plaisir de sortir boire un verre entre amis - dés samedi soir : JAZZ MANOUCHE au Galway Inn - un Pub génial mais jusqu'a maintenant tellement enfumé qu'au bout de 10 mn on a les yeux qui pleurent et il faut quitter les lieux...
Et puis cette interdiction tombe pile poils car, pour moi, le tabagisme même passif m'est strictement interdit pour les 9 prochains mois.. (enfin 7 maintenant)
;-)

jeudi, 03 janvier, 2008  
Blogger Luc said...

@ Betty : Aaaah ???

Le mois de juillet est un très joli mois pour voir le jour. J'en sais quelque chose ... ;-)

jeudi, 03 janvier, 2008  
Blogger Jack said...

Complimenti signora! En voilà une bonne nouvelle pour 2008.

jeudi, 03 janvier, 2008  
Blogger Véronique S said...

@ Betty : compliments pour le beau BB à venir!
@ tous les non-fumeurs : je suis bien d'accord avec la nouvelle loi et j'aimerais bien que ce soit aussi stricte et définitif avec l'alcool (vin compris je précise car pour beaucoup le vin, ce n'est pas de l'alcool...)comme ça, au restaurant, non seulement il n'y aura plus de fumée de cigarettes gênantes mais il y aurait aussi des rires moins gras, des plaisanteries moins vaseuses et des couperoses moins prononcées. Malheureusement, je crois que le français moyen et l'alcool ça ne fait qu'un... C'est désolant mais c'est ainsi...
En tous cas, encore bravo à la nouvelle loi, comme ça, je vais pouvoir continuer à cloper tranquille sans plus risquer d'embêter quelqu'un!
Un conseil, en passant, à tous ceux qui n'ont jamais fumé : n'essayez pas, je confirme, c'est une drogue TRES dure!!! (bien qu'elle me tienne par les poumons depuis plusieurs décennies, c'est une délicieuse horreur dont je ne peux me passer).
Et, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve aussi qu'il faudrait arrêter de se serrer la main les uns les autres. Quelle coutume étrange! On passe son temps à se refiler des tas de microbes en se faisant des grands "bonjour" sans parler des "bonsoir" où on est sûrs de repartir avec la totale si on n'y prend pas garde!...
Bon, d'accord, je rigole parce que ça fait du bien et que ça coûte pas cher, mais quand même, ce serait mieux si on inclinait juste la tête pour les salutations, ne trouvez-vous pas?
Allez, je vais m'en griller une pour fêter ça!
;-)

jeudi, 03 janvier, 2008  
Blogger Betty said...

@ Véronique s : essaye le Japon tu devrais apprécier lol

sans plaisanter je connais un tas de fumeur et la majorité sont assez content de l'ambiance non enfumé des bars, et ça ne les dérangent pas plus que ça de s'abstenir de fumer ou d'aller en griller une dehors. De toute façon beaucoup le faisait déjà car enfumé son voisin ce n'est plus "tendance".

Pour l'alcool tu as raison, je suis toujours choquée de voir des gens s'alcoliser exagérément en pubic dans la bonne humeur et la rigolade générale, et de voir l'entourage complice et même poussant à la consommation. Qui a t'il de conviviale et de drole à voir quelqu'un les yeux injectés, l'élocution approximative et la démarche branlante ? et pourtant je fréquente les voileux !! "gach'te"

jeudi, 03 janvier, 2008  
Blogger Patrick said...

Supprimer aussi l'alcool ? Bon, mais laissez-nous quand même le cidre !

Quand aux franches poignées de mains, c'est vrai que c'est horriblement peu hygiénique, mais ça a un vrai rôle social, de toucher les autres... Les anglais ne se touchent pas, mais du coup ils sont bien plus distants - et ils ne sont pas spécialement moins malades que nous !

Betty, félicitations - tu nous tiendra régulièrement au courant de ton tour de taille, j'espère...

jeudi, 03 janvier, 2008  
Blogger Betty said...

@ Patrick : ah ?! je pensais que c'était le tour de poitrine qui allait t'interresser !!!!...

vendredi, 04 janvier, 2008  
Blogger Luc said...

@ Betty & Patrick : Sujet déjà évoqué ici ...

vendredi, 04 janvier, 2008  
Blogger Patrick said...

Bon, si tu insistes, Betty, on s'intéressera aussi à ton tour de poitrine. On pensait que c'était un peu perso, ça... Mais par discrétion, utilises un langage codé... Euh, par exemple 90 B ;-)

lundi, 07 janvier, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home