Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 6 mai 2008

Le baril de pétrole dépasse 120 dollars

Crude oil.jpg

Comme je vous l'avais expliqué début janvier, le prix du pétrole va continuer à grimper par le simple fait de la loi de l'offre (qui stagne à 84,6 millions de barils par jour) et de la demande, qui explose à cause de la croissance incontrôlée de la Chine et de l'Inde.

Eh bien voilà, on continue dans la joie et dans la bonne humeur : après avoir franchi la barre des 100 dollars en janvier et des 110 dollars en mars, le baril de pétrole a dépassé hier 120 dollars le baril à New York. (Là, on en est à 122 dollars)

Je rappelle qu'en 2002 on en était à 20 dollars, et que début 2004, on en était à 30 dollars le baril.

Contrairement à tout ce qu'on peut vous raconter dans la presse, la raison en est toute simple.

Voici les chiffres pour les dernières années (source : EIA) :
- 2003 : 79,62 millions de barils par jour.
- 2004 : 83,12 millions de barils par jour.
- 2005 : 84,63 millions de barils par jour.
- 2006 : 84,60 millions de barils par jour.
- 2007 : 84,60 millions de barils par jour.

Depuis 2005, les puits existants s'assèchent plus rapidement que la découverte de nouveaux gisements, et on n'arrive plus à dépasser 84,6 millions de barils par jour.

C'est aussi simple que ça : comme je vous l'ai annoncé le 16 mai 2005, on est au pic de production mondial du pétrole. La production de pétrole planétaire stagne à 84,60 millions de barils par jour, et on est au taquet partout.

Et, pendant ce temps-là, voici les chiffres de la consommation quotidienne de la Chine :
- 2003 : 5,58 millions de barils par jour.
- 2004 : 6,44 millions de barils par jour.
- 2005 : 6,72 millions de barils par jour.
- 2006 : 7,27 millions de barils par jour.
- 2007 : 7,68 millions de barils par jour.

En 2006, pour la première fois, la demande mondiale a dépassé l'offre avec 84,77 millions de barils par jour.
Et en 2007, la demande mondiale a été de 85,59 millions de barils par jour, pour une offre de 84,60 millions de barils par jour, je vous le rappelle. Donc, en 2007, il a juste manqué 1 million de barils de pétrole par jour.

Ca va ? Vous avez compris ? Pas besoin que je vous fasse un dessin ?

Donc, voyons, là on grimpe à raison de 10 dollars supplémentaires tous les 3 mois, mais ça devrait logiquement s'accélérer. Les 150 dollars le baril, ça devrait être pour Noël.

Ou avant.

Pour en savoir plus :
1. Pétrole : le baril de brut atteint 122 dollars à New York (AFP)
2. Light Crude Oil (CL, NYMEX) (TFC Commodity Charts)
3. Le pic de production de pétrole mondial, c'est pour cette année (Gaïa - mai 2005)
4. Le baril de pétrole dépasse 100 dollars (Chez Luc - janvier 2008)
5. Le baril de pétrole dépasse 110 dollars (Chez Luc - mars 2008)

Crédit graphique : TFC Commodity Charts

23 Comments:

Blogger Jack said...

On a bien compris Luc, on a fini de rouler sur la plat ou en pente douce, maintenant on attaque la falaise, avec pitons et mousquetons et à pied donc...

mardi, 06 mai, 2008  
Blogger Patrick said...

Il y a un truc qui me chiffonne : évidemment, l'offre est exactement égale à la consommation - ou la consommation est exactement égale à l'offre (les effets de stocks ne peuvent pas être très considérables).

Donc, si la production a stagné depuis trois ou quatre ans, c'est que la consommation a stagné depuis trois ou quatre ans.

Sachant que la Chine et l'Inde ont augmenté leur consommation d'année en année, il faut forcément que d'autres pays aient diminué leur consommation d'année en année.

Question : qui a diminué sa consommation d'année en année, et pourquoi ?

mercredi, 07 mai, 2008  
Blogger Patrick said...

En France, comme la production d'énergie électrique est essentiellement non-thermique, on est OK de ce côté-là. Nos TGV sont électriques, ça roule.

Reste un gros point noir : les transports automobiles.

