Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

vendredi 11 juillet 2008

"Le soleil donne", par Laurent Voulzy (1988)


lien direct vers YouTube


Ce soir, je vous propose ma chanson préférée de Laurent Voulzy : "Le soleil donne".

"Tape sur nos systèmes
L'envie que tout le monde s'aime
Le soleil donne

Ce vieux désir super
Qu'on serait tous un peu frères
Le soleil donne

Le soleil donne
De l'or intelligent
Le soleil donne
La même couleur aux gens,
La même couleur aux gens gentiment."


C'est une ode à la vie, à la fraternité universelle. Ca me fait du bien chaque fois que je l'écoute.

Alors, ce soir, vive le soleil !

"Oh oh oh oh
Just color me tomorrow
You can never stop the changing skies
Dancing in the sundance."


Bon week-end à tous !

Les vidéos du vendredi :

Les cinq dernières :
1. "In This Life", par Delta Goodrem (27 juin)
2. "All You Need Is Love", par The Beatles (20 juin)
3. "Sommes-nous", par Alain Bashung (13 juin)
4. "I Got a Crush ... On Obama", par Obama Girl (6 juin)
5. "Alice", par Nick Bertke (30 mai)

Le top dix :
1. "Pure Devotion" par Freeloader
2. "Two months off", par Underworld
3. "Alice", par Nick Bertke
4. "J'étais là", par Zazie
5. "Novelty Waves", par Biosphere
6. "Plus grandir", par Mylène Farmer
7. "Rockstar", par Nickelback
8. "Der Letzte Tag", par Tokio Hotel (warp mix)
9. "Le cafard des fanfares", par Ours
10. "Where The Streets Have No Name" par U2

Crédit vidéo : saga55

Libellés :

3 Comments:

Blogger Véronique S said...

Moi aussi, j'adore cette chanson.
Et à chaque fois que je l'entends, je fais le même rêve.
Celui que les générations actuelles et futures se dépêchent de s'aimer sans frontières afin qu'un jour prochain, sur terre, tous les hommes soient métis.
Ainsi, plus de différences "apparentes", plus de délit de "sale gueule".
Peut-être alors, un monde vraiment nouveau, qui n'aura plus que l'atmosphère terrestre pour frontière, pourra vivre en paix avec la conscience d'être tous frères, même...sous la pluie!
:-)

mercredi, 16 juillet, 2008  
Blogger Patrick said...

Oui, le rêve, c'est que tout le monde soit - bleu, par exemple, comme les Schtroumpfs. Comme ça tout le monde sera à égalité.

Mais, bien sûr, il y aura rapidement les bleus fonçés versus les bleus clair, les bleu marine contre les bleu turquoise, et ça recommencera comme avant !

mercredi, 16 juillet, 2008  
Blogger Véronique S said...

@ Patrick: Oui, mais chez les Schtroumphs, personne ne s'entretue et tout le monde est solidaire!
;-)

mercredi, 23 juillet, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home