Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 12 décembre 2007

L'adieu aux wagons-lits

Train Bleu.jpg

Le 9 décembre, la SNCF a arrêter de faire circuler les wagons-lits. Ces voitures, qui étaient équipées de vrais lits et de lavabos individuels, ont été supprimées. Il en restait dix en France, sur Paris-Briançon, Paris-Vintimille (Italie) et Luxembourg-Nice.

une cabine.jpg

C'est tout une époque qui disparaît. Une époque où l'on prenait le temps de vivre.

J'en ai pris un une fois dans ma vie, un wagon-lit. C'était sur le trajet Paris-Pau. Je me souviens avoir été surpris par la taille de la cabine, pour moi tout seul. Au départ, j'avais un bon fauteuil individuel avec une petite table devant moi. Puis, ça a été l'heure d'aller au wagon-restaurant. Et, quand je suis revenu, le personnel de cabine avait préparé mon lit. Un grand lit deux places avec des draps frais. Je me suis endormi dans ce grand lit, berçé par le bruit des rails, pendant qu'au dehors, la campagne française défilait sous la lune ... Un sentiment extraordinaire. Luxe, calme et volupté. Rien à voir avec le "sac à viande" proposé par la SNCF dans les couchettes superposées à 6 par cabine que j'ai pu expérimenter par ailleurs !

A present, il n'y a plus qu'un seul train qui propose des wagons-lits en Europe. C'est le célèbre Orient-Express. Londres - Venise :

Orient-Express.jpg


Le rêve !

Pour en savoir plus :
1. L'adieu aux wagons-lits (Europe 1)
2. Compagnie des wagons-lits (Wikipédia)
3. France says adieu to sleeping-car trains (Charles Bremner)
4. Les affiches de Cassandre (site officiel)

Crédit photos : Charles Bremner et anonyme

16 Comments:

Anonymous Julien said...

Euh... On n'a pas du prendre les même wagons. J'ai bien pris 4 fois le wagon lit. Le dernier en date c'était en 2004, j'avais fait Paris - Dignes les bains. Le compartiments où j'avais tenté de dormir avait 6 couchettes (3 superposées de chaque côté). Ambiance un peu 'refuge' puisque dans ces cas là on partage une drôle d'intimité avec des inconnus. J'en garde toutefois un bon souvenir malgré l'inconfort flagrant. Et quel plaisir de se réveiller au petit matin, le train roulant encore en rase campagne...

mercredi, 12 décembre, 2007  
Blogger Jack said...

Julien, tu n'as pas pris un wagon lit de la Compagnie des Wagons Lits, mais une voiture couchette de seconde: 6 couchettes par compartiment (et 4 en première.)de la SeNeCeFe...
Dans les wagons lit, il n'y a que 2 couchettes au maximum par compartiment et un cabinet de toilette privé + 1 employé par wagon au service des voyageurs, sur le wagon de couleur marron il est écrit Compagnie Internationale des Wagons Lits, ni SNCF, ni DB ni FS etc... désolé.
Mais je suis heureux d'apprendre qu'il reste l'Orient Express.
Donc Julien tu vas pouvoir gouter au délice de l'Orient Express à prendre un soir gare de Lyon pour arriver à l'heure des croissants au centre de Venise.
Pour ça il faudra casser un peu ta tire-lire...et si tu n'as pas les moyens, il vaut mieux que tu prennes un Roissy-Venise sur une compagnie lowcost, avec la différence tu pourras faire (largement) le trajet aéroport Marco Polo-Piazza San Marco en vedette taxi (comme dans Nikita...)
Mais après ça les hôtels à Venise ne sont pas vraiment bon marché non plus...

mercredi, 12 décembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Dans le temps, l'Orient Express allait jusqu'à Istanbul... Parce que vous admettrez que Venise, c'est pas vraiment encore l'Orient !

L'écrivain anglais Graham Greene a ecrit un roman en 1932 "Stambul train" qui se passait sur ce train. Et évidemment, en 1934, Agatha Christie a commis "Le crime de l'Orient Express" (porté à l'écran en 1974)... Et Green récidivait en 1969 avec le désopilant "Travels with my aunt"... Il y a certainement d'autres oeuvres qui se passent sur ce train... En connaissez-vous ?

jeudi, 13 décembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Il y a aussi l'ex-Talgo, nommé maintenant Elipsos, sur la ligne Paris-Barcelone et Paris-Madrid. Pas le luxe feutré de l'Orient Express, mais une formule Trainhôtel qui ne doit pas être inconfortable en classe affaires...

jeudi, 13 décembre, 2007  
Blogger Jack said...

Pas d'accord avec toi, Patrick, Venise est la première porte de l'Europe sur l'Orient, sinon géographiquement, historiquement en tous cas.
La Serenissima doit sa splendeur et sa puissance au génie commercial des venitiens avec l'orient, justement.
Ruinée, rappellons le, par l'ouverture des autres voies maritimes.

PS: les wagons lit sont bleus navy et non marron, comme je l'ai écrit à tord : il suffit de regarder la photo...

jeudi, 13 décembre, 2007  
Anonymous Julien said...

