Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 4 avril 2010

L'iPad est en vente aux Etats-Unis !



C'est fait, l'iPad est officiellement dans la nature ! Il y a eu comme d'habitude des longues queues pour être sûr d'obtenir l'objet tant convoité.

C'est un véritable événement. A tel point que le lancement de l'iPad fait la couverture de Newsweek et de TIME !



Pour ceux qui ont pu l'avoir dans les mains, c'est totalement bluffant. C'est magique !

Les quelques réserves qu'on avaient pu avoir s'évaporent instantannément. Même l'absence de Flash ne pose plus aucun problème. Apple a d'ailleurs listé les websites déjà compatibles avec l'iPad et avec le futur : ils utilisent HTML5, CSS3, et JavaScript et laissent tomber Flash.

En 2001, Apple avait mis 91 semaines pour vendre 1 million d'iPods.
En 2007, Apple a mis 11 semaines pour vendre 1 million d'iPhones.
Là, en 2010, le premier million d'iPads sera vendu en quelques jours ...

Les applications qui deviennent fabuleuses sur l'iPad son évidemment iBook, qui permet de lire un livre "comme un vrai". Mais pour l'application Maps, un seul mot convient : Wow ! Sauf que ... la version vendue actuellement n'a ni 3G, ni GSP.

Alors, il falloir patienter encore un peu. Mais ce n'est pas grave. Le meilleur moment, c'est quand on monte l'escalier !

Pour en savoir plus :
1. iPad (site officiel)
2. iWait: Apple devotees line up in Palo Alto for the iPad launch (Mercury News)
3. Scenes From The iPad Overnight At Apple’s Flagship NY Store (Cult of Mac)
4. Apple's iPad makes covers of Time, Newsweek (The Washington Post)
5. iPad First Impressions: It’s Magical (Moving at the Speed of Creativity)
6. iPad friendly websites unveiled by Apple (examiner)
7. The iPad Launch: Can Steve Jobs Do It Again? (TIME)
8. The Wi-Fi iPad’s Dealbreaker: No GPS (Gadget Lab)

Crédit photo : macgeneration

Libellés : ,

39 Comments:

Blogger Axel said...

"Là, en 2010, le premier million d'iPads sera vendu en quelques jours ..."


Oula, tu t'avances pas mal là... Mais réponse dans quelques jours... :)

lundi, 05 avril, 2010  
Blogger Padraig said...

Super ! Comme ça, ça incitera Apple à se concentrer sur ce genre de jouet et à laisser tomber l'informatique (la vraie). Alors, enfin, tout le monde parlera le même language. La malédiction de la tour de Babel prendra fin !

lundi, 05 avril, 2010  
Blogger Luc said...

@Pad : Ha ha ha !!! La malédiction de la tour de Babel : excellent ! :D

lundi, 05 avril, 2010  
Blogger Luc said...

Premières estimations des ventes de l'iPad aux U.S. : 700 000 iPads dans le premier week-end !

(source : Business week)

lundi, 05 avril, 2010  
Blogger Axel said...

300k selon Apple. Source Apple
Ah, les estimations des analystes... tout un art le pifomètre ! :p

Là ça compte les préventes (normal). Il n'y avait pas de préventes pour l'iPhone il me semble. Donc même si les ventes de l'iPad sur 24h sont un poil supérieur, on compare un produit dispo en précommande depuis de longues semaines contre l'iPhone, qu'il n'était pas du tout possible d'acheter autrement qu'en allant dans un store ou chez AT&T (et qui en plus s'est retrouvé en rupture partout en quelques heures). Engouement bien bien supérieur pour l'iPhone au final. Reste à voir si l'iPad ira au delà des fanatiques Apple dans ses ventes.

lundi, 05 avril, 2010  
Blogger Padraig said...

La pompe à Phynance (réf. Ubu Roi) s'implante rapidement dans les foyers des fidèles. l'App $tore va-t-il réussir à répondre à la demande des afficionados ? Parfait pour M. Job$. Les actions Apple vont monter !

lundi, 05 avril, 2010  
Blogger Jack said...

