Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 16 avril 2005

Le "OUI" va l'emporter ! Vive l'Europe !



En voyant les derniers sondages donnant le NON à 56 %, j’ai beaucoup réfléchi et je suis arrivé à la conclusion que le OUI allait l’emporter.

Suivez mon raisonnement :

Tous les gens qui répondent vraiment à la question relative au Traité ont une opinion bien arrêtée. Il n’est pas question de les faire changer d’avis.

Mais il y a, surtout parmi les électeurs de tendance socialistes des gens qui ne répondent pas à la question posée. Ils voient dans ce référendum une occasion d’exprimer leur mécontentement sur la politique intérieure, ou encore une occasion de reprendre leur vote « volé » par Chirac à la dernière présidentielle. Ceux-là disent qu’ils voteront NON (sous-entendu NON au gouvernement). Bien évidemment, si leurs revendications de politique intérieure étaient satisfaites, ils n'auraient plus de raison de ne pas rejoindre le OUI Socialiste.

Alors voilà. Chirac DOIT sacrifier Raffarin (qui d’ailleurs est un peu « usé »), et nommer fissa un Premier Ministre de Centre Gauche. Vite. Il n’y a plus que quelques semaines

De cette façon, les électeurs de gauche seront contents, le OUI refera le plein, et la Constitution passera.

Bien sûr, on se retrouvera avec un gouvernement qu’on a pas vraiment demandé, mais voilà. Quand on fait une connerie monstrueuse comme de soumettre une telle question à Référendum, ça a un coût. Tout comme quand on dissout un parlement en sa faveur, on en prend pour plusieurs années de « cohabitation »…

Vaut-il mieux sauver l’Europe, ou essayer de maintenir à tout prix un certain style de politique intérieure ?

Qui comme Premier Ministre ? Les paris sont ouverts. A la limite, il y a dans le camp de gauche des gens très bien. Ca ne me gênerait pas outre mesure qu’un Dominique Strauss-Kahn prenne le job. Il y a sans doute d’autres candidats…

Voilà. Moyennant ce sacrifice digne d’une tragédie grecque, le OUI va l’emporter !

12 Comments:

Blogger Luc said...

Hé hé ... Un premier ministre de centre gauche ... Genre François Hollande ?

Remarque, pour le coup on sortirait franchement du "politiquement correct".

Bon, même DSK, admettons. Alors je pose simplement la question : le DSK, avec 355 sièges à l'UMP et 29 sièges à l'UDF, il fait comment pour gouverner, hmm ?

Je te renvoie à ma note ci-dessous :
1. A quoi servent les politiques ? (Chez Luc)

samedi, 16 avril, 2005  
Blogger Patrick said...

Ah ! En voilà une objection qu'elle est bonne ! Bon, ben alors on dissout, ça sera guère que la seconde fois !

samedi, 16 avril, 2005  
Blogger Luc said...

Véry good. Donc, je résume :

(1) Shilaku vire Raffarin, là, tout de suite, mettons mercredi de la semaine prochaine, le temps de se retourner. Il nomme DSK jeudi.

(2) Comme DSK ne peut pas gouverner, Shilaku dissout l'assemblée ... euh, vendredi ?

Bon, alors, on les fait quand, les législatives ? Avant ou après le "non" au référendum ?

Ca vous a une petite ambiance Italienne, tout ça ...

Pour en savoir plus :
1. Ambiance de fin de règne pour Silvio Berlusconi (Libération)

samedi, 16 avril, 2005  
Blogger Jack said...

Pas de panique, on va s'en occuper du oui....
çà va le faire, vous savez bien que les sondages ne valent rien.

Et s'il le faut on fera voter les cimetieres comme en Corse.

samedi, 16 avril, 2005  
Blogger Luc said...

En tous cas, la presse Européenne est plutôt sévère sur la prestation de Shilaku !

Pour en savoir plus :
1. La presse européenne généralement sévère sur l'intervention de Chirac (Yahoo news)

dimanche, 17 avril, 2005  
Blogger Philippe Piriac said...

J'ai rien pour ou contre notre président, mais souvenez vous,

-avec Balladur, on le donnait perdant
-avec Jospin on le donnait perdant et il est toujours là...
A chaque fois, je vous concède que le mode opératoire a été surprenant mais bon c'et passé.

Ce qui vous/nous intéresse c'est le style ou le résultat?
et si pour générer de la réaction des indécis et des absents du premier tour, il fallait une bonne dose d'adrénaline?

dimanche, 17 avril, 2005  
Blogger Luc said...

Ouais, t'as peut-être raison ... C'est peut-être ça la stratégie gagnante ...
D'ailleurs, comme a dit Raffarin, je cite : «the yes needs the no to win against the no».

Donc, tout baigne ! (positive attitude).

Quand même, quand il a dissous l'assemblée, il a dissous la droite !

dimanche, 17 avril, 2005  
Blogger Patrick said...

Je viens d'entendre qu'un nouveau sondage voyait une nette remontée du OUI. Je me demande si on doit donner le moindre crédit auxdits sondages. A mon avis, d' "instruments de mesure", les sondages sont en train de devenir "outils de manipulation de l'opinion"...

dimanche, 17 avril, 2005  
Blogger Patrick said...

Ca y est, j'apprends à la radio ce matin que ma proposition a été retenue : De Villepin (vous savez, le brillant causeur qui a conseillé à Chirac le coup de la dissolution) vient de lui conseiller d'annoncer un remaniement ministériel. Pour l'instant il est question d'après le Référendum. Mais ça ne m'étonnerait pas qu'ils hâtent le processus si cette seule annonce ne produit pas l'effet escompté dans les sondages ! Adieu, Raffarin, tu es sacrifié pour la bonne cause...

Bon, il n'est pas (encore) question d'un Premier Ministre de Centre Gauche, mais attendez donc quelques jours...

D'un autre côté, si c'est une manoeuvre de De Villepin pour prendre le job de Premier Ministre, on sera dans de beaux draps !

lundi, 18 avril, 2005  
Blogger Luc said...

En tous cas, ça continue à s'aggraver : Référendum: le non à 55% (+2), le oui à 45% (-2), selon Ipsos (Yahoo news)

lundi, 18 avril, 2005  
Blogger Luc said...

Il esxiste un bon texte explicatif de la Constitution Européenne.

C'est ici : le contenu du texte (une Constitution pour l'Europe)

lundi, 18 avril, 2005  
Blogger Patrick said...

Le problème, c'est que maintenant, tout le monde s'en fout du contenu de la Constitution. Le Référendum est devenu une affaire de politique intérieure. Le conseil des ministres ressemble à un panier de crabes, chacun veut tirer son épingle du jeu avant que la vague n'engloutisse tout !

Avec son idée débile de Référendum, Chirac a déclenché un tsunami politique en France, dont bien malin qui peut prédire l'épilogue...

Merci qui ? Merci Chirac !

Et une, et deux, et...

lundi, 18 avril, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home