Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

jeudi 7 août 2008

Et voici le mont Aiguille :

Un intrus s’est glissé sur la photo, mais au fait qui est l’intrus lui ou moi ? 

Nous sommes retournés à la Richardière, en pèlerinage en quelque sorte. Et je ne résiste pas à l’envie de vous faire partager cet endroit.
Ce mont là a quelque chose d’étrange et vous intrigue au premier coup d’œil.
On comprend que les anciens tressèrent tout un tas de légendes autour de ce rocher. 
Il faut dire que la montagne autrefois était le lieu de tous les dangers contre lesquels les hommes des temps anciens étaient bien démunis.
Pas de bonnes chaussures, de mauvais vêtements et surtout une peur bleue de tous les dangers de la montagne.
Soulignons au passage que ces dangers sont toujours bien présents, même si nos contemporains si bien équipés qu’ils soient semblent souvent l’avoir oublié.
La montagne, c’est le brouillard épais qui vous tombe dessus à l’improviste et vous égare vers des précipices vertigineux.
La montagne, c’est l’orage qui gronde et qui tout à coup vous bombarde d’éclairs et de tonnerre, voir de terrifiant feux de Saint Anselme, qui vous pique partout et bourdonne comme un essaim.
La montagne, c’est des pluies de pierres, petites ou grosses, qui peuvent engloutir d’un coup un village entier.
 
Ici le Le Claps de Luc-en-Diois qui obstrua le cours de la Drôme, en 1442.

Pour revenir au Mont Aiguille et à sa forme curieuse, qui d’ailleurs fait plus penser à une dent d’herbivore qu’à une aiguille... encore que vu de profil ce nom lui convienne déjà mieux.
 
Ici le Mont aiguille vu depuis le pas de l’Aiguille, au départ du sentier qui monte au Chaumailloux.

On raconte que cette montagne au sommet plat était peuplée de Dieux et de Déesses jusqu’à ce que le Roy Charles VIII passant par là en 1489 demande à son Capitaine Dom Julien d’organiser une ascension.

Ce dernier s’exécuta en 1492 à l’aide d’échelles de corde, il ne trouva que fleurs et chamois sur le toit cette montagne : les dieux l’avaient désertée, le charme était rompu.


Cette escalade est considérée comme la première aventure d’alpinisme et signe en quelque sorte la naissance de ce sport.

4 Comments:

Blogger Luc said...

@ Jack : Ah, vous êtes allés au Mont Aiguille ... Super !

Toujours aussi majestueux, à ce que je vois !

@ Tous : Pour ceux qui veulent une petite ambiance sonore du Mont Aiguille, c'est ici !

jeudi, 07 août, 2008  
Blogger Patrick said...

Super, l'intrus du Mont-Aiguille...

Je connais aussi le Mont-Aiguille, c'est spectaculaire ! Le côté "Aiguille", c'est selon l'angle de vue ! Si je me souviens bien, c'est en le voyant du Sud que c'est plus une aiguille, et en le voyant de l'Est, c'est plus une dent d'herbivore...

vendredi, 08 août, 2008  
Blogger Jack said...

Et en plus Patrick, quand tu le regardes par le petit côté(SW), à un moment donné tu aperçois une arche à la base à travers laquelle on voit le ciel : le chat de l'aiguille...sans doute.

vendredi, 08 août, 2008  
Blogger Philippe.Piriac said...

le Mont Aiguille , c'est du magique en barre. ( cf les commentaires du Post du 18 juin 2006)
Merci de cette piquouze de jubilation

jeudi, 14 août, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home