C'est donc ça ! Merci Jack pour cet éclaircissement. Ca vaut mieux plutôt que je me la raconte plus tard du genre : "J'ai voyagé dans les fameux wagon lits et ca puait les chaussettes !"

jeudi, 13 décembre, 2007  
Blogger Jack said...

Patrick : je crois bien que l'Orient express va toujours jusqu'à Istambul, mais pas plus loin. La prochaine fois que tu vas à Milan tu n'as qu'à l'essayer.
Personnellement je ne l'ai pris que 2 fois et de Gare de Lyon à Milan seulement, ça remonte à l'époque où nous étions italiens, ce qui fait un sacré bail...

jeudi, 13 décembre, 2007  
Blogger Gi said...

Arghh, couchette .. c´est horrible! J´ai fait Paris-Florence-Paris comme ça.. oh-là-là.. Il y a vait 3 chinois, un travesti brésilien, et un mec sans passport et sans aucune identité. Il a du descendre à Dijon. J´ai beaucoup rigolé à la première-classe après, on a bu du champagne sans payer rien du tout. Moi, le travesti (qui habitait à Rome) et ce "gardien du wagon". 14 heures de voyage! Il fallait s´amuser. Mais j´adore voir les paysages.
Ça vaut l´éxperience.. J´adore voyager en train, même si la "belle époque" nous a abandonné il y a longtemps. Cette info/adieu n´est qu´un petit signe de quelque chose qui est détruite et dominée par le "soi-disant" progrès.. Mais bon, il y a toujours de la place pour tous les rêves, et les poches! hehe Surtout le mien.
;-)))

samedi, 15 décembre, 2007  
Blogger Jack said...

A propos de train et de nostalgie, l’autre jour je me promenais sur google earth, au dessus d’une campagne qui berça mon enfance.
Un petit village de la Meuse d’à peine 50 âmes à l’époque, des champs, un petit ruisseau où il m’est arrivé de taquiner le goujon et autres reinettes.
C’est un endroit de ceux qui ne vous donnent que de bons souvenirs lorsque vous y songez. Je me promenai donc dans cette verte vallée, qui par bonheur est en haute résolution sur google, en rêvassant.
Tout à coup le perçois une trace inconnue dans le paysage, trace rectiligne qu’après un moment de stupeur j’identifie sans hésitation, le TGV Est passe maintenant à toute allure au beau milieu de mes souvenirs d’enfance. Merde alors !

samedi, 15 décembre, 2007  
Blogger Audrey H. said...

"Cherche jeune homme bien sous tous rapports pour week-end ensemble à Venise ; moyen de transport non négociable : le train".

Merci de faire passer l'annonce.

Hi hi.

dimanche, 16 décembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Audrey, si j'avais quelques années de moins, je répondrais volontiers... Mais bon...

dimanche, 16 décembre, 2007  
Blogger Jack said...

Et que viennent faire les années ici...C'est juste une question d'envie!
Bon, c'est vrai qu'Audey a écrit "jeune homme" mais jeune c'est un état d'esprit non?

lundi, 17 décembre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Patrick & jack : Bon, les amis, on se calme ! Quand Audrey a lancé une annonce pour un jeune homme bien sous tous rapports, je ne pense pas qu'elle avait dans l'idée qu'on débarque à tous les trois ...

lundi, 17 décembre, 2007  
Anonymous Anonyme said...

Effectivement, comme le dit Patrick, on peut encore prendre des wagons lit en service regulier sur le "train-hotel" Elipsos entre Paris-Austerlitz et l'Espagne mais aussi sur les trains ARTESIA entre la France et l'Italie. Il s'agit dans ce cas de wagons -lit italiens renoves (voitures "Excelsior"). Et je crois qu'on doit aussi trouver une voiture lit sur les relations de nuit restantes entre la France et l'Allemagne et sur l'Orient-Express (ou ce qu'il en reste), entre Strasbourg et Vienne.

vendredi, 21 décembre, 2007  
Blogger Michel Redon said...

Ah c'est bien triste..
Moi qui vous parle, je fus un des derniers conducteurs de wagons lits..
J'ai exercé ce métier pendant 25 ans..
Malheureusement aujourd'hui au chomage donc..
Nostalgie..

jeudi, 21 février, 2008  
Anonymous Anonyme said...

Il est inexact d'écrire qu'il n'existe plus de wagons lits en Europe. outre a ligne Orient Express de Luxe, mais qui est un peu une comédie historique pour touristes et qui s'arrête à Venise,il y a une ligne régulière de wagons lits pour L'Italie, il y a des wagons lits pour l'Allemagne. Il y a des wagons lits pour l'Espagne avec l'excellent train hotel Juan Miro qui dessert Barcelone, un autre pour Madrid. La sncf a supprimé les wagons lits dans la plupart des cas (c'était bien utile surtout en train-auto) mais il reste de nombreuses destinations de nuit en europe.

mercredi, 17 août, 2011  

Enregistrer un commentaire

<< Home