Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 29 octobre 2007

L'arche de Zoé


Je vous invite à lire l' éditorial du Figaro, il exprime assez bien toute notre hypocrisie et notre lâcheté face à ce nouveau drame Africain qu’est le Darfour. Nous assistons depuis quelques jours au « lynchage médiatique » de l’organisation humanitaire l’Arche de Zoé, dont le but déclaré et de sauver des enfants en les soustrayant aux massacres qui se perpétuent sous nos yeux depuis maintenant 7 longues années au Soudan tout proche. Le commentateur va jusqu'à accuser l'association d'entraver, par cette intervention, le processus de paix en cours dans la région : consternant en effet.

Pour ma part je ne doute pas de la bonne foi de ces gens et j’espère bien que la France fera autre chose que d’affirmer que le Tchad est un état souverain, comme le déclarait encore ce matin, sur Europe 1, d’un ton assez embarrassé notre Secrétaire d'état chargée des affaires étrangères et des droits de l'homme Mme Rama Yade.

Je trouve consternant que ces gens soient si mollement défendus et que l’on aille jusqu’à répéter les accusations ridicules du président tchadien Idriss Déby. Il n’hésite pas de son côté à recruter des soldats de 12 ans , ce qui donne tout crédit à ses accusations de trafic d’organes, d’enfants et même de pédophilie, pour faire bonne mesure dans l'outrance...

Tout comme Nicolas Barré, je suis consterné, par les commentaires des médias et des autres organisations humanitaires, je suis indigné par le déséquilibre qui devrait crever les yeux de tout homme censé : on reproche à ces gens de vouloir sauver quelques enfants au mépris des règles et des procédures, en faisant semblant de ne pas comprendre que ces règles et procédures n’ont aucun sens dans cette région du monde.

Au Rwanda aussi nous avions respecté les règles et procédures sans doute?

L’UNICEF par exemple, à qui les autorités tchadiennes ont confié les enfants s’interdit de déplacer les réfugiés et se fait piquer ses 4x4 par centaines par ces mêmes sauvages qui massacre les civils au Darfour, critique l'Arche de Zoé et ses méthodes de commando...

Je trouve très choquant qu'aucun journaliste ne proteste contre l'arrestation des 3 journalistes chargés de couvrir l'opération : les autorités tchadiennes craindraient-elles leur témoignage?

J'attendais de cette nouvelle présidence une nouvelle politique africaine, je ne peux que constater la continuation de la précédente, complaisante avec les régimes corrompus.

Ah j'oubliais, il y a du pétrole dans le Nord Est du Tchad...et pendant ce temps là les négociations de paix continuent de piétiner ...en Libye chez le nouveau copain de Nicolas.

Saurons-nous un jour la vérité sur cet "enlèvement d'enfants"?

Pour en savoir plus :
1. Inconscience humanitaire (L'éditorial de Nicolas Barré :Le Figaro)
2. L'arche de Zoé (site de l'association)
3. Le Tchad (Wikipedia)

Crédit photo : Le Figaro

43 Comments:

Blogger Nicolas said...

Hooulà, comme tu y vas !

Je trouve qu'il est un peu tôt pour être si catégorique. Je suis tout à fait d'accord avec toi quant à l'hypocrisie des médias et du gouvernement sur le sujet.

En revanche je ne sais toujours pas - moi - si les enfants sont réellement des orphelins. Dans le cas contraire on est tout de même plus que borderline quant à l'assouvissement de la soif d'enfants ne trouves-tu pas ?

Je ne connais pas encore assez le fond de l'histoire et je trouve qu'il est tôt pour avoir un avis catégorique.

En tout cas nul doute que ce post va appeler de nombreuses réactions !

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Patrick said...

Si les accusations de réseau pédophile ou de trafic d'organe me semblent quelque peu tirées par les cheveux, celle de trafic d'enfants l'est un peu moins, malheureusement... D'un côté, il y a en occident une demande d'enfants qui explose, et de l'autre une offre qui diminue. Entre les deux, on peut imaginer de trouver un prétexte humanitaire pour justifier d'adoptions internationales, qui deviennent alors un véritable marché.

Au passage, ONG, c'est un qualificatif, pas un label de respectabilité...

Aussi, je me demande comment ils comptaient faire passer les 103 "orphelins du Darfour" - (évidemment sans papiers ni rien) à la police des frontières en France...

Décidément, cette affaire est abracadabrantesque...

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Betty said...

Prudence, prudence. Dans le domaine de l'adoption c'est extrémement difficile de savoir ce qui est juste et bon.

