Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 9 novembre 2006

La "raclée" de Bush

elections 2006

Les élections de mardi se sont soldées par une débâcle pour le clan républicain. Dès mercredi, George W Bush a dit qu'il assumait une "large part de responsabilité" pour la "raclée" essuyée.

Donc, champagne pour tout le monde : l'Amérique c'est enfin réveillée et la Chambre des représentants, puis le Sénat ont échappé au contrôle de George W. Bush qui se retrouve tout seul à la Maison Blanche. D'autant plus seul que sa première décision post coup de pied aux fesses a été de virer Rumsfeld. Là encore, deuxième tournée de champagne !

Ce qui serait chouette maintenant, c'est que les démocrates lancent une procédure de destitution de George W. Bush pour le virer de la Maison Blanche avant son terme (il est encore là pour deux longues années). Oui, je sais, si l'impeachment de Bush aboutit, c'est Dick Cheney qui va devenir président ... Mais, bon, de toutes façons il ne pourra pas faire pire que Bush, et il sera muselé par la Chambre des représentants et le Sénat démocrates. Et donc, voilà, ce serait bien quand même, rien que pour le principe.

Mais, faut pas rêver ... Les USA sont une nation ultra-violente mais ultra-puritaine. (Il y a peut-être un rapport entre les deux ...) Aux Etats-Unis, on peut flinguer sur tout ce qui bouge, mais si un petit garçon embrasse une petite fille sur la joue à la récré d'une maternelle, il est reconduit chez lui manu militari ... Et donc, je ne sais pas vraiment ce qui a le plus pesé dans la balance pour la raclée que Bush vient de se prendre : l'Irak et les mensonges politiques de Bush, ou bien les scandales sexuels du républicain Mark Foley et de l'évangéliste Ted Haggard, proche de Bush ?

Force est de constater que c'est la deuxième hypothèse qui est la plus vraisemblable. Et donc en fait, si on veut pouvoir destituer Bush, ce qu'il nous faut, c'est une volontaire !

Pour en savoir plus :
1. La déroute de Bush se poursuit au Sénat (LCI)
2. Les démocrates prennent le contrôle du Congrès (Le Nouvel Obs)
3. Un camouflet pour Bush, sa politique et ses républicains (Canoë)
4. Raz-de-marée démocrate dans les élections américaines, Rumsfeld démissionne (La Tribune)

Crédit graphique : The Sydney Morning Herald

-----
mise à jour 9 novembre 20h30

La défaite de Bush est totale : le sénateur républicain du Montana Conrad Burns vient de concéder la victoire au démocrate Jon Tester donnant de ce fait la majorité absolue du Sénat aux Démocrates avec 51 sièges.

La déculotée de Bush est donc complète ! Champagne pour tout le monde !!!

Libellés :

2 Comments:

Blogger Paul said...

Champagne en effet !
Mais pour le coup je pense que la remise en question de la guerre en Irak a été déterminante.

jeudi, 09 novembre, 2006  
Blogger en.marge said...

Peut-être convient-il de relativiser cette "raclée"
Le dernier Congrès à majorité Démocrate :103è Congrès (1993-1995) : 258 Démocrates, 176 Républicains
Les précédents historiques (Président Républicain en 2è mandat, mid-term élections remportées par les Démocrates) :
Eisenhower Président, élections mid-term 1956, 86è Congrès (1959-1961) : 283 Démocrates, 153 Républicains
Reagan Président, élections mid-term 1986, 100è Congrès (1987-1989) : 258 Démocrates, 177 Républicains
On est loin également du record Démocrate de 1936, avec certes un Président Démocrate (FDR) lui aussi élu pour le 2è de ses 4 mandats : 75è Congrès (1937-1939), 334 Démocrates, 88 Républicains.
Les totaux ne font pas toujours 435 (nombre des Représentants depuis 1915) car le nombre d'Indépendants diffère selon les Congrès.

jeudi, 09 novembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home