Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 16 novembre 2006

Une victoire de la liberté d'expression

girbaud

La campagne de publicité des créateurs de mode Marithé et François Girbaud était sortie en mars 2005 et l'affiche ci-dessus, faisant clairement allusion à la Cène, avait fait grand bruit. (cliquez sur l'image pour la voir en grand)

L'association Croyances et Libertés, émanation de la Conférence des Évêques de France avait demandé de jeter l'anathème sur cette publicité, ce que le tribunal de grande instance de Paris avait accordé à l'époque en procédure de référé.

La cour d'appel avait en avril 2005 confirmé l'ordonnance de référé ayant interdit l'affichage de cette publicité.

Eh bien, la cour de cassation vient cette semaine de casser la décision qui avait crucifié cette campagne de publicité. Et cette cassation est cinglante : c'est pour une violation de la loi, il n'y a pas plus grave dans la hiérarchie des cassations.

Je cite :

"Vu les articles 29, alinéa 2 , 33, alinéa 3, de la loi du 29 juillet 1881, ensemble l’article 809 du nouveau code de procédure civile, ainsi que 10 de la Convention européenne des droits de l’homme ;

(...)

Déboute l’association Croyances et libertés de sa demande ; Condamne l’association Croyances et libertés aux dépens"


Alléluia !

La liberté d'expression est un combat de tous les instants, surtout en cette periode d'obscurantisme croissant dans beaucoup de confessions religieuses. Une victoire de la République sur la religion, ça s'arrose. (N'oubliez pas de relire de temps en temps le texte qui se trouve tout en bas de cette page ...)

Pour en savoir plus :
1. La cour de cassation ressuscite la liberté d'expression (Journal d'un avocat)
2. Cachez moi cette Cène que je ne saurais voir (Journal d'un avocat)
3. Vous allez me la cacher, cette Cène que je ne saurais voir, oui ? (Journal d'un avocat)
4. Yes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (Chez Moi, à l'Intérieur V2.1)
5. Best Rejected Advertising Volume Three

Crédit photo : Marithé et François Girbaud

2 Comments:

Blogger Jack said...

Ah mesdames vous n’avez pas votre place à la sacristie, vous avez le « diable au corps », c’est bien connu ... ;> ))

samedi, 18 novembre, 2006  
Blogger Patrick said...

Bah, en tous cas, c'était bien moins pire que certains dessins de Charlie Hebdo ! Il est vrai qu'on n'est pas obligé d'acheter Charlie Hebdo, alors qu'on est un peu obligé de voir l'affiche... Et puis cette affiche, elle était bien faite, elle me plaisait bien !

samedi, 18 novembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home