Effectivement, il y a suspicion d'utilisation politique de cette affaire car la France est très très impliquée dans le procésus de paix au Darfour. Effectivement c'est suspect que ça soit le Tchad, et le président lui même, qui tout à coup s'inquiéte du sort de ces enfants.

Ca ne veut pas dire que l'Arche de Zoé soit dans la légalité non plus. attention entre sauver les enfants c'est à dire faire de l'humanitaire et adopter des enfants orphelins il y a une marge énorme et le mélange des genres n'est jamais bon.
Monter un camp de réfugié, ouvrir un orphelinat (qui recherche les parents et la famille avant toute adoption), éventuellement tenter de faire hospitaliser en France avec famille d'accueil etc.. ça c'est de l'humanitaire. Mais d'adoption ça n'est rien de tout ça. On n'adopte pas des enfants sous prétexte qu'ils sont en danger immédiat !

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Jack : Tu as l'air de prendre fait et cause pour cette ONG, en en profitant au passage pour en mettre un bon coup sur le gouvernement.

Moi, je serais plus prudent.

Pour l''instant, à chaud, j'ai pas mal de questions concernant cette organisation qui avait annoncé dès avril 2007 leur intention d'exfiltrer vers la France "10000 enfants du Darfour" (sic !):

Première question : Pour quelle raison cette ONG qui s'appelle "l'Arche de Noé", a-t-elle décidé de se faire appeler sur le terrain "Children Rescue" ? Ca ne vous semble pas bizarre ça ? D'autant plus qu'au Tchad, on parle français, que je sache. Donc, quand on les voit à la télé arborer des vestes toutes neuves avec "Children Rescue" brodé dessus, ça fait pas franc du collier, quelque part. Quand, en France, je donne des sous à la Croix Rouge, sur le terrain, les secouristes arborent fièrement la label "Croix Rouge", pas un autre nom. Donc, je ne sais pas quel était le but en faisant ça, mais ça leur a été utile. Comme, dès le mois de juillet, l'association "L'Arche de Noé" avait fait l'objet d'une enquête préliminaire, le fait de se présenter sur le terrain avec l'étiquette "Children Rescue" leur a permis de passer inaperçu aux yeux des autorités françaises : l'armée française sur place transporte également à trois reprises certains de ses bénévoles. "Pour nous, nous aidions Children Rescue, pas l'Arche de Zoé", explique le colonel Burkhard. Un avis partagé par le Quai d'Orsay, qui dit ne "pas avoir fait le rapprochement" entre l'Arche de Zoé et Children Rescue.

Deuxième question : des enfants entre 8 et 10 ans racontent tous la même histoire. Non, ils ne sont pas orphelins. Ils voudraient bien retourner chez leurs parents. On est venu les chercher chez eux en leur offrant des bonbons et en faisant des promesses à leurs parents. Alors, ils sont orphelins ou pas, ces enfants ? Quand on pose la question aux gars de l'ONG, ils répondent : "Nous, on ne sait pas. On n'est pas allé les chercher. On est passé par des intermédiaires." Pas blanc-bleu, je trouve.

Troisième question : D'après pas mal de sources, l'ONG avait affublés ces enfants de faux bandages pour accréditer l'idée d'un "rappatriement sanitaire". Alors, ces enfants, ils sont blessés ou pas ? Moi, je n'en ai pas vu un seul blessé à l'image.

Une ONG sous un faux nom qui exfiltre des faux orphelins avec des faux bandages ...

Tu trouve ça franc du collier, toi ? Pas moi, en tous cas ...

Mais attendons encore un peu, je sens qu'on va en savoir un peu plus dans les jours qui viennent.

Pour en savoir plus :
1. L'opération de "sauvetage" de l'Arche de Zoé : six mois d'épopée humanitaire en question (le Monde)
2. Children Rescue : critiques de toutes parts (Afrique Centrale)

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Paul said...

Selon "la Croix" d'hier, des petits responsables locaux auraient reçu de l'argent pour rapporter des enfants à l'association, et auraient envoyé leurs hommes pour rafler des gosses alors que leurs parents étaient aux champs, fournissant même parfois de faux certificats les "garantissant" orphelins.
Les gens de l'association étaient peut-être de bonne foi, mais dans ce domaine encore plus que dans d'autres, les bons sentiments ne suffisent pas, il faut être hyper pro.

Sinon, en ce qui concerne les journalistes arrêtés, Reporters sans frontières a protesté, et un avocat a été envoyé pour les défendre.

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Betty said...

J'insiste, mais je pense qu'il y a une vraie pression du Tchad sur la France suite à notre intervention à propos du processus de paix.
Que ces enfants soient utilisés politiquement par le gouvernement Tchadien ne m'étonne pas du tout. Il faut bien reconnaitre que le Tchad habituellement ne s'inquiéte pas trop du sort de ses enfants.


