Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 22 octobre 2007

Les cours du Collège de France sont disponibles en podcast

Collège de France.jpg

Le Collège de France a été fondé en 1530 par François Ier. C'est un lieu exceptionnel où les plus grands professeurs de France viennent donner des cours gratuits et ouverts à tous. Aucune inscription n'est nécessaire, vous pouvez rentrer, vous asseoir et écouter le cours.

Eh bien, à présent, ce privilège, réservé jusqu'à présent aux parisiens, est ouvert à tous, grâce aux podcasts. Il vous suffit de télécharger iTunes, le logiciel gratuit d'Apple qui marche sur Mac et sur PC, et vous pouvez télécharger les cours qui vous intéresse en podcast. Vous pourrez ensuite les écouter sur votre ordinateur ou sur votre iPod, donc, n'importe où. Pour ceux qui ont une voiture avec un adaptateur iPod, vous pouvez déguster les embouteillages en écoutant les cours du Collège de France. Et ce, que vous soyez à Paris, à Avignon, à New York ou à Melbourne ...

Moi, je trouve ça superbe que ce qui se fait de mieux comme culture française soit ainsi accessible à tous, gratuitement.

Pendant qu'un certain nombre de professeurs refusent de lire aux élèves la lettre de Guy Môquet sous des prétextes fallacieux, le Collège de France, fondé en 1530, met gratuitement son enseignement à la portée de la planète entière. Belle leçon !

Pour en savoir plus :
1. Le Collège de France en écoute libre (site officiel)
2. Le Collège de France (site officiel)
3. Collège de France (Wikipédia)

Crédit photo : Nicolas Janberg

16 Comments:

Blogger Jack said...

Il est bien ton article sur le collège de France, Luc. Mais je ne vois pas le rapport avec Guy Moquet ?

lundi, 22 octobre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Jack : Si tu ne vois pas le rapport, c'est qu'il n'est pas si bien écrit que ça mon article.

Le rapport, c'est juste une réflexion philosophique sur la qualité de l'enseignement en France, sujet maintes fois abordé ici.

D'un côté, le top du top, mis à disposition par le moyen le plus moderne qui soit. La modernité, donc.

De l'autre côté, des enseignants qui refusent de transmettre un message de dignité et de courage aux jeunes génération, provenant d'un jeune de leur âge qui s'est sacrifié pour eux (les nouvelles générations) il y a soixante ans. Manque de professionalisme et de responsabilité des profs, donc.

Contraste révélateur de deux infos qui rentrent en collision le même jour.

lundi, 22 octobre, 2007  
Blogger Patrick said...

Pretextes futiles, pas toujours, je trouve... Lire cette lettre sans en expliquer le contexte n'a pas grande valeur... Cette lettre, ca nous parles a nous autres vieillards, mais a des gosses qui ne savent rien de la seconde guerre mondiale, ca n'a pas forcement de sens. Quant a la lire avant un match de rugby... Lorsqu'on m'a presente au lycee le film "nuit et brouillard", je me souviens que mes professeurs se sont efforces de m'expliquer le contexte - meme s'il etait presque encore d'actualite... Aujourd'hui, il faudrait consacrer de tres nombreuses heures a expliquer la seconde guerre mondiale, l'occupation, la resistance, etc.

lundi, 22 octobre, 2007  
Blogger Patrick said...

Il ne vous aura pas echappe que cet article est juste une pub pour iTunes, l'aspirateur a fric d'Apple. Heureusement, on peut aussi s'installer iJuice, tout gratuit et sans tuyau d'aspirateur incorpore ;-)

lundi, 22 octobre, 2007  
Blogger Jack said...

