Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 18 décembre 2006

Une petite planète bleue ...



Notre planète est toute petite petite.

Si vous en doutiez encore, regardez la vidéo ci-dessus. Elle fait défiler, à l'échelle, des corps célestes divers et variés en partant de Mercure jusqu'à la super-géante VV Cephei, en passant par la Terre et le Soleil.

Cette vidéo rend plutôt modeste, vous ne trouvez pas ?

Pour en savoir plus :
1. ...some stars and planets in scale (Google video)
2. Major Scale (Wohba!)
3. VV Cephei (Wikipedia)

Crédit vidéo : Google video via Wohba!

Libellés : ,

4 Comments:

Blogger Philippe Piriac said...

Effectivement, la mise en perspective aux normes astronomique nous ramène toujours à l'essentiel: nous ne sommes pas grand chose. essayons d'en faire quelque chose de bien, qui fasse sens, autour de nous, là où nous sommes, comme nous le pouvons

lundi, 18 décembre, 2006  
Blogger Patrick said...

Tiens, Saturne a perdu ses anneaux ?

mardi, 19 décembre, 2006  
Blogger Luc said...

Oui ... Neptune aussi ...

Dans cette simulation, ils ne montrent que les sphères.

mardi, 19 décembre, 2006  
Blogger Jack said...

Oui, les satellites aussi sont de côté, le but est de montrer les ordres de grandeur, c’est une des grandes difficultés en astronomie se représenter les tailles et les distances. J’ai visité il y a déjà quelques temps un parc astronomique sans prétention pour les enfants, il essayait de disposer à l’échelle en respectant les diamètres et les distances le système solaire.
Même en réduisant considérablement les tailles, les planètes les plus lointaines se situaient largement au-delà du périmètre du parc, bien au delà du département. Quant au soleil : impossible de respecter l’échelle, trop grand.
Et il ne s’agissait que du système solaire.
Sans le secours des puissances de 10 à 2 ou 3 chiffres point de salut en astronomie pour représenter le rapport entre la taille des différents corps, sans parler de leur distances...
Juste inhumain.

mardi, 19 décembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home