Au mieux cette "ONG" a fait preuve d'une grande naiveté et c'est fait manipuler par les Tchadiens, au pire (et malheureusement je penche pour le pire) ce n'était pas honnête du tout et les Tchadiens ont sautés sur l'occasion pour faire un coup d'éclat et mettre la France dans une situation difficile.

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Jack said...

Pour ne rien vous cacher, j'ai hésité à écrire ce billet, car beaucoup des info qui circulent sont au conditionnel, de source non contrôlées et il reste beaucoup de questions.
Ce qui provoque mon indignation dans cette affaire est justement que tout le monde tourne le dos pour ne pas voir ce qui se passe au Darfour et que dés qu'une organisation tente quelque chose tout le monde lui tombe dessus, alors que justement rien n'est clair et qu'il est extrêmement difficile de se procurer des infos fiables dans cette partie du monde où tout le monde triche.
Il est peut-être un peu tôt pour accuser cette ONG de trafic d'enfant, ne croyez vous pas?
En même temps ça donne bonne conscience à tous ceux qui détournent leur regard et peuvent dire ainsi : "vous voyez bien on ne peut faire confiance aux ONG...."
Et si cette ONG était victime d'une cabale gouvernementale, justement parce que son action contrarie les plans du gouvernement français dans cette région du monde, tout simplement. Toutes les mesures de dissimulations ne serait-elle pas légitimes, alors ?
Pouvait-on sauvez des enfants juifs sous l'occupation sans dire de mensonges et sans rien dissimuler?
Lorsque les trois journalistes seront libres et s'exprimeront, nous y verrons sans doute plus clair non ?
Le Tchad ce n'est pas la France la mortalité infantile y est de 117 pour 1000, au Soudan c'est pire, en France c'est 110 de moins!
Dans ce pays donner un enfant pour qu'il ait une chance de vivre n'est pas une chose si étonnante, non ?
La frontière tracée d'un trait bien droit sur la carte par les colons français recouvre-t-elle une quelconque réalité sur place?

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Nicolas said...

Non mais euuuuh, ia pas à se prendre la tête non plus: si ces enfants ne sont pas orphelins, c'est à dire qu'ils ont des FAMILLES, même si le taux de mortalité est de 99% dans leur pays, il est hors de question d'aller les chercher sous couvert d'humanisme, c'est n'importe quoi.

Non ??

Si on est pas tous d'accord sur le point ci-dessus, alors ... "ya engatse", comme on dit chez moi !

;-)

Donc attendons en effet de savoir plus en détail et on en rediscute. Pour moi le reste c'est des plans sur la comète.

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Nicolas said...

Pour équilibrer mon propos, je n'entends pas pour autant qu'il soit normal ni très élégant de la part de l'état de lyncher publiquement les gens avant d'avoir établi de réelles preuves d'une forme de "culpabilité".

Cette affaire semble être très mal tombée dans le contexte diplomatique actuel entre les 2 pays et les membres de l'association risquent d'en faire les frais d'une manière dure et injuste.

Je m'exprimais plus sur le thème général de "sauver des enfants d'une mort certaine".

Un article vient de tomber sur le monde nous "informant" que la majorité des enfants n'étaient pas orphelins.

A suivre.

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Jack said...

Je cherche simplement à faire comprendre qu'on est pas sur la même planète là-bas, pas à justifier des rapts d'enfant.
Une question tout de même Nicolas: penses-tu qu'il vaut mieux un enfant mort chez lui avec ses parents qu'un enfant adopté en France dans une famille qui l'accueille et lui donne toutes ses chances?
Moi je n'hésite pas trop, surtout si les parents sont d'accord!

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Jack : La nouvelle vient de tomber :

Les 103 enfants sont en majorité "tchadiens avec des parents tchadiens" et non des orphelins du Darfour, a affirmé mardi 30 octobre un conseiller de Bernard Kouchner, ministre français des affaires étrangères.

Donc, cette ONG qui s'est présentée là bas sous un faux nom, en ayant extrorqué plus de 600000 euros à des familles crédules, s'apprêtait à exfiltrer du Tchad, non pas des orphelins du Darfour, mais des enfants tchadiens, tous en bonne santé, et enlevés à leur famille par des intermédiaires, moyennant finance, bien entendu ...

Attendons la suite, je sens que ça va devenir de plus en plus intéressant, cette histoire ...