Méthode très indirecte pour amener Guy Môquet que de passer par le Collège de France, mais soit, parlons-en. J’ai entendu ce matin les arguments des profs qui ont refusé de lire cette lettre et j’avoue qu’ils mont convaincu, qu’en effet dans cette affaire la seule chose qui soit claire est que notre ami Nicolas, avec son air de ne pas y toucher cherche à manipuler l’opinion en ravivant la flamme patriotique des français, flamme pas très vaillante, il est vrai.
Pour ma part, je suis imprégné de cette période, bien que n’ayant pas vécu la guerre, j’ai grandi dans les récits de ceux qui la firent !
Chaque année, notre classe allait chanter le chant des partisans au monument dédiés au déportés « Ami entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines... ». Les jeunes qui ont l’âge de Guy Môquet à l’heure de sa mort aujourd’hui ont une connaissance plus distanciée de cette période.
Et je suis d’accord avec Patrick, pour eux c’est de l’histoire et doit être enseignée comme telle, avec toute l’objectivité qui convient aux historiens, sans y mettre l’émotion que nous y mettons nous même.
Je profite de l’occasion, pour rappeler qu’à cette époque les héros étaient rares, que la plus grande masse des français étaient pétainistes et plus enclins à se trouver de la nourriture qu’à résister à l’occupant.
On nous parle et reparle des héros qui furent admirables et nombreux, mais la grande masse était lâche et pitoyable, au point que les allemands eux-mêmes étaient las de lire toutes les lettres de dénonciation qu’ils recevaient...
La France n’était pas l’île de Sein...
Mais concentrons-nous sur le but recherché par notre bon Nicolas : il s’agit bien de réveiller la fibre nationale. C’est franchement ringard à notre époque c’est la fibre européenne qu’il faut développer, et c’est heureux que les jeunes qui ont l’âge de Guy Môquet en soit si bien pourvus.

mardi, 23 octobre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Jack : Je suis d'accord avec toi. Tes arguments me semblent beaucoup plus convaincants que ceux invoqués par le SNES et que j'avais mis en lien.

Ceci dit, ce n'est pas si mal de "réveiller" un tout petit peu la fibre nationale, quand même. Une demi-heure par an, on est encore loin de l'hymne national chanté tous les matins à l'école, comme aux Etats-Unis !

Je suis un européen convaincu, mais je ne vois pas ce qu'il y a de honteux de parler aux jeunes de notre pays, en utilisant les mots d'un jeune qui avait leur âge. Et si les profs d'histoire ont du mal à expliquer le contexte de cette lettre, faut qu'ils changent de métier.

P.S. : Le but de l'article était bien de parler des podcasts du Collège de France, qui était pour moi la nouveauté du jour. Vu le téléscopage avec la lecture de la lettre, je n'ai pas pu résister à faire le parrallèle ...

mardi, 23 octobre, 2007  
Blogger Betty said...

Merci Luc, information très interressante. Surtout pour moi qui me réveille avec l'émission de France culture rediffusant les cours du collége de France (tout les matin de 6h à 7h). En ce moment le sujet est : "Rationalité et sciences sociales / Le désintéressement / Collège de France / Jon Elster
Avec : Jon ELSTER"

Bon à 6h du mat c'est hard... J'avoue, souvent je me rendors !
D'autre fois c'est un peu magique et à cette heure matinale ça devient suréaliste. j'adore !

mardi, 23 octobre, 2007  
Blogger Jack said...

Tu as raison Betty, on ferait mieux d'écouter les cours du collège de France: c'est une occasion de s'instruire et nous en avons besoin, mais pas à 6 heures du mat puisqu'on a maintenant le choix.

mardi, 23 octobre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Patrick : A propos d'iTunes, "l'aspirateur a fric d'Apple", je précise quand même à nos lecteurs que, contrairement à ce que tu sous-entend, le téléchargement d'iTunes est entièrement gratuit, tant sur Mac que sur PC, de même que le téléchargement des podcasts du Collège de France (comme une foule d'autre podcasts accessibles grâce à iTunes, d'ailleurs).

Ecouter des podcasts avec iTunes, ça ne coûte pas un kopeck à l'utilisateur !