On va patienter hein Luc? Puisque tu nous le conseilles...Je trouve toutefois cette accumulation de superlatifs un peu excessive. Moi ce qui me blufferait vraiment, c'est un Ipad qui lit les bouquins à ma place à la vitesse d'un DD branché direct sur ma "RAM" personnelle, parce qu'on ne saura bientôt plus lire.
Télécharger n'est pas lire, contrairement à ce que beaucoup de geeks semblent penser. L'accès facile à la lecture ne dispense pas de lire et ça reste long la lecture. Nos journées, elles ne font toujours que 24 heures et le problème serait plutôt quoi lire, qu'avec quoi?
Mais soyons positifs et verts : le livre électronique épargne les arbres, il faudrait qu'Apple pense à développer cette idée pour doper ses ventes au delà de ses aficionados convaincus d'avance.

lundi, 05 avril, 2010  
Blogger Luc said...

@ Axel : 300k first day, c'est pas incompatible avec 700k first week-end ...

lundi, 05 avril, 2010  
Blogger Padraig said...

iPad, le meilleur lecteur de livres ?

Si la musique a résolument été dématérialisée (mp3), je me demande si le livre suivra la même voie. Parmi les plaisirs de la lecture, il y a le papier, les feuilles qu'on feuillette, le rangement ultérieure dans sa bibliothèque, le coup d'oeil sur lesdits livres qui nous rappellent soudain leur contenu... Je doute qu'un jour une mémoire Flash remplacera correctement un mètre linéaire de Victor Hugo sur une étagère du salon...

Pourquoi n'avons-nous pas encore acheté un Kindle ou un Reader de Sony ? Pourquoi ne lisons-nous pas des livres sur nos PC malgré que ce soit parfaitement possible ?

En revanche, la lecture d'articles de magazines (proposés par exemple par Google), ça, c'est quelque chose qui de toute évidence passera très bien sur un iPad.

Donc, pour moi, l'iPad pourra peut-être être un bon lecteur de magazines. L'achèterai-je juste pour ça ?

Commentaire rédigé sur mon Netbook Lenovo sous Windows Se7en

mardi, 06 avril, 2010  
Blogger Jack said...

Ne trouvez -vous pas un petit air de Tom Cruise à notre Steve sur la couverture de Time?

mercredi, 07 avril, 2010  
Blogger Padraig said...

Sans clavier physique, sans webcam, sans appareil photo, sans téléphone, sans Flash, sans lecteurs de cartes mémoire, sans batterie échangeable, sans multi-tâche, sans sortie vidéo, sans... sans ... passe encore.

Mais sans WiFi, là...

Notez bien, ça peut encore faire un élégant dessous de plat !

jeudi, 08 avril, 2010  
Blogger Luc said...

@ Pad : Ouais, dans le genre, faut reconnaître aussi que l'iPad, c'est pas super costaud ...

jeudi, 08 avril, 2010  
Blogger Padraig said...

Une chose qu'il peut faire, c'est de passer au mixeur, ce qui présente évidemment une incontestable supériorité par rapport aux Netbooks...

jeudi, 08 avril, 2010  
Blogger Jack said...

On voit bien que les trouducs qui s'amusent à bousiller un Ipad n'ont pas sué beaucoup pour gagner ce qu'il coûte. Ils ne savent sans doute pas non plus que c'est un livre qui les contient tous, mais savent-ils lire au juste?
Quant au marchand de blender, il n'y a rien à redire c'est du costaud, encore qu'un test avec du granit aurait été moins onéreux et plus convainquant...

jeudi, 08 avril, 2010  
Blogger Padraig said...

Jack, certains suspectent que l'objet a été acheté avec une carte de crédit genre Gold, et qu'il sera remboursé au casseur par l'assurance "objet brisé". Pour être brisé, ça ne fait pas de doute. l'assurannce marchera-t-elle ?

vendredi, 09 avril, 2010  
Blogger Jack said...

Et que dites vous de lpad vu par Groland ?

samedi, 10 avril, 2010  
Blogger Padraig said...

