Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 23 février 2005

Le casse-tête des chaussettes

Bon, après avoir parlé de l'Irak et de la Turquie, je me suis dit qu'il était temps d'aborder les problèmes de fond.

Ah, les chaussettes de ces messieurs, quel casse-tête ! On en perd, elles sont toujours dépareillées, elles s'entassent ici ou là, c'est l'objet de disputes dans les couples les mieux assortis.

Alors, que faire face à ce problème ?

Hundertwasser, dont j'ai déjà parlé, a résolu le problème à sa façon : il porte systématiquement des chaussettes dépareillées. Un peu comme certaines maîtresses de maison qui mettent la table avec des assiettes toutes différentes. C'est une bonne idée, et puis en plus, quand il y en a une de cassée, on la remplace par une nouvelle, toute aussi dépareillée que les autres ! Astucieux, non ?

Moi, j'ai opté pour une autre solution. Dans les années 80, j'allais souvent au Japon, pays fascinant. Et j'ai remarqué que, là bas, tous les hommes portaient des chaussettes blanches, en toute occasion, même avec des costumes. Et, ma foi, ça avait une certaine classe. Donc, comme il y avait une pub Kindy "les chaussettes ne se cachent plus!" à l'époque, j'ai décidé de porter en permanence des chaussettes blanches, à la mode Japonaise. Je les achète en pur coton chez Décathlon par paquets de 8, et je porte donc toujours le même modèle de chaussettes depuis 20 ans ! (Sauf lors de cérémonies officielles, genre mariages et enterrements : pour ça, j'ai une paire de chaussettes noires. Il y a des gens qui seraient choqués par des chaussettes blanches en de telles circonstances ...)

Mais pourquoi il nous parle de chaussettes, lui ? Il a une grosse fatigue, ou quoi ?

Eh bien tout ça pour en venir au fait que pour ceux qui n'utilisent aucune de ces deux astuces, un site internet a eu l'idée de vous proposer un "abonnement chaussettes" qui va vous régler le problème chaussettes une bonne fois pour toutes !

Comment ? Pour le savoir, cliquez ci-dessous :
Chaussette Online

Rigolo, non ?

9 Comments:

Blogger Patrick said...

J'ai connu une mère de famille avec quatre grands enfants qui est allée un cran plus loin : un seul modèle de chaussettes uni-taille (bien élastiques) pour toute la famille. Donc, une fois par an, elle achetait 20 ou 30 paires identiques, et après lavage, les chausettes propres étaient mises en vrac dans un tiroir et chacun se servait au hasard. A noter que la dame en question était responsable de la qualité et de l'organisation dans un grand groupe industriel français... Elle mettait en pratique chez elle ce qu'elle préconisait dans le boulot !

mercredi, 23 février, 2005  
Blogger Jack said...

Moi, çà me fait penser à une autre idée.
Les paires de gants, c'est plus difficile, parce qu'il y a main gauche et main droite.
Moi, par exemple, qui suis un manuel qui use pas mal de paires de gants et qui suis droitier :
en général quand le gant doit est mort la gauche est encore tout bon...
Je pense que çà serait une vache de bonne idée de vendre des paires de gants à 1 main gauche et 2 mains droites pour les droitiers et une paire de gant avec 2 mains gauches et une main droite pour les gauchers.
Çà serait vachement moins con que tout ces hectos gratos sur les paquets de café et de lessive, que tout le monde comprends que c’est rien qu’une arnaque.
Luc, en passant, les chaussettes blanches çà fait 10 ans que la mode est passée

mercredi, 23 février, 2005  
Blogger Jack said...

Moi, çà me fait penser à une autre idée.
Les paires de gants, c'est plus difficile, parce qu'il y a main gauche et main droite.
Moi, par exemple, qui suis un manuel qui use pas mal de paires de gants et qui suis droitier :
en général quand le gant doit est mort la gauche est encore tout bon...
Je pense que çà serait une vache de bonne idée de vendre des paires de gants à 1 main gauche et 2 mains droites pour les droitiers et une paire de gant avec 2 mains gauches et une main droite pour les gauchers.
Çà serait vachement moins con que tout ces hectos gratos sur les paquets de café et de lessive, que tout le monde comprends que c’est rien qu’une arnaque.
Luc, en passant, les chaussettes blanches çà fait 10 ans que la mode est passée

mercredi, 23 février, 2005  
Blogger Luc said...

Ouais, je savais bien que j'étais démodé... Pas la peine de répéter, j'avais compris la première fois !

:-)

jeudi, 24 février, 2005  
Blogger Ally said...

Bah moi j'te soutiens Luc:-) Je met que des chaussettes blanches aussi (decathlon ou go sport). Bon evidemment vu que j'suis une fille bah c'est + souvent des soquettes que des chaussettes mais c'est blanc qd même:-)

vendredi, 25 février, 2005  
Blogger Luc said...

Ah, sympa, Allison ! Sachant qu'une fille branchée comme toi met aussi des chaussettes (ou soquettes) blanches en permanence, ça me confirme que, finalement je ne suis pas si passé de mode que ça ...

Hein, Jack ?

vendredi, 25 février, 2005  
Blogger Ally said...

Faut dire que j'ai tjs été dans le milieu sportif et que j'te jure que quelqu'un en short avec des chaussettes noires, ou avec un dessin dessus...là c'est ridicule ! Donc vive les chaussettes blanches !:-)

samedi, 26 février, 2005  
Blogger Jean-Marc Bondon said...

Avec une famille nombreuse les chaussettes sont un vrai problème. Je vous livre ce petit billet posté il y quelques temps:
LA deuxième chaussette de la paire">La deuxième chaussette de la paire

mercredi, 20 juillet, 2005  
Blogger Luc said...

@ Jean-Marc Bondon > Merci pour cette contribution au débat ! Effectivement dans un famille nombreuse, tout se complique !

mercredi, 20 juillet, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home