Tu devrais donc être un fervent utilisateur et un fervent défenseur de cet excellent logiciel !

Télécharger iTunes.

mardi, 23 octobre, 2007  
Blogger Patrick said...

Luc, tu m'as mal lu !

iTunes est evidemment gratuit, mais il integre un puissant aspirateur a phynances... Ce qui n'est pas le cas de Juice (qui est egalement gratuit, va sans dire) !

mardi, 23 octobre, 2007  
Blogger Patrick said...

Pour revenir au sujet de Guy Moquet, on remarque aussi que le PC dans lequel il militait (au sein des jeunesses communistes) n'etait pas a l'epoque particulierement anti-allemand (du fait du pacte germano-sovietique). Ce n'est qu'en juin 1941 que le PC a fait volte face (lors de l'invasion de l'URSS par Hitler). Or le jeune Guy a ete arrete en octobre 1940 par la police francaise en tant que communiste, pas en tant que resistant... L'icone de Guy Moquet glorieux resistant est-elle bien choisie ? C'est la question que nombre d'historiens posent...

mardi, 23 octobre, 2007  
Blogger Véronique S said...

y en a un peu beaucoup marre de tous ces vivants d'aujourd'hui qui spéculent sur le bien-fondé de la lecture d'une lettre rappelant un fragmant tragique de la deuxième guerre mondiale!
Et j'écris bien deuxième et pas seconde car si personne ne commence à réveiller l'enfant qui dort en chacun de soi et qui rêve de Paix et d'Amour, c'est tout droit qu'on va à la Troisième guerre mondiale, bon sang de bois!
Alors, aime ton prochain comme toi-même et prie pour l'âme de ceux qui ont combattu et connu le véritable courage...
Un enfant, mon Dieu, ça n'était qu'un enfant...

mardi, 23 octobre, 2007  
Blogger Jack said...

Personne ne discute le bien fondé de la lettre, son exploitation, si, par contre. Il faudra bien passer à autre chose comme par exemple à tous les autres gamins qui meurent chaque jour , en ce moment même, sans même écrire de lettre. L'action politique c'est l'action dans le présent et la préparation d'un avenir meilleur, pas dans la relecture téléguidée de l'histoire.

mardi, 23 octobre, 2007  
Blogger Betty said...

Alors moi qui suis assez peu cultivée et ayant un raisonnement très basique, j'avais, bêtement, pensé que la lecture de la lettre de G. Moquet ne se plaçait pas dans le cours d'histoire mais plutot dans le cours d'instruction civique. Voir de philo, Ben oui !je pensais que cette lettre était un support pour parler de la jeunesse. Car oui on est jeune mais on est responsable, et engagé Et je trouvais, peut être a tord, qu'il y avait matière à disserter sur le rapport qu'entretenait la jeunesse avec la politique, le pays, la guerre, les valeurs etc... et faire un parallèle avec aujourd'hui à l'heure au beaucoup de jeune sont indifférent à la politique (dans tout les sens du terme) à l'heure ou ils tous réclament justice et respect.. bref parler des droits et des devoirs de tout citoyens, de ce que sont les valeurs d'un peuple de parler des utopies, des rêves d'une jeunesse en période d'oppression enfin bref il y avait matière à disserter pendant des jours...
Y'a pas un prof de philo dans l'assemblée pour me dire ce qu'il en pense ??

mercredi, 24 octobre, 2007  
Blogger Luc said...

"T" !

Je viens de vous lire la dernière lettre de Guy Môquet !

Hé hé hé ...

mercredi, 24 octobre, 2007  
Blogger Jack said...

Betty, pas cultivée... tout le contraire, oui! Mais Histoire ou Philo c'est la fonction de l'Education Nationale, le président a toutes les manettes pour la mettre en action.
C'est bien çela qui agace les enseignants, et pour une fois je les approuve et les comprend.

mercredi, 24 octobre, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home