Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 11 décembre 2007

Le Grenelle de la Beauté



Tout le monde connaît évidemment le génial « La Chanson du Dimanche » d’Alexandre Castagnetti, 32 ans, patron d’un bar à Paris et de Clément Marchand, 31 ans, professeur de maths. Leur clip dominical uniquement sur l'Internet fait un tabac avec plus d’un million de visites chaque semaine. Mais pour les deux ou trois internautes qui ne seraient pas encore accros, je vous livre ici leur dernier opus, « Le Grenelle de la Beauté ». La grève des transports du mois de novembre leur avait inspiré leur tube «Petit cheminot» , et les compteurs ont explosé. Et ça continue... Leurs chansons, toujours près de l'actualité, sont drôles et légères, à l'image de leurs géniteurs. «Nous n'avons pas de légitimité pour critiquer les politiques ou le mouvement social», reconnaît Alexandre. «Nous sommes plus près d'un argumentaire type Café du Commerce». Au premier rang de leurs «victimes dominicales», on retrouve Nicolas Sarkozy, l'omniprésident qui trouve ici sa consécration populaire : «Nicolas et Rachida» , «Le pouvoir d'achat» . «Sarko nous accompagne tellement partout, tout le temps, que l'on ne peut qu'en parler», s'amuse Alexandre.

L’image est crado, le son est nasillard, les mélodies sont simplistes, mais on se marre bien ! C'est en quelque sorte le renouveau génial des chansonniers d'antan...

1 Comments:

Blogger Audrey H. said...

Pas très fin, mais tranche de rigolade assurée !

dimanche, 16 décembre, 2007  

Publier un commentaire

<< Home