Pour en savoir plus :
1. Questions autour de l'affaire de L'Arche de Zoé (Le Monde)

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Véronique S said...

ben moi, quand je vois la tête de ceux qui attendaient à l'aéroport, je ne suis pas sûre que ces enfants auraient "toutes leurs chances"!!!....

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Véronique : Non, moi je pense que ces familles en mal d'adoption étaient sincères ...

Ah oui, parce que, dans son communiqué du 28 octobre, l'association L'Arche de Zoé assure que "le projet n'a jamais été un projet d'adoption mais d'accueil bénévole d'enfants orphelins en danger de mort et que le soutien financier de chaque famille participant au projet d'évacuation ne doit en aucun cas être assimilé à un achat d'enfant".

Mais lisez bien le document explicatif remis à chaque famille par l'ONG. En particulier le paragraphe 7 :

"A l’issue de la régularisation de la situation de l’enfant, c'est-à-dire lorsque l’enfant est sous la tutelle légale d’une famille, qu’il a obtenu le droit d’asile permanent, qu’il est régulièrement suivi par l’ASE, et éventuellement, qu’il a acquis la nationalité française, les familles qui le souhaitent pourront alors engager des démarches d’adoption de l’enfant, en application de l’article 22 de la Convention des Nations Unies de 1959 relative aux droits de l’enfant."

C'est assez clair, ou il faut en remettre une couche ?

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Véronique S said...

remarque, après tout, puisqu'il y a urgence, ils doivent être contents, les Zoé zélés, ils vont peut-être pouvoir rester sur place et, qui sait, avoir comme travaux forcés de s'occuper de donner "toutes leurs chances" à ces enfants tout en leur permettant de rester auprès de leurs parents! le Must, quoi!!!

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Jack said...

Compte-tenu des dernières infos communiquées par Eric Chevalier on va attendre encore un peu avant de faire de nouveaux commentaires : personnellement j'attends la libération des journalistes, si elle tarde à venir, j'en conclurai que cette affaire n'est vraiment pas claire indépendamment de ce que peut nous raconter Eric Chevalier (sur Europe 1 sans donner ses sources) et déclare que ces enfants seraient en majorité tchadiens et auraient des parents.
Je reste sur le qui-vive...

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Luc said...

Pour mener ses opérations au Tchad malgré les injonctions du Quai d'Orsay, l'ONG "l'Arche de Zoé" s'est faite appeler "Children Rescue" une fois arrivée sur le terrain.

La Children Rescue Organization existe vraiment, mais ça n'a rien à voir avec l'Arche de Zoé ...

mercredi, 31 octobre, 2007  
Blogger Jack said...

J'ai aperçu hier sur C+ un capitaine de l'US Army en poste au Darfour, qui pleurait de dépit et d'impuissance...
Darfour le diable arrive à cheval est le titre de ce reportage.
Luc:
Le fait que cette organisation opère masquée ne démontre pas que ses intentions sont impures, mais simplement qu'elle avait conscience de braver des interdits.
Il se pourrait que l'origine des enfants annoncée hier soit inventée...aussi bien.
Mais attendons de voir si ces gens sont bien les trafiquants d'enfants que les autorités tchadiennes les accusent d'être.
Pendant que nous attendons les massacres continuent dans l'indifférence presque générale.
Quand George Clooney sillonne les USA pour mobiliser l'opinion, certains disent qu'il soigne son image...

mercredi, 31 octobre, 2007  
Blogger Jack said...

Qui est cet Idriss Déby au juste : un Zaghawa ... « mais quelle est cette obscure clarté qui tombe des étoiles... »

mercredi, 31 octobre, 2007  
Blogger Patrick said...

Cette affaire est vraiment très embrouillée... Je crains que la plupart des volontaires emprisonnés se soient fait entraînés sans le savoir dans une affaire pas très claire.

Pourtant, Jack a raison. Dans cette affaire, on nous sert autant d'information que de désinformation, et de toute évidence, nos "amis" Tchadiens font monter la mayonnaise pour tirer profit de cette situation... Il est sans doute de leur intérêt de dire que les enfants sont Tchadiens et volés à leurs parents - même si ce sont effectivement des orphelins du Darfour...

De se présenter faussement sur place comme "Children Rescue" ne me semble rien prouver : un tel sigle est certainement plus "protecteur" que "Arche de Zoë" - que les intentions sous-jacentes soient bonnes ou mauvaises... Moi, si j'organisais une vraie opération de sauvetage, je n'hésiterais pas de m'affubler d'une blouse avec une grosse croix rouge dessus (ou mieux encore un croissant rouge), ça m'éviterait peut être de recevoir une balle dans le ventre...

