Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 13 novembre 2006

La splendeur de la nébuleuse d'Orion

Orion

Cette photo extraordinaire de la nébuleuse d'Orion (M42) ressemble plus à une peinture abstraite qu'à une photo astronomique. Moi, je vois un oiseau de feu, la tête de profil et les ailes déployées. (cliquez sur l'image pour la voir en grand)

Cette photo composite en fausses couleurs (*) a été obtenue en combinant une image de Hubble dans le visible et l'ultra-violet, et une image de Spitzer dans l'infrarouge. Au coeur de l'image se trouvent 4 étoiles monstrueusement massives, que l'on appelle collectivement "le Trapèze". Ces quatre béhémoths sont approximativement 100.000 fois plus brillants que notre Soleil. Elle se trouvent au centre de l'image. Les volutes vertes sont de l'hydrogène et du gaz sulfureux chauffés par l'intense radiation ultraviolet en provenance des étoiles du Trapèze.

(*) La lumière de 0,43 à 0,53 microns de longueur d'onde est bleue, de 0,6 à 0,91 microns elle est verte, à 3,6 microns elle est orange, et à 8 microns, elle est rouge.

La Nébuleuse d'Orion se trouve à 1500 années-lumières de la Terre, et ce nuage cosmique est la pépinière massive d'étoiles la plus proche de nous. Les astronomes pensent que cette nébuleuse contient environ 1000 jeunes étoiles ...

Pour en savoir plus :
1. Hubble Panoramic View of Orion Nebula Reveals Thousands of Stars (HubbleSite)
2. Nébuleuse d'Orion (Wikipédia)
3. La ceinture d'Orion (Chez Luc)
4. La nébuleuse Tête de Cheval (Chez Luc)

Crédit photo : NASA, ESA, T. Megeath (University of Toledo) and M. Robberto (STScI)

Libellés : ,

3 Comments:

Blogger Jack said...

La constellation est juste là, dans le ciel clair de Provence elle m’attend chaque soir en hiver à l’heure où je rentre, dans l’axe de mon chemin. Mais pour M42 il vaut mieux venir ici...

lundi, 13 novembre, 2006  
Blogger Patrick said...

Et toujours pas le moindre signe des petits hommes verts... C'est désespérant !

mardi, 14 novembre, 2006  
Blogger Philippe Piriac said...

je veux pas donner dans le métaphysique, mais si déjà , ce micro angle solide dans le ciel de Provence, fiche ce vertige, ...

la question que je me pose quand je regard ce genre de photo est : "comment s'assurer que la prochaine journée sera encore plus porteuse que la précédente?"

option 1; vivre sans se poser la question
option 2: vivre en se posant la question mais en n'y répondant pas
option 3: vivre comme réponse à la question
etc...

dimanche, 19 novembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home