Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 21 février 2009

On a retrouvé l'Atlantide !!!


Agrandir le plan

Comme vous le savez déjà, Google maps affiche à présent le relief du fond des océans.

Eh bien si vous observez le fond de l'Atlantique, un peu à l'ouest des Canaries, vous voyez quoi ? Les ruines de la cité engloutie d'Atlantide, que vous pouvez observer ci-dessus. Exactemement là où Platon l'avait située ! On voit bien le plan de la ville et les fortifications.

Etonnant, non ?

P.S. : Quand on mesure la taille de cette ville engloutie, elle devait forcément être habitée par des géants ! ;-)

Pour en savoir plus :
1. Atlantide (Google maps)
2. Fabled City of Atlantis Spotted on Google Earth? (The New York Times)
3. OMG! Did Google Earth find Atlantis? (cnet)
4. Atlantide (Wikipédia)

Crédit image : Google maps

10 Comments:

Blogger Patrick said...

Une ville de 150 km par 100 km ! Elle devait en effet être peuplée par les géants cités dans la Bible ! C'est dingue !

samedi, 21 février, 2009  
Blogger Bruno du grand sud est said...

y a un gars de chez Google qui doit bien se marrer ...

samedi, 21 février, 2009  
Blogger Jack said...

Oui mais quand on clic sur plan, ça n'est pas marqué l'Atlantide, comme quoi les gars de chez Google ne lisent pas Platon.
@Patrick : 2 mystères résolues d'un seul coup. Les géants et l'Atlantide.
Bravo Google.
Fabuleux!

samedi, 21 février, 2009  
Blogger Luc said...

La BBC pense que cette grille est tout simplement le trajet du bateau qui a fait le relevé avec son sonar mal réglé.

Gizmodo pense que cet argument ne tient pas la route. He he he ...

dimanche, 22 février, 2009  
Blogger Bruno du grand sud est said...

s'il y a un fond marin qui a été sondé dans toutes les largeurs c'est bien ce coin et rater des vestiges qui seraient plus grand que la Corse c'est impensable.
alors canular ,pub, nature espiègle : oui
l'Atlantide mon oeil !

dimanche, 22 février, 2009  
Blogger Jack said...

A mon avis, ils ont combiné des sondages en mètres et en pieds et se sont un peu "pris les pieds dans le tapis". A moins que ce ne soit un coup des fathoms...

dimanche, 22 février, 2009  
Blogger Alexandréa said...

Elle n'était pas censée être ronde, avec des cercles concentriques et des ports intérieurs ? Là c'est très carré comme tracé...

lundi, 23 février, 2009  
Blogger Patrick said...

Quoi qu'il en soit, l'explication de Google que ce sont les traces des sonars est idiote : un sonar est installé bêtement sous la coque d'un bateau, envoie des bips sonores, mesure la profondeur du fond par échométrie, et ne laisse strictement aucune trace après quelques secondes...

Alors, c'est quoi, l'explication ?

mercredi, 25 février, 2009  
Blogger Bruno du grand sud est said...

pour ce genre de tracé on utilise un sonar remorqué qui pendouille au bout d'un câble .
le but de la manoeuvre étant de garder la bonne immersion.
de toute façon cette explication de sonar qui racle le fond me semble peu probante.

jeudi, 26 février, 2009  
Blogger Jack said...

Patrick, il s'agit à l'évidence de ce que nous avons l'habitude de nommer un artéfact. Comme il est peu probable que des géants aient labouré le fond des océans, il faut à coup sûr chercher le biais dans les données ayant servi à l'établissement de ces cartes.
Données recueillies par quelques navires océanographiques chargés de cartographier les fonds. Le biais ne peut venir que des données elles mêmes ou de la manière de les assembler pour obtenir une représentation continue du relief sous-marin.
Les appareils se dérèglent parfois et les hommes aussi très souvent.

jeudi, 26 février, 2009  

Enregistrer un commentaire

<< Home