Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 10 mai 2005

Le rapport U.S. qui exonère les flingueurs de Giulana Sgrena



Comme j'avais déjà eu l'occasion de l'évoquer, les américains on tiré sur la voiture dans laquelle la journaliste italienne Giulana Sgrena essayait de rejoindre l'aéroport de Baghdad, tuant du même coup Nicola Calipari, le chef des services secrets italiens venu la libérer de ses ravisseurs.

Une enquête a été menée par les services de l'armée américaine pour déterminer les responsabilités, et, devinez quoi ? Le rapport officiel exonère les soldats américains qui ont mitraillé la voiture italienne. Surprenant, non ?

Mais, le plus savoureux de l'histoire, c'est l'analyse remarquable réalisée par Jean Véronis sur le rapport officiel en question fourni par l'armée américaine. Ce qui est "gag", c'est que les américains avaient censurés des passages de ce rapport de façon "électronique" sous MSWord, sans se rendre compte que, dans le document envoyé sur internet, non seulement tout le texte original est accessible, mais en plus, il y a le nom de l'auteur du rapport (Robert Potter), son e-mail (robert.potter@iraq.centcom.mil), et même le titre du mail qu'on lui a envoyé pour demander de rédiger ce rapport ("Another Redact Job For You") !

Cette analyse appelle quelques commentaires :
(1) Ceux qui continuent envers et contre tout à utiliser des logiciels Microsoft sont super fliqués par Bill Gates. La preuve !
(2) La "plus puissante armée du monde" se fait piéger par les outils informatiques qu'elle utilise.
(3) Pour les américains, l'Irak est une "combat zone".
(4) Pour une fois je suis d'accord avec les remarques de Silvio Berlusconi mentionnées dans l'illustration de cette note.

Pour en savoir plus :
1. Document: In-censure américaine (Technologies du Langage)
2. Il rapporto Calipari senza omissis (Macchianera)
3. Le rapport dé-censuré (format pdf)
4. Les américains flinguent les journalistes en Irak (Chez Luc)

Crédit photo : Andreas Solaro pour TIME

Libellés : ,

4 Comments:

Blogger Jack said...

Eblouissante démonstration de bêtise !
Je ne trouve pas les mots pour qualifier ce qu’on peut lire à propos de ce rapport : c’est tellement gros qu’il faut se pincer pour être sûr que tout cela est vrai.
Je retiens 2 choses :
1- Finalement l’informatique pourrait bien être un truc trop compliqué pour être confié à des militaires. (et sans doutes d’autres techniques de guerre très sophistiquées).
2- Bagdad c’est la totale panique ; les cow-boys crèvent de trouillent et tirent sur tout ce qui bouge : c’est tout le contraire d’une situation maîtrisée.
Tout cela me semble conforme à l’idée que nous avions émise au moment des faits, il ne s ‘agit pas d’une machiavélique tentative d’assassinat d’une « journaliste qui en savait trop » . Mais bien d’une bavure de plus de l’US Army.

mardi, 10 mai, 2005  
Blogger Patrick said...

Intéressant... Mais rassurant quand même, car, à l'analyse, le texte a certes été censuré, mais pas modifié dans son sens premier. En fait, même en enlevant les portions censurées, il me semble particulièrement détaillé et crédible... Il m'apparaît que ce qui a été censuré sont des informations à caractère "classifié" ou personnel (nom des protagonistes, méthodes de l'armée, type d'entraînement, procédures). On peut aisément admettre qu'en temps de guerre, il n'est pas souhaitable de dévoiler à l'ennemi tout ce qu'on sait, tout ce qu'on fait, comment on le fait et le nom des gens...

Donc, au final, une très malheureuse bavure sur la portion de route la plus dangereuse du globe en ce moment (plus de 8 attaques au kilomètre depuis novembre 2004, plus d'une attaque par jour sur cette route)... Des bavures semblables, il y en a eu, il y en a en ce moment-même et il y en aura encore... Si on peut penser ( ? ) que l'encadrement est de qualité, la troupe US comprend des pauvres types à peine adultes dont la préparation est certainement très médiocre... Cette guerre, c'est comme les jeux vidéo "Shoot-Em Up", sauf qu'on meure pour de vrai...

En ce qui concerne Word, j'avais remarqué ça, par le fait qu'à chaque fois qu'on fait une modif, la taille du fichier croît même si on a supprimé du texte... Je crois me souvenir qu'il suffit de sauvegarder sous un autre nom pour éliminer les modifications invisibles... Ah, il n'y a rien de plus sûr qu'un crayon et une gomme, finalement !

mercredi, 11 mai, 2005  
Blogger Patrick said...

Au passage : Luc, un fan de Berlusconi ? On aura tout vu !

mercredi, 11 mai, 2005  
Blogger Luc said...

Certes ! Mais .. une fois n'est pas coutume !

jeudi, 12 mai, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home