Je vois à la télé de plus en plus de pub pour la Prius hybride de Toyota. Je me demande si nos chers constructeurs nationaux n'ont pas loupé le coche, là... Bientôt, les Japs vont investir le marché des berlines économes et propres, là où les constructeurs français continueront d'essayer de nous fourguer leurs gros diesels polluants et assourdissants...

Aussi, faudrait voir à accélérer le "tout électrique", notamment dans la construction... Qu'en pensez-vous ?

jeudi, 08 mai, 2008  
Blogger Jack said...

Là Patrick, avec la Prius tu nous fais un peu de provoc, non ?
Les voitures hybrides en termes d’économie d’énergie sont une escroquerie, comme chacun sais : la chaine moteur thermique> production d’électricité> moteur électrique> énergie mécanique a fatalement un rendement inférieur à celui d’une chaîne plus courte, ne passant pas par la transformation en énergie électrique.
Le seul intérêt des hybrides est la préservation de l’atmosphère de nos cités si le parcours citadin est limité. (Très limité même)
J’ai appris qu’une compagnie de taxi Londonienne s’est dotée exclusivement de véhicules hybrides : s’ils ne circulent qu’en ville, il est clair que cette compagnie fait juste un coup de marketing. (La vraie raison étant sans doute la réglementation de la circulation dans la ville qui fait la part belle à ce type de véhicule)
Quant à la voiture électrique pure, elle n’est écolo, que dans la mesure où l’on ne fabrique pas l’électricité avec de l’énergie fossile, que l’on n’assèche pas d’autres ressources rares pour fabriquer les batteries, et que l’on sache les recycler. Ça fait beaucoup de conditions, mais je pense qu’il est grand tant que nous arrêtions de nous raconter des histoires.
Tiens, Claudine part acheter des fruits et légumes en voiture à 300m d’ici, ce n’est pas gagné, vous voyez !
On peut tourner le problème dans tous les sens, aujourd’hui la manière de voyager la plus écolo est le TGV nucléaire français... (vive De Gaule)
Et la voiture citadine de demain est électrique et en libre service, ou le vélo pour ceux qui savent encore pédaler et des transports en commun dignes de ce nom, nos rues sans voitures mono conducteurs, pourraient accueillir des transports en commun très performants.

Juste un petit problème, comme nous n’avons rien anticipé, (c’est ce qui arrive quand on laisse le marché régler tous les problèmes de société) le prix du baril grimpe beaucoup plus vite que notre vitesse d’adaptation, alors forcément çà va couiner dans pas longtemps.

jeudi, 08 mai, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : "évidemment, l'offre est exactement égale à la consommation - ou la consommation est exactement égale à l'offre (les effets de stocks ne peuvent pas être très considérables)"

Ben non. Il y a des stocks, et c'est pas des petits stocks.

Par exemple, les Etats-Unis maintiennent un stock stratégique de pétrole brut d'une capacité de 727 millions de barils.

En 2005, dans le monde on a stocké à raison de 0,72 millions de barils par jour. 365 x 0,72 = 262 millions de barils.

En 2006, par contre, on a tapé dans les stocks à raison de 0,32 millions de barils par jour. Les stocks mondiaux ont donc diminué en 2006 de 365 x 0,32 = 116 millions de barils.

Et en 2007, on a continuer à taper dans les stocks à raison de 0,89 millions de barils par jour. Les stocks mondiaux ont donc diminué en 2007 de 365 x 0,89 = 324 millions de barils.

Et en 2008, je te raconte même pas ...

La consommation grimpe, la production stagne, donc c'est les stock qui trinquent ... tant qu'il y en a bien sûr !

Commences-tu à avoir des perles de sueurs froides qui te coulent le long de la colonne vertébrale ? Ou préfères-tu qu'on discute des derniers candidats de La Nouvelle Star ?

Remarque, c'est peut-être ça qu'on devrait faire, suivre le conseil de James Lovelock : 'Enjoy life while you can' (The Guardian)

jeudi, 08 mai, 2008  
Blogger Luc said...

Alors, quand il n'y a plus de pétrole, on fait quoi ? La guerre, bien sûr.