Donc une semaine après le lancement, Apple communique 450 OOO unités vendues en une semaine. Pas mal du tout, pour un dessous de plat à 500 $... J'espère qu'ils vont en écouler bien davantage, de façon à ce que ce succès les détourne définitivement de leurs velléités en matière d'informatique personnelle... Comme ça, on pourra pianoter tranquillement sur nos PC sous Windows sans se faire traiter de ringards par les pommeux !

mardi, 13 avril, 2010  
Blogger Axel said...

Tiens Luc, t'en penses quoi du clash avec Adobe ? C'est beaucoup plus intéressant que l'iPad dans le fond je trouve...
Autant pour flash, la décision de Jobs (et uniquement lui on dirait) de ne pas supporter la technologie semble, si ce n'est justifié, au moins compréhensible et correctement argumenté.
Par contre l'exclusion radicale des outils d'Adobe pour développer des applications iPhone, t'en penses quoi ?
Toi qui a été utilisateur intensif de Macromedia Director et autres, le tout sur MacOS...

Ca sent pas le choux là quand même ce genre de décision ?

Personnellement c'est le genre de truc qui me laisse penser que mon prochain tel ne sera pas un iPhone la prochaine fois. Même s'il reste supérieur à quasiment tous les niveaux (interface, logiteque, design...), j'ai du mal à me dire que je vais implicitement approuver cette main mise sur le marché et ce genre de décision arbitraire...

Bon, bref, ton avis sur cette histoire :p

mardi, 13 avril, 2010  
Blogger Luc said...

@ Axel : Bonjour, Axel !

Mon avis sur Apple vs Flash, c'est ici : Adobe Flash : c'est terminé !.

mercredi, 14 avril, 2010  
Blogger Padraig said...

Flash, on s'en fout. C'est le modèle économique d'Apple qui est en cause : la construction d'un ensemble étanche, réfractaire à toute contribution extérieure, pour conserver tous les profits dans une seule société. C'est pourquoi l'iPad est le produit le plus fermé qu'on puisse imaginer, son seul lien étant iTune$ pour canaliser les dollars vers Apple exclusivement.

Les aficianados d'Apple appellent ça "éco-système". J'appelle ça "pompe à phynance".

Heureusement, on a le droit de ne pas adhérer à cette combine. C'est mon cas.

Ah, où est le temps béni où Apple proposait un système sympathique et très largement ouvert (Apple II). Ce temps est bien révolu !

mercredi, 14 avril, 2010  
Blogger Axel said...

Non je parle pas de flash. Ne pas supporter une technologie, c'est leur choix. Et flash à la limite, on s'en fout.
Je te parle de leur nouvelle clause 3.3.1 liant les développeurs à Apple, en gros leurs droits et leurs devoirs.
Leur interdire de programmer en utilisant tel ou tel outils crossplatform d'Adobe, tu trouves ça sain ?

Parce que là, pour reprendre le fait que tu bossais avec des outils Macromedia à l'époque, c'est comme si du jour au lendemain, Apple avait décidé "ah non, maintenant vous arrétez tous de bosser avec Macromedia Director, parce que blablaba vous faites chier à faire des CD-Rom qui tournent aussi bien sur Mac que PC alors ça commence à bien faire, et puis d'ailleurs les CD-Rom que vous faites, à cause de vos conneries, ils sont inférieurs à ce que vous pourriez faire". (sans justification aucune pour ce dernier point de la part d'Apple, juste un tacle gratuit).

Toi tu étais dans un système économique ouvert, ou tu pouvais vendre du software sans avoir aucun approval d'Apple.

15 ans plus tard, on se retrouve sur une plateforme qui commence à être sérieuse lockée de partout, avec Apple qui impose ce que tu as le droit de développer et de vendre sur leur store (du jamais vu dans l'informatique en dehors des consoles de jeu), mais pire, ils commencent à imposer aussi le fait de ne pas utiliser d'outils qui te rendent la vie bien plus simple quand tu développes pour plusieurs plateforme.

Personne n'aime les monopoles, mieux vaut prévenir que guérir non ?

mercredi, 14 avril, 2010  
Blogger Jack said...

