Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 3 janvier 2008

Le baril de pétrole dépasse 100 dollars

NYMEX 430.jpg

Eh bien ça y est : ce que j'annonce sur Gaïa depuis plus de deux ans vient de se produire. Aujourd'hui, le cours du baril de pétrole brut a atteint 100,05 dollars en cours de séance au Nymex (marché des matières premières de New York).

Et ce prix n'est pas près de baisser.

En effet, nous sommes actuellement à ce qu'on appelle le "Peak Oil" :

peak oil.jpg

La production mondiale de pétrole, qui a crû régulièrement depuis des décennies, est en train de plafonner à 84 millions de barils par jour :

Voici les chiffres pour les dernières années (source : EIA) :
- 2003 : 79,62 millions de barils par jour.
- 2004 : 83,12 millions de barils par jour.
- 2005 : 84,63 millions de barils par jour.
- 2006 : 84,60 millions de barils par jour.
- 2007 : 84,31 millions de barils par jour. (premier semestre)

Depuis 2005, les puits existants s'assèchent plus rapidement que la découverte de nouveaux gisements, et on n'arrive plus à dépasser 84,6 millions de barils par jour.

world production.jpg

Il est en train de se produire au niveau mondial ce qui s'est déjà passé pour le pétrole off-shore britannique :

UKoil_gas.jpg

Comme, dans le même temps, la demande de la Chine est en croissance forte, le baril à 150 dollars ne devrait pas tarder à arriver.

Il est temps de se préoccuper de ce que sera notre société avec un pétrole cher, très cher.

Pour en savoir plus :
1. Le baril de brut dépasse les 100 dollars sur le Nymex (Le Nouvel Obs)
2. Light Crude Oil (CL, NYMEX) (TFC Commodity Charts)
3. Vers la fin du pétrole (Gaïa)

Crédit graphique : TFC Commodity Charts

7 Comments:

Blogger Betty said...

Dés demain je cherche un boulot à côté de chez moi pour pouvoir y aller à pied !

Bon sans plaisanter on est un peu obligé de subir à notre niveau non ?

jeudi, 03 janvier, 2008  
Blogger Jack said...

Consternant que cela semble surprendre tout le monde. Et moi qui croyais que le propre de l'homme était sa capacité à anticiper...
L'aveuglement et l'impréparation à se qui arrive est consternant, mais je l'ai déjà dit.

jeudi, 03 janvier, 2008  
Blogger Patrick said...

J'attend avec intérêt les commentaires des adeptes de "sortons du nucléaire"...

Ceci étant, je rappelle que le baril était à plus de 80 $ en 1981, et on est toujours là...

jeudi, 03 janvier, 2008  
Blogger Bruno du grand sud est said...

100 dollars enfin !
sans le vouloir ces membres de l'OPEP vont nous obliger à trouver des vraies solutions et ce rapidement.en tout cas plus vite que tous ces grenelles gesticulatoires.

vendredi, 04 janvier, 2008  
Blogger Betty said...

@ Bruno : j'aimerais avoir ton optimisme ! j'ai bien peur qu'en attendant ça soit toujours les mêmes qui en profitent et toujours les mêmes qui en pâtissent

vendredi, 04 janvier, 2008  
Blogger Jack said...

Ce qui arrive...est à peu prés un non-événement puisque en Euro constant, le baril n'a pratiquement pas bougé.
Ce qui me donne l'occasion de remarquer qu’il existe deux manières de se préparer au futur, le mode libéral américain : qui consiste à laisser faire la loi du marché et la méthode européenne responsable qui cherche à réguler.
Examinons donc les superbes avantages de la méthode libérale :
1- consommation effrénée des ressources planétaires.
2- Remarquable impréparation du pays enjeux futur.
3- Urbanisme stupide consommateur de temps et d’énergie.
4- Dépendance nationale totale de pays politiquement instable.
5- Et vous pourrez sans doute en trouver d’autre.
La méthode européenne pour être encensée, devrait faire plus que pousser à l’économie d’énergie, elle devrait utiliser une plus grande part des taxes prélevées à préparer le monde de demain avec d’autres types d’énergie, d’autres modes de consommation !
Au lieu de cela ces taxes servent à équilibrer le budget de l’état et de fait nous ne nous distinguons guère du modèle libéral.

vendredi, 04 janvier, 2008  
Blogger Audrey H. said...

Il faut que je me trouve un émir. Cela devient vraiment urgent ! [...]

vendredi, 04 janvier, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home