D'ailleurs, après avoir clamé le contraire pendant des années, George Bush, Alan Greenspan et John Howard (premier ministre Australien) affirment tous à présent que la vraie cause de l'invasion Anglo-Américaine de l'Irak c'était évidemment pour mettre la main sur ses réserves de pétrole !

Sources :
1. Bush Says U.S. Pullout Would Let Iraq Radicals Use Oil as a Weapon (The Washington Post)
2. Alan Greenspan claims Iraq war was really for oil (The Times)
3. Howard links Iraq war to oil (The Brisbane Times)

jeudi, 08 mai, 2008  
Blogger Jack said...

Ah bon c'était donc pour ça, tout est limpide alors. Et une fois qu'on a annexé le pétrole on fait quoi?
Bon il est vrai que je regarde toujours trop loin, d'ici là on aura inventé le moteur à eau...
Mais soyons optimiste, profitons de la vie, car de toute manière la terre sera un jour avalée par le soleil alors l'apocalypse plus tôt ou plus tard, qu'est-ce que ça change au fond?
Mais pour revenir à la première question de Patrick : la consommation baisserait-t-elle?
Je ne sais pas si elle baisse, mais le prix du carburant lui peut encore augmenter lorsqu'on voit la longueur des bouchons pour le grand WE du 8 Mai...

jeudi, 08 mai, 2008  
Blogger Patrick said...

Jack, pour la Prius, il semble que le gain soit réel - même s'il n'est que de 15 ou 20 % par rapport à une berline équivalente. En effet, l'idée est que le moteur diesel qui l'équipe fonctionne toujours au voisinage de son rendement maximum : s'il produit un surplus d'énergie à un moment, il recharge la batterie. S'il n'en produit pas assez, on pompe sur la batterie pour complémenter.

En gros, c'est comme si on roulait tout le temps à 70 km/h, sans accélérations ni décélérations. Là, le rendement du moteur thermique est au maximum.

Et il y a le bonus du peu de pollution en zone urbaine.

La Prius est quand même agréée pour 104g de CO² par kilomètre, le plus faible score pour sa catégorie (une Peugeot 307 est dans les 130g de CO² par km)... (et le CO² rejeté est en réalité l'image très exacte de la consommation).

CQFD

jeudi, 08 mai, 2008  
Blogger Patrick said...

Aller en guerre pour le pétrole ? Evidemment. Et c'est aussi pour cela que nous qui (avec les russes et les chinois) étions amis du Tyran et qui avions la charge de commercialiser son pétrole (dans le cadre de "pétrole contre nourriture"), ne voulions pas entrendre parler de guerre ! Le statu quo faisait très bien nos affaires...

jeudi, 08 mai, 2008  
Blogger Luc said...

A peine j'ai écrit cet article qu'on en est déjà à 125 dollars.

Ca va beaucoup plus vite que prévu ...

Sources :
1. Le pétrole dépasse les 126$ (Le Figaro)
2. Pétrole : le prix du baril de brut pourrait atteindre 200 dollars (Le Monde)

vendredi, 09 mai, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : "En effet, l'idée est que le moteur diesel qui l'équipe fonctionne toujours au voisinage de son rendement maximum"

Ben non. La Toyota Prius n'existe pour l'instant qu'en version essence. Et c'est bien là où le bât blesse.

La consommation essence de la Prius, c'est :
- Extra-urbaine : 4,2 litres/100 km.
- Urbaine : 5 litres/100 km.
- Mixte : 4,3 litres/100 km.

A titre de comparaison, voici la consommation gazole de la Citroën C3 1.4 HDi :
- Extra-urbaine : 3,8 litres/100 km.
- Urbaine : 5,3 litres/100 km.
- Mixte : 4,4 litres/100 km.

Comme tu peux le voir, il y a encore du boulot du côté de Toyota ...

samedi, 10 mai, 2008  
Blogger Patrick said...

Ah, oui, la Prius n'a pas un moteur diesel. Il est vrai que l'essence pour diesel est plus coûteuse à produire... Mais elle est (était) encouragée en France - encore un paradoxe français... Bon. La Prius ne va donc pas nous sauver.

Mon vélo, lui, ne consomme que quelques gouttes d'huile de temps à autres. Et de la nourriture pour le cycliste - zut, on manque aussi de nourriture - ça tourne en rond, cette histoire-là...

samedi, 10 mai, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : "Il est vrai que l'essence pour diesel est plus coûteuse à produire..."