Jack a aussi raison de dire que la communauté internationale se détourne pudiquement du Darfour. Même Bernard Kouchner semble avoir quelque peu baissé les bras, alors qu'il s'était montré très concerné au moment de sa prise de fonction...

Les déplacés et réfugiés du Darfour sont priés de crever discrètement et en silence pour nous laisser bonne conscience.

jeudi, 01 novembre, 2007  
Blogger Luc said...

D'après la Croix Rouge, 91 des 103 enfants "recueillis" par L'Arche de Zoé, alias "Children Rescue", proviennent du Tchad en non pas du Darfour et ont des parents et ne sont donc pas des orphelins.

91 sur 103 ... je vous laisse méditer là-dessus ...

Pour en savoir plus :
1. Commuiniqué officiel de la Croix Rouge.
2. Les ONG précisent le profil des enfants dans l'affaire de L'Arche de Zoé (Le Monde)

samedi, 03 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Je médite, Luc. Il s'agit bien d'un communiqué de la Croix Rouge... Tchadienne ? Informations sans doute obtenues à la suite d'entretiens approfondis avec les enfants âgés de 1 an ? On m'a montré à la télé les prétendus "parents" de ces "orphelins". Parents, vraiment ? Ils ne m'avaient pas l'air particulièrement bouleversés par cet "enlèvement"... Et pas particulièrement pressés de retrouver leur enfant... Vous me direz, c'est l'Afrique...

Comment faire le tri entre information et désinformation ?

Non que je veuille défendre à tout prix cette "ONG" dont le patron ne me semble pas très net... Pour autant, je ne suis pas sûr qu'il faille prendre les affirmations Tchadiennes comme argent comptant...

samedi, 03 novembre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Comme tu as pu le lire, il s'agit d'un communiqué conjoint de la Croix Rouge, du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) et de l'UNICEF. Je pense qu'il s'agit là d'une source fiable et peu soupçonnable.

Maintenant, bien sûr, on peut toujours douter de tout ...

samedi, 03 novembre, 2007  
Blogger Luc said...

Le Parisien vient de publier une copie de l'ordre de mission que Eric Breteau a déposé auprès des autorités Tchadiennes, sous le nom de "Children Rescue". Comme vous pouvez le constater, il n'est fait allusion nulle part à une quelconque évacuation vers la France ...

Pour en savoir plus :
1. L'ordre de mission ne parlait pas de départ vers la France (Le Parisien)

samedi, 03 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Bon. SuperSarko vient de voler au secours des innocents, tout est en ordre.

Reste les intégristes de l'humanitaire qui semblent bien s'être fourvoyés dans une histoire pas possible... Je crains qu'ils ne goûtent aux geôles Tchadiennes, qui ne doivent pas être du meilleur confort...

dimanche, 04 novembre, 2007  
Blogger Jack said...

J'espère juste que les journalistes rentrés hier soir avec l'Airbus présidentiel vont pouvoir témoigner LIBREMENT de ce qu'ils ont vu.
Je ne parviens toujours pas à croire que les personnes restées dans les geôles tchadiennes soient des trafiquants d'enfants irresponsables.
De généreux aventuriers méritant notre respect surement...jusqu'à plus ample informé.

lundi, 05 novembre, 2007  
Blogger Jack said...

Luc : à propos de ton dernier commentaire. Ils ont triché ça ne fait aucun doute, et alors. Le mensonge pour sauver des vies n'est-il pas un devoir?

lundi, 05 novembre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Jack : " Le mensonge pour sauver des vies n'est-il pas un devoir?"

Pour "sauver des vies" ?

Mais, à ma connaissance, 91 des 103 enfants sont des tchadiens en pleine santé qui ont été enlevés à leur famille sur des prétextes mensongers. Et ce n'est certainement pas les bandages bidons avec du faux sang répandu sur leur bras par les bénévoles de cette "ONG", tel qu'on a pu le voir hier sur M6, qui mettent en danger la vie de ces enfants, que je sache ...

Moi, j'attends encore qu'on m'apporte la preuve que la vie de ces 91 enfants était menacée.

Et je pense que je vais attendre encore longtemps ...

Pour en savoir plus :
1. Perfusion simulée, faux pansements, par Dominique Dhombres (Le Monde)

lundi, 05 novembre, 2007  
Blogger Luc said...

Nicolas Sarkozy a donc fait un saut au Tchad pour ramener les trois journalistes et quatre hôtesses de l'air espagnoles.

Bien.