Personne n’aime les monopoles ?
Oui,sur le papier, mais dans la vraie vie chaque entreprise rêve de s’attribuer ne serait-ce qu’une parcelle de monopole. Microsoft est un monopole de fait, ce procès en abus de position dominante que vous faites à Apple reste pour l’instant encore pure SF.
Qu’Apple cherche à délivré sur le marché des machines et du soft qu’ils contrôlent à 100% n’est pas une nouveauté, c’est même ce qui les distinguent des autres. Un mauvais soft sur une bonne machine nuit à la machine : c’est l’idée directrice d’Apple. (Mieux seul que mal accompagné, dit le proverbe)

Dans la dernière entreprise où je travaillais, nous n’aimions pas non plus que nos clients fractionnent leurs achats entre nous et nos concurrents, pour un même investissement et tous les coups étaient permis pour l’éviter...pour les mêmes raisons : en cas de problèmes tout le monde est perdant, les bons comme les mauvais.

La concurrence est le crédo de notre économie libérale, mais pratiquée sans frein, elle provoque de gros dégâts et en fait nuit au plus grand nombre; comme tous les dogmes, ça ne fonctionne pas en pratique.
Sans compter, qu’ici aussi, subsiste un écart important entre la théorie et la pratique : les entreprises, souvent, préfèrent s’entendre, sur le dos des clients plutôt que se détruire. (surtout lorsque les entreprises sont une poignée et les clients des millions, et même si c’est un délit). C'est ce qu'on pourrait appeler "un monopole en association"..

mercredi, 14 avril, 2010  
Blogger Padraig said...

Le monopole de Microsoft, s'il est réel, est de nature différente de celui que tente d'imposer Apple. Le monopole de Microsoft est un monopole ouvert. Windows est ouvert à tous les programmes de toutes sortes et de tous fournisseurs. Tout fabriquant de cartes (video par exemple) peut la faire fonctionner avec Windows. On peut dire que toute la galaxie PC vit et prospère grâce à Windows... Windows, monopole certes, mais surtout plate forme uniforme et commune pour tous. C'est vrai que Microsoft essaye de pousser son avantage - avec Internet Explorer par exemple, mais ça n'empêche nullement à FireFox et autres Opéra d'exister... Et ils se font dûment taper sur les doigts lorsqu'ils passent les bornes, donc ce monopole est sous contrôle...

Et évidemment, on n'a jamais entendu Microsoft interdire d'utiliser tel ou tel outils pour faire des programmes tournant sous Windows comme Apple prétend le faire pour iPhone/iPad !

La position d'Apple revient à exiger d'utiliser des langages "de base" (pourquoi pas exiger des programmes en Assembleur, tant qu'à faire), plutôt que des générateurs de programmes. Une régression hallucinante ! Un peu comme interdire d'utiliser Blogger et exiger qu'on se paluche tout le code d'un blog en HTML ! Il est pas devenu un peu parano, le Steve ?

jeudi, 15 avril, 2010  
Blogger Jack said...

@Pad : tout ceci est exact.
On peut tout de même comprendre qu'Apple fabriquant de machine souhaite avoir la main sur tout ce qui concerne le software tournant sur ses machines, car vu du côté utilisateur ce qui compte est ce qu'il peut faire avec la dite machine. Il se moque bien de savoir si c'est la machine,l'O.S. ou le programme qui est génial.
Ce qu'Apple a réussi à vendre est que la pomme seule est géniale...
Exactement comme une voiture, tu montes dedans et tu démarres.
Tout le monde n'aime pas la bidouille informatique. J'irais même jusqu'à dire que c'est ce qui empêche le plus grand nombre d'accéder pour de bon à la puissance des ordinateurs.
Même si, il faut le reconnaitre, les dernières versions de Windows on cessé de donner la migraine aux débutants.
Au risque de faire hurler les féministes, la plupart des nanas conduisent parfaitement leur voiture sans avoir la moindre idée du fonctionnement du moteur ou d'une boite de vitesse.
On peut concevoir un ordinateur comme une voiture, non?

jeudi, 15 avril, 2010  
Blogger Padraig said...

Ca y est, j'ai tout compris. Steve veut imposer HTML5 à la place du Flash, parce que Internet Explorer 8 ne gère pas le HTML5 (en tous cas par encore).

Je trouve que ces guéguerres sont franchement minables, et ne servent en rien les intérêts des utilisateurs.