Le coût de production 2002 d'un litre de super 95, c'est 0,152 (pétrole brut) + 0,073 (raffinage) = 0,225 €.

Le coût de production 2002 d'un litre de gazole, c'est 0,152 (pétrole brut) + 0,092 (raffinage) = 0,244 €.

(source : Les taxes et les prix de quelques produits finis - Info Comm)

Donc, le litre de gazole hors taxes coûte 0,019 € de plus que le super 95.

T'as raison, c'est vachement plus cher !

Mais, vu que la même voiture (Citroën C3) qui consomme 6 litres de super au 100 km va consommer 4,4 litres de diesel au 100 km, j'ai pas besoin te te faire le calcul pour que tu comprennes que, là encore, le "paradoxe français" n'en n'est pas un ...

samedi, 10 mai, 2008  
Blogger Jack said...

C'est combien au juste le nombre d'humains que la terre peut supporter?

samedi, 10 mai, 2008  
Blogger Luc said...

@ Jack : "C'est combien au juste le nombre d'humains que la terre peut supporter?"

Pour répondre à ta très intéressante question, il faut aborder la notion d'empreinte écologique.

Pour faire simple :

- La moyenne mondiale de l'empreinte écologique est de 2,5 ha par personne.

- Un Européen a besoin de 5 ha pour maintenir son niveau de vie. Si tout le monde consommait autant qu'un Européen, il faudrait l’équivalent de deux planètes supplémentaires.

- Un Américain du Nord a besoin du double d'un Européen pour maintenir son niveau de vie. Si tout le monde consommait comme un Américain, il faudrait cinq planètes supplémentaires.

Voili, voilà ...

samedi, 10 mai, 2008  
Blogger ...Pierre... said...

Bonjour luc,

Celà fait plus d'un an que je suis avec plaisir ton blog chaque semaine. Je me décide enfin à laisser quelques commentaires.

Je trouve que depuis un petit temps tu t'en prend beaucoup au chinois... à raison parfois. Mais là je trouve que tu te trompes d'ennemi.

Car comme tu le dis:
"Et, pendant ce temps-là, voici les chiffres de la consommation quotidienne de la Chine :
- 2003 : 5,58 millions de barils par jour.
- 2004 : 6,44 millions de barils par jour.
- 2005 : 6,72 millions de barils par jour.
- 2006 : 7,27 millions de barils par jour.
- 2007 : 7,68 millions de barils par jour."

Certes c'est vrai... mais pour 1,3 milliard de personnes... ca ne représente que 0.006 baril par personne et par jour.

tandis que pendant ce temps la aux Etats unis, en 2005, un peu moins de 300 millions d'Américains (4.6 % de la population mondiale)
consomment 25 % du pétrole mondial (20.4 millions de barils/jour) soit 0.07 par jour et par habitant...
==> 10 fois plus qu'un Chinois

Et personnelement chez moi je possède bien plus de produits made in china que made in USA.

dimanche, 11 mai, 2008  
Blogger Jack said...

Et bien oui Pierre, et toi c'est quoi ta consommation en baril/jour.
Surement bien plus qu'un chinois, comme nous tous d'ailleurs.
Je viens de mesurer mon "empreinte carbone" et je ne suis pas très fier...

dimanche, 11 mai, 2008  
Blogger Luc said...

@ Pierre : "Je trouve que depuis un petit temps tu t'en prend beaucoup au chinois... à raison parfois. Mais là je trouve que tu te trompes d'ennemi. "

Là, il y a un net malentendu.

Je ne m'en suis jamais pris au peuple chinois.

Je m'en suis pris au gouvernement totalitaire chinois pour ce qu'il fait subir aux tibétains, au peuple du Darfour de façon indirecte, au peuple de Birmanie de façon indirecte, aux réfugiés nord-coréens et, bien sûr, à son propre peuple.

Je m'en suis pris également au gouvernement chinois pour ce qu'il laisse faire au niveau de la qualité des produits avec lesquels il inonde le marché mondial, bien souvent toxique et dangereux.