Je note quand même que, dans les 3 journalistes, il y en avait deux "vrais" (Marc Garmirian, de l'agence Capa, et Jean-Daniel Guillou, de l'agence Synchro X). Mais il y avait aussi Marie-Agnès Peleran. Elle est journaliste à France 3 Méditerranée, certes, mais elle avait demandé un congé sans solde pour aller là-bas en tant que candidate à l'accueil d'un enfant. Son statut de "journaliste" dans cette affaire ne me semble pas si clair que ça. Elle a donc de la chance d'avoir pu renter avec les autres.

Ceci étant dit, vous avez remarqué un seul merci de la part de ces journalistes à la France ou à son président, vous ? Moi pas. Ca leur écorcherait la gueule à ces journalistes, de dire merci ? Plus ça va, moins je les supporte, ces messieurs-dames qui croient que tout leur est dû ...

lundi, 05 novembre, 2007  
Blogger Jack said...

Luc : je pense que décidément, nous ne nous comprenons pas car nous ne nous situons pas sur le même plan dans cette affaire. Tu ne cesses de m’opposer toutes les fausses déclarations, les feintes et changement de nom de l’arche de Zoé alias Children Rescue. Sous l’occupation et les lois de Vichy, les « mauvais français » étaient ceux qui enfreignaient les lois de Vichy, avaient de faux papiers, attaquaient les perceptions, recueillaient des prisonniers et pleins d’autres choses interdites...
Les « bons français » eux dénonçaient les Juifs et les communistes.
Les arguments que tu utilises indiquent que tu considères cette région du monde en situation normale et en paix : ce n’est certainement pas ainsi que cette ONG voyait les choses, elle opérait en connaissance de cause, en commando, pour extraire un maximum d’enfants jugés en grand danger.
Ma grand-mère et ses enfants étaient coincés en zone allemande dans la poche de Saint-Mihiel, la croix rouge, avec l’accord des allemands, les a évacué par la Suisse et fait passé en France libre, c’est ainsi qu’ils passèrent quelques années dans le sud de la France. Il s’agissait de situation de guerre avec des belligérants parfaitement identifiés. (Une guerre sous contrôle si on peut dire)
Le Darfour et la zone de zone frontalière du Tchad sont-elles des zones de paix?
On nous dit à présent que la situation au Darfour est quasi sous contrôle, que 13000 personnes de différentes ONG sont sur place, que les massacres ont cessés : mais où est donc la vérité ?

Cette ONG as-t-elle extorqué des fonds à des fins d’enrichissement personnel.
Les enfants « kidnappés » étaient-ils en sécurité, avaient-ils de bonnes chances de survie en restant sur place ?
J’ai une confiance de plus en plus limitée à toutes les infos qui nous arrivent de cette région, avec le vague sentiment que cette organisation sert de bouc émissaire.
Pourtant ce ne sont pas eux qui portent les armes ?
Il y a une opinion qui enfle ces derniers jours : nous serions nous Français des « colonialistes » qui continuent de se mêler de tout en Afrique. Si c’est le cas nous ne sommes pas très doués, c’est le moins que l’on puisse dire

mardi, 06 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Je suis d'accord avec Jack (même si, objectivement, l'action de cette ONG fut pour le moins cafouilleuse, et qu'ils ont sans doute dérapé quelque part).

Que les gens se travestissent, utilisent de faux papiers, ne disent pas la vérité, etc. ne prouve rien. L'exemple des résistants que mentionne Jack est excellent. Je connais un ancien résistant qui (comme beaucoup d'autres) porte fièrement et officiellement son faux nom de cette époque (en l'occurrence celui d'un château de la Loire). Il oeuvrait à l'époque en toute illégalité, avec faux papiers et tout. Pourtant, sa cause était juste, l'histoire lui a donné raison, et la France l'a justement honoré.

Pour le Darfour, je ne crois rien ni personne. On peut autant lire d'articles lénifiants du style, "ne vous inquiétez pas, tout baigne", que d'articles qui décrivent l'horreur.

D'ailleurs, si tout va si bien là-bas, pourquoi diable se prépare-t-on à envoyer au Tchad une force d'interposition de 4 300 soldats soutenus par une réserve stratégique qui restera en Europe et par un centre de commandement au Mont-Valérien, en région parisienne(EUFOR) ?

Du temps du Rwanda, on nous disait aussi "tout baigne". En réalité, c'était dans le sang que ça baignait, et au bilan, il y a eu environ 800 000 morts.

mardi, 06 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Au passage, je suis étourdi par l'omniprésence de notre Super Président... Hier au Tchad, aujourd'hui au Guilvinec devant les pêcheurs Bretons en colère, ce soir aux USA pour serrer la pince à Bush... Il est partout à la fois...