Pas bien de la part de Steve, ça...

jeudi, 22 avril, 2010  
Blogger Padraig said...

Intrigué par cette lacune d'IE8, je me suis intéressé à HTML5.

Je lis : "Ian Hickson, editor of the HTML5 specification, expects the specification to reach the World Wide Web Consortium Candidate Recommendation stage during 2012".

Donc Jobs veut que tout le monde bascule sur un truc qui n'est même pas encore spécifié ? Cool !

jeudi, 22 avril, 2010  
Blogger Padraig said...

Luc, j'espère que tu as fait le plein d'Apps du genre iBoobs
ou iJiggles, parce que maintenant, c'est "ceinture"...

Si Jobs continue, il n'y aura plus que diverses version de la Bible dans l'Apps store ;-)

vendredi, 23 avril, 2010  
Blogger Jack said...

Tu sais Pad, je crois qu'Apple fait du business comme tout le monde, mais que c'est la clientèle américaine qui nous em.. avec son puritanisme. Exemple: l'affaire Tiger.
Le pire est que ça nous gagne aussi de ce côté-ci de l'Atlantique.

vendredi, 23 avril, 2010  
Blogger Jack said...

Mais je prend les paris on va pouvoir se procurer ces apps, très bientôt, ailleurs et plus cher, ce qui fera la fortune de vilains petits canards...

vendredi, 23 avril, 2010  
Blogger Luc said...

@Pad : T'as oublié iJiggly ...

samedi, 24 avril, 2010  
Blogger Luc said...

En fait, l'iPad, il y a un très gros marché dans les maisons de retraite !!!

samedi, 24 avril, 2010  
Blogger Luc said...

La demande aux U.S.A. est tellement forte qu'Apple est obligé de reporter le lancement de l'iPad à l'étranger (source : AFP)

samedi, 24 avril, 2010  
Anonymous Anonyme said...

Un iPhone 4G HD aurait été oublié dans un bar en Californie pas trop loin du siège de la firme Apple, camouflé dans une housse d'iPhone. Pas de chance Depuis toujours, chez Apple essaie de cultiver le suspens par le secret autour de ses futurs produits. évidement, tout le monde connaissait déjà l'iPad longtemps avant sa sortie, mais tant pis.

lundi, 26 avril, 2010  
Blogger Padraig said...

Après avoir installé Windows XP sur un vieux portable, j'ai procédé à quelques essais. Voici ce qui est apparu en consultant le Net...

Je le jure, ce n'est pas un montage !

vendredi, 30 avril, 2010  
Blogger Jack said...

Amusant...

vendredi, 30 avril, 2010  
Blogger Padraig said...

Tout le monde aime Apple...

Mais pas trop les ceuxces qui veulent imposer leur loi et brider la liberté des autres (lire le commentaire)...

vendredi, 14 mai, 2010  
Blogger Padraig said...

Et maintenant, voici l'iPed à 105 USD (environ 80 €)...

Euh, voyons voir... Si cet iPed peut être vendu à 100 USD, et qu'Apple vend son iPad à 500 USD, c'est qu'il se fait un très joli petit profit... Pas étonnant que le cours de bourse d'Apple soit si élevé. Mais Apple arrivera-t-il longtemps à maintenir des prix aussi élévés ? C'est naturellement ce qu'on lui souhaite ;-)

lundi, 31 mai, 2010  
Blogger Luc said...

@ Pad : Je me souviens, il y a un peu plus de vingt ans, j'avais acheté à Hong Kong une Rolex à 20$.

Là aussi, ma première réaction ça a été de dire "tiens, chez Rolex, ils se font de superbes marges ! Quand on pense à quel prix ils vendent ça en France !"

Puis, il m'est venu à l'idée que, peut-être, la montre que j'avais achetés dans la rue à Hong Kong ce jour là n'était qu'une imitation ...

lundi, 31 mai, 2010  
Blogger Luc said...

L'iPad s'est vendu à 2 millions d'exemplaires en soixante jours. Mieux que l'iPhone ! (source : Le Figaro)

mardi, 01 juin, 2010  

Enregistrer un commentaire

<< Home