Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 13 novembre 2007

Vaincre sa peur


lien direct vers YouTube


Gi, notre amie brésilienne qui passe nous voir au bar de temps en temps, ne va pas très bien. Elle a de gros soucis d'argent. De très gros soucis d'argent.

Pour nous raconter sa détresse et pour se donner du courage, Gi a illustré son article "Peau de pêche - pele de pêssego - O dia do fico" sur son blog avec le clip de pub ci-dessus, qui a été tourné par l'agence péruvienne Fat Free Films (Lima) pour la chaîne de grands magasins Saga Falabella. (Cet article a disparu de son blog, mais vous pouvez encore le voir en cache.)

Ce clip illustre avec beaucoup de sensibilité des femmes qui doivent vaincre leurs peurs. Je le trouve très émouvant. Il se termine par les mots suivants en espagnol : "Vence tus miedos. Atrevete. Cambia." Ce qui veut dire : "Vaincs tes peurs. Change." (Je n'ai pas trouvé ce que voulait dire Atrevete ...)

Une des femmes du clip est "modèle vivant" : elle doit vaincre sa peur de se dénuder face aux artistes. La belle Gi "peau de pêche" a été modèle vivant et connaît cette peur, parmi d'autres.

Gi va arrêter son blog, où il n'y a plus actuellement qu'un message d'adieu.

Mais Gi est persévérante, elle nous le dit elle-même : "Vous pouvez retirer le link de mon blog de vos "espaces-web". Merci. Au revoir. À la prochaine. Je ne reviendrai que pour donner de bonnes nouvelles. Et avec une autre page-Url, bien-sûr."

A bientôt, Gi. Et donnes-nous de tes nouvelles, qui seront bonnes, j'en suis sûr !

Pour en savoir plus :
1. Atemporal (le blog de Gi qui va disparaître)
2. Peau de pêche - pele de pêssego - O dia do fico (Atemporal - en cache)

Crédit vidéo : Fat Free Films, Lima

4 Comments:

Blogger Véronique S said...

atrevete veut peut-être dire: va au-delà, traverse, transcende?
En tous cas, je penserai fort à elle en espérant de tout coeur que la vie s'embellisse vite sur sa route:-)

mardi, 13 novembre, 2007  
Blogger Gi said...

Luc, Je ne sais pas quoi dire..
;-00 - "emoticon toute rouge".;-)

La vidéo est superbe; elle montre comment on est fragile et fort en même temps. Je ne parle pas l´espagnol mais je peux lire des livres, comprendre un peu. "Atreverte" c´est un peu comme le portugais "atreva-se" - ça rappele "l´audace"; ils disent: "changez; osez".

Mes soucis sont aussi "de l´âme", du coeur. L´argent: on finit par se débrouiller, et je suis dans mon pays, en tout cas - au moins! Merci pour le post.

Le livre "Le Suicide" est juste un livre de Psychanalyse (ma curiosité m´a poussé à l´acheter lors de mon séjour en France en 2002) et en fait, heureusement qu´il n´a jamais "fait parti de mes plains" - ni des "médicaments", des trucs comme ça.. Malgré toutes les détresses, on trouve des amis. C´est super gentil ton post. ;-))) T´es un vrai "Soleil en Cancer".

mardi, 13 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Pour les soucis de cœur, il y a un remède très efficace : le temps. Et puis il y a aussi les bonnes fées qui veillent sur nous.

Mais pour l'argent, le temps n'y fait pas grand chose. Là, il faut s'activer...

Et quand on s'active, les bonnes fées sont plus efficaces aussi. Alors, bon courage, Gi !

mercredi, 14 novembre, 2007  
Blogger Gi said...

hehe C´est bien vrai qu´elles sont plus efficaces comme ça. ;-)) On ne peut pas attendre qu´elles nous aident sans qu´on travaille "un peu" comme une fourmie. Moi.. qui a été toujours la cigale..

Par rapport à l´amour, peut-être que le temps guérit ces douleurs, je ne sais pas.. Il est un "psy" gratuit en tout cas.

jeudi, 15 novembre, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home