Y'a forcément un truc... Je penche pour des jumeaux (ou triplé), ou alors il s'est fait clôné un double - à moins qu'il n'ait des sosies (comme en avait Saddam). Ou alors, ce qu'on nous montre n'est qu'un hologramme du vrai Sarko qui reste en réalité au chaud à l'Elysée... Mais, forcément, y'a un truc, ne pensez-vous pas ?

Ca change de Chirac. Lui, il aimait pantoufler à l'Elysée et faire quand même un voyage ou deux par an en super VRP de la France (par exemple pour vendre des Airbus en Turquie contre la promesse du soutien de la France pour l'entrée de la Turquie en Europe). Sinon, le reste du temps, il se la dorait aux Maldives aux frais du contribuable.

Bon. Donc SuperSarko est partout à la fois. Je trouve qu'il ne vole pas son salaire. Mais à être toujours au devant de la scène, ne risque-t-il pas d'être rapidement "grillé" ? Tiendra-t-il encore quatre ans et demi comme ça ?

mardi, 06 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Au JT de 13 heures, après le bain de foule de Nicolas au Guilvinec, on nous a montré l'orphelinat d'Abéché monté par l'ONG, qui, nous dit-on, continue (avec la croix rouge Tchadienne), de s'occuper de tout un tas d'enfants "dont-les-parents-ont-été-identifiés-mais-qui-ne-sont-pas-encore-venus-les-chercher".

Euh... Attendez, vous pouvez me répéter ça, SVP, j'ai dû mal entendre...

mardi, 06 novembre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Jack : Ton parallèle entre les enfants juifs en France sous l'occupation nazie et la situation actuelle au Tchad peut se défendre. Mais, en ce qui concerne l'Arche de Zoé alias Children Rescue, elle me paraît un peu loin de la vérité.

Si encore Eric Breteau, le président de l'ONG, était allé réellement au Darfour, en zone de guerre, pour aller récupérer des vrais orphelins de guerre avec de vrais pansements, on aurait pu discuter. Mais là, il est resté bien tranquille à Abéché, en distribuant de l'argent à des rabatteurs pour qu'ils leur ramènent des enfants en disant à leurs familles "qu'on allait les nourrir et qu'ils iraient à l'école". Marc Garmirian de l'agence CAPA qui était sur place avec eux, déclare : « Ils avaient plus de 100 personnes travaillant pour eux. Jamais ils n'ont affiché l'objectif final de leur opération, ni à leur personnel, ni aux gens qui leur ont confié les enfants, ni aux enfants eux-mêmes ».

J'ai du mal à voir le parrallèle avec les "mauvais français" sous l'occup.

Il y a déjà dix ONG françaises déjà présentes dans le Darfour, on n'avait pas besoin de ces illuminés / escrocs (?). Et les dix ONG qui, elles, opèrent vraiment sur le terrain, le font dans la lumière et la transparence la plus totale. Pas besoin de complots "à la Vichy" ...

Tu veux que je te dise ce qui m'écoeure le plus dans cette histoire ? C'est que des gens comme Eric Breteau puissent jouer comme ça sur ce que la nature humaine a de plus précieux : la compassion. Tromper les gens sur ce genre de sujet est, de mon point de vue, totalement impardonable.

Pour en savoir plus :
1. Eric Breteau a menti à la police française mais se dit innocent (Le Monde)
2. Les responsables de l’Arche de Zoé "ont menti à leur staff" (Le Figaro)
3. ONG françaises présentes dans le Darfour (Ministère des Affaires Etrangères)

mardi, 06 novembre, 2007  
Blogger Nicolas said...

Sans compter que maintenant le travail des 10 ONG que tu mentionnes est rendu beaucoup plus difficile de part la suspicion d'ingérence que cette affaire à générée.

On en revient au choix "la fin justifie-t-elle les moyens", et ma foi .... je pense que dans ce cas la réponse est non.

Mais à partir de là ce sont vraiment des ressentis subjectifs, je ne crois pas qu'on puisse converger vers un consensus objectif.

mardi, 06 novembre, 2007  
Blogger Véronique S said...

@Luc: Je suis soulagée par ton commentaire sur les agissements d'Eric Breteau. Tu as les mots justes pour expliquer le malaise que je ressens depuis le début de cette lamentable affaire. Merci pour ta lucidité.:-)

mardi, 06 novembre, 2007  
Blogger Jack said...

Merci Patrick : il y en a au moins un qui comprend mon point de vue.
Je crois que nous faisons une erreur : l'Afrique n'est pas la France et la hiérarchie des valeurs y est différente.
Le parallèle avec la seconde guerre mondiale n'est bien sur pas à prendre au pied de la lettre, il est juste là pour montrer que à un instant t on peut être mal jugé (voire fusillé)par la majorité et décoré ensuite...
Ceci étant Luc je pense tout comme toi que l'exploitation de la compassion est impardonnable, s'il y a effectivement exploitation, ce qui reste encore à démontrer.

mercredi, 07 novembre, 2007  
Blogger Luc said...

