Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 1 avril 2009

On nous cache une importante découverte.

Dans les environs de Digne, dans les gorges de Tabori prés de Taulanne, région connue pour la richesse de ses fossiles marins, un squelette d’Hydropithèque, ordre des siréniens, a été mis à jour dans des couches calcaires datant du miocène messinien.



Cette mise à jour qui daterait des années 1995 aurait été dissimulée car elle mettrait en difficulté la théorie évolutionniste actuellement majoritaire et en guerre ouverte contre les théories créationnistes et surtout prouve l’existence de ce qu’il faut bien appeler les sirènes. Ces mêmes sirènes qui tentèrent d’attirer Ulysse dans l’odyssée d’Homer et que les sciences modernes ont reléguées dans la mythologie.
Pourtant ce soi-disant « mythes » universellement répandu autour de la terre aurait du éveiller les soupçons des scientifiques les plus septiques.
Comme on peut le distinguer clairement sur cette mauvaise photo, on voit à la fois l’immense nageoire caudale et le haut du corps constitué d’un crâne, d’omoplates de bras et de mains tout semblables aux nôtres. L’état de conservation du squelette permet de penser qu’il fut très vite enfui dans la vase, sans doute à l’occasion d’une crue qui aurait occasionné la noyade du sirénien et permis également sa conservation : le sexe du spécimen n’a pu être identifié.

L'Hydropithèque (suite du 12 Avril)
Mêmes les poissons d'Avril méritent que l'on cite leur véritable auteur, il s'agit donc de Ioan Fontcuberta: artiste créateur de mystifications, qu'une visite au musée de Digne m'a révélé l'an passé.



Pour le bicentenaire de la naissance de Sir Darwin, cette farce m'a parue toute indiquée...

Libellés : , ,

13 Comments:

Blogger Bruno du grand sud est said...

huhu

mercredi, 01 avril, 2009  
Anonymous Pauline said...

effectivement, il faut le faire pour noyer une sirène, qui vit dans l'eau et sait parfaitement nager grâce à sa merveilleuse nageoire caudale...

rappelez moi quel jour nous sommes aujourd'hui?!

mercredi, 01 avril, 2009  
Blogger Jack said...

Pauline : tous les mammifères marins ont des poumons et doivent remonter plus ou moins souvent pour respirer, s'ils en sont empêchés, ils se noient comme n'importe quel mammifère terrestre...

mercredi, 01 avril, 2009  
Anonymous ennorab said...

Merci

Cela m'a permis de faire quelques recherches ne connaissant pas d'histoires pareilles.

Belle sirène pour un 1er avril !!! Elle est poisson et moi cloche de Pasques (parceque) car j'y ai cru.

A ton éventuelle question :
- l'eusses-tu cru ?
- oui car je suis la reine des nouilles.

Merci d'avoir alimenté mon imaginaire
ennorab...

Je vais ferrer ailleurs.

vendredi, 03 avril, 2009  
Blogger Luc said...

En fait, ce que Jack n'a pas dit, c'est que l'illustration de l'article est une vraie photo qu'il a fait lui-même.

Non trafiquée, donc !!!

vendredi, 03 avril, 2009  
Blogger Jack said...

La photo n'est pas de moi, mais il ne s'agit pas d'une photo trafiquée, j'attends encore un peu avant d'en dire plus...

samedi, 04 avril, 2009  
Anonymous Pauline said...

??? pour de vrai qu'elle est pas trafiquée la photo?

c'est quoi le "truc"?
un gros poisson qui est mort pas longtemps après un de nos ancêtre de la lignée humaine?

je suis désolée, je suis un peu sceptique quand à l'existence de chimères...

samedi, 04 avril, 2009  
Blogger Luc said...

Une autre photo, d'une qualité un peu meilleure, peut être vue ici.

samedi, 04 avril, 2009  
Blogger Jack said...

Moi, j'adore les chimères et les manipulations génétiques permettent déjà d'envisager l'inimaginable.
Alors pourquoi ne pas croire aux sirènes, il existe tout de même de nombreux observateurs depuis l'antiquité. Il y a bien des gens qui croient au Yeti, pour lequel les témoignages sont assez rares?

samedi, 04 avril, 2009  
Blogger Patrick said...

Les sirènes existent bel et bien. La preuve ici et ...

lundi, 13 avril, 2009  
Blogger Patrick said...

Je vous l'avais bien dit que les sirènes existent !

mercredi, 06 mai, 2009  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Ah, oui, effectivement !

vendredi, 08 mai, 2009  
Blogger Jack said...

Et c'est en Australie dans le Queensland qu'on peut les rencontrer?
Si c'est le cas j'y courre.

samedi, 09 mai, 2009  

Enregistrer un commentaire

<< Home