Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 9 janvier 2008

Un hommage à Simone de Beauvoir

Le Nouvel Obs.jpg


On est en 1952 à Chicago. Simone de Beauvoir se refait une beauté dans sa salle de bains, dans le plus simple appareil. Et juste à ce moment, Art Shay, un photographe américain ami de Nelson Algren, l'amant de Simone de l'époque, lui vole cette photo. Elle entend le déclic de l'appareil, se retourne et s'exclame : "Naughty boy ! "

C'est cette photo volée de l'intimité de la philosophe française que Le Nouvel Observateur a choisi d'afficher en couverture de son magazine et dans tous les kiosques de France pour lui rendre hommage ...

Drôle de conception pour un hommage rendu à une grande dame qui s'est battue pour la condition des femmes !

Enfin, moi, ce que j'en dis ...

Néanmoins, en regardant cette photo, je me pose la question suivante : mesdames, quand vous faites votre toilette toute nue dans votre salle de bains, vous portez des talons aiguille ?

Pour en savoir plus :
1. Le nu de Beauvoir excite la blogosphère (Rue 89)
2. Simone de Beauvoir in Chicago (Stephen Daiter Gallery)

Crédit photo : Art Shay

5 Comments:

Blogger adifferentvoice said...

Si non, comment est-ce que j'arrive a me regarder, etant si petite?

Not a great fan of Simone de Beauvoir. Her letters to Sartre make my stomach turn, especially one - 12th November 1939 - in which she tells him how she has told their triangular lover - Vedrine - that she has no right to one half of Sartre. Yuck, yuck, yuck. Nelson Algren, however, was more than her match, and his refusal to be tied into a three-way love affair makes me favour him over her.

mercredi, 09 janvier, 2008  
Blogger Betty said...

Je suis d'accord avec toi Luc, drole "d'hommage" et le titre aussi me semble mal approprié.

Quand à la deuxième partie de la question : ben oui tout les jours !
Non je plaisante ! en vérité tout dépends de l'intention. A mon humble avis, Simone de Beauvoir est pleinement consciente de son pouvoir de séduction. Elle sait que le nu sans les talons n'a pas du tout du tout le même effet.. (La silhouette est tout autre sans les talons) -
Elle est dans cette chambre, avec son amant et cette pose nonchalante lui est totalement et uniquement destinée.

C'est pour ça que cette photo, bien que magnifique, n'a rien à faire en une du nouvel obs !

jeudi, 10 janvier, 2008  
Blogger david santos said...

Nice photos, Luc, congratulations,


have a good day

jeudi, 10 janvier, 2008  
Blogger Alexandréa said...

Ce ne sont pas des talons aiguilles mais des mules, de ce que je vois. Les mules sont des chaussons plus élégants et avec talons, mais tout à fait cohérents pour un tenue intimiste - voir dénudée. Reste qu'en effet, cela reste un choix vraiment spécial de la part du magazine pour un "hommage"...

jeudi, 10 janvier, 2008  
Blogger Patrick said...

En plus, la photo a été trafiquée pour gommer un peu de cellulite disgrâcieuse... Que ne feraient pas les magazines pour vendre du papier !

dimanche, 13 janvier, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home