Extraits d'un article de 20 minutes :

Un couple de Français qui espérait adopter un enfant par l'entremise de l'Arche de Zoé a affirmé dimanche à l'AFP avoir reçu des menaces de "représailles" pour avoir parlé à la presse.

"Nous, on a témoigné parce qu'on veut que la vérité soit établie, et malgré la peur de représailles", ont déclaré à l'AFP Cécile et Flavian Hervy, ajoutant avoir reçu un coup de téléphone anonyme leur promettant "des représailles" s'il parlait à la presse.

Le couple d'une trentaine d'années qui habite la banlieue de Nantes (ouest) et qui ne peut avoir d'enfants, avait "rempli un dossier" auprès de l'association dans l'espoir d'adopter un orphelin.

"On a été convoqué pour une réunion le 1er septembre où on nous a indiqué que si on voulait continuer, il fallait verser 2.200 euros pour les frais médicaux et la logistique", raconte Mme Hervy.

Elle raconte que lors de ce qu'elle qualifie de "meeting", le président de l'association Eric Breteau a expliqué de manière très convaincante, sa démarche devant 300 personnes. "Il avait réponse à tout, et il avait l'air de savoir où il allait".
"Il nous a dit que pour arriver à l'adoption il faudrait de deux à cinq ans, et ça nous a semblé logique, en plus, pendant ce temps on avait l'enfant avec nous au lieu d'attendre sans rien avoir".

Le couple déclare en vouloir aujourd'hui à l'association et à son président de leur "avoir menti". "Ce qui nous a choqué, c'est que tous les enfants ne soient pas orphelins et qu'ils ne viennent pas du Darfour", a dit Mme Hervy. "On envisage de porter plainte pour abus de confiance, mais pas pour escroquerie", a-t-elle ajouté.

mercredi, 07 novembre, 2007  
Blogger Luc said...

Les zones de guerre sont propices à des pratiques d'adoption illégales. Pour en savoir plus sur ce qui s'est passé entre le Congo et l'Espagne, lire l'article de Libération : "Des échos d’adoptions illégales qui résonnent jusqu’au Congo".

mercredi, 07 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Ce que je vois dans cette affaire, c'est tout à la fois de la générosité, de la compassion, de la dérive, un peu de fanatisme, de l'aveuglement, du courage, de la tromperie, de l'idéalisme... S'ils avaient réussi, peut-être auraient-ils été accueillis en héros. Mais voilà, ça a foiré, et ce ne sont donc que de méprisables trafiquants d'enfants... Tout est affaire de point de vue !

Et qui sommes-nous, confortablement blottis dans notre salon bien chauffé, pour juger de tout ça, alors que dans le même temps, on s'entend sur le chiffre de 200 000 morts au Darfour ...

mercredi, 07 novembre, 2007  
Blogger Luc said...

Eric Breteau a écrit une lettre à France Info pour se justifier. Elle se trouve ici.

mardi, 27 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

La lettre de Breteau est un peu longue, mais mérite vraiment d'être lue. L'auteur n'apparait pas vraiment comme l'illuminé ou le gangster ou gourou qu'on nous a souvent présenté. Le discours est clair, structuré... et crédible... En particulier, pour ce qui concerne l'origine des enfants, ses explications me semblent bien coller avec le manque d'empressement de prétendus parents à retrouver leurs enfants (en mettant évidemment de côté les quelques retrouvailles "arrangées" devant caméras et journalistes).

Décidément, cette affaire n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît.

mercredi, 28 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Bon. Alors, maintenant, c'est la guerre au Tchad.

Je lis dans "la libre Belgique" : " la France est empêtrée dans un fameux bourbier et, avec elle, l'EUFOR [la force européenne, dont le déploiement à la frontière avec le Soudan est retardé par les événements actuels]. Et voilà un nouveau fiasco militaro-diplomatique qui se profile pour Paris. "

Les gosses auraient peut-être été mieux en France, finalement !

lundi, 04 février, 2008  
Blogger Jack said...

Oui mais en France nous avons une justice, des principes et des accords avec le gouvernement Tchadien, alors les "trafiquants d'enfants" doivent faire 8 ans de prison.Na!
Cette situation surréaliste arrive à son terme...enfin espérons, il n'aura pas fallu attendre trop longtemps en fin de compte.

lundi, 04 février, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home