Mais je ne m'en suis jamais pris au fait que, parce que le peuple chinois sort de la misère, la consommation de pétrole augmente de façon mécanique. Surtout de la part d'un des seuls gouvernements au monde qui ait compris que le seul vrai problème de cette planète, c'est la poussée démographique. Rappelons que la Chine est le seul pays au monde qui ait eu le courage d'imposer un seul enfant pas famille !

Pendant ce temps-là, nous on en est encore à débattre à propos de la "carte famille nombreuse", totalement anachronique, et à supprimer de toute urgence !

Seulement, que veux-tu, oser dire que le problème de notre planète, c'est la surpopulation humaine galopante, plus politiquement incorrect que ça, tu meurs !

dimanche, 11 mai, 2008  
Blogger ...Pierre... said...

Le but de mon message était juste de recentrer l'attention sur les plus gros pollueurs, sur les états unis.
Mais en attendant les concurents du pétrol ne sont pas arrivés,
entre les éoliennes innéficaces et pas jolies, la fusion nucleaire et le CERN qui va avaler le système solaire..., les panneaux solaire qui produisent du courrant quand on en a pas besoin( et qui transforme la provence en bretagne), les centrales nucléaire ca fait des déchets instockable, l'hydrogène c'est une aberration si l'on a pas la fusion nucléaire...
Bref je pense qu'a un moment il faudrait faire confiance au progrès

dimanche, 11 mai, 2008  
Blogger Luc said...

@ Pierre : Je suis d'accord avec toi sur le fait que l'ingéniosité humaine n'a pas de limite, tout comme son incroyable faculté d'adaptation.

Mais le problème, comme disais Jack dans son premier commentaire : "on a fini de rouler sur la plat ou en pente douce, maintenant on attaque la falaise, avec pitons et mousquetons et à pied donc..."

Ce qui nous attend va être très brutal et très rapide. Si tu veux que le progrès nous trouve la solution, il y a intérêt à se retrousser les manches, et vite !

En attendant, il y a un peuple qui a déjà la solution, et depuis un bon moment : les Amish !

lundi, 12 mai, 2008  
Blogger Patrick said...

Oh, Luc, comme tu vas vite pour enterrer la carte famille nombreuses, qui concerne esentiellement la SNCF... Préfères-tu que lesdites familles utilisent un autre moyen de transport (vieille voiture polluante pas exemple) ?

Plus sérieusement, si on s'attaque à la carte de famille nombreuse sensée encourager la natalité, que dire des allocations familiales ? Proposes-tu de les supprimer aussi (au motif d'anachronisme) ?

La natalité dans un pays comme la France, c'est pas simple du tout, à mon avis. Si on décourage la natalité en France, peut-être faut-il aussi cadenasser nos frontières sous peine de voir le flux migratoire augmenter et annuler tous nos beaux efforts - et au passage transformer quelque peu le "profil" de la France. Et, comme on dit, qui payera nos retraites ?

Cette histoire couaquesque de la carte famille nombreuse - qui finit par être élargie aux Pacsés - me dit qu'on a pas vraiment pris de décision bien claire sur le sujet (à l'inverse des chinois et des indiens qui ont pris des mesures extrêmement contraignantes).

A noter néanmoins que taux de natalité baisse avec le progrès économique. Moins on a de fric, plus on a d'enfants. Et plus on est à l'aise, moins on en a. C'est un fait établi, partout dans le monde. Il y a donc une sorte d'autorégulation de la croissance démographique. C'est un peu paradoxal, car la raison voudrait l'inverse : pas d'argent => pas possible d'élever de nombreux enfants, davantage d'argent => davantage de possibilité d'élever des enfants. Par exemple, le taux de fécondité en Iran est passé de 5 à 1,8 en trente ans, alors que le pays se développait. Le pire n'est donc peut-être pas certain !

lundi, 12 mai, 2008  
Blogger Jack said...

Vous ne croyez pas que si le baril continue de grimper de cette manière, le sujet de la carte famille nombreuse, sera vite relégué « au rayon des accessoires d’un autre temps »?
Et pendant ce temps là les bouchons sont toujours là ...pour le retour de ce long WE .

lundi, 12 mai, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent à Londres : 64,56 $ le 22 octobre 2008 à 23h59.

jeudi, 23 octobre, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home