Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 19 septembre 2009

Le naufrage du site "Désirs d'avenir"



Mardi, lorsque Ségolène Royal a mis en ligne la nouvelle mouture de son site Désirs d'avenir, ça a été l'éclat de rire général ! Un design digne du Minitel, avec des gros boutons très laids, un fond d'écran minable piqué sur un site de fond d'acrans pour Windows Vista, et une vidéo avec un bord noir quasi mortuaire et sans aucun bouton de contrôle !!!

Alors, ça a été la déferlante, surtout jeudi, quand elle a fait changer le fond d'écran :



Là, la vidéo est de la taille d'un timbre poste, mais elle a cette fois rajouté des boutons de contrôle en dessous, dans des petits boutons carrés bleus du meilleur effet.

Rue89 a recensé toutes les parodies apparues immédiatement sur le web, dont l'excellent Désir d'endives, mais aussi Désirs de fail. Et puis, juste pour la route, mentionnons le fake fou-rire général à la BBC, quand même très rigolo. Et puis, si vous voulez vous faire votre propre site Désirs d'avenir, vous pouvez aller sur Désirs d'Avenir Generator !

Alors, on a annoncé dans la presse que ce site tout pourri avait coûté 41 860 €. En fait, il semblerait que cette somme était le devis que André Hadjez, le petit copain du moment de Ségolène Royal, lui avait présenté pour faire ce site. Ségolène Royal avait été présenter ce devis à son mécène, Pierre Bergé, qui a semble-t-il refuser de payer une telle somme pour son site.

Du coup, Ségolène Royal, lâchée par son mécène, a décidé de faire quand même son site. Alors elle a dû confier ça un lycéen acnéique, sans doute. Lequel a utilisé le logiciel gratuit Joomla, avec un template de base, un fond d'écran Windows qu'elle dit avoir choisi elle-même, et hop ! Voilà un site qu'il est beau !

En fait, ce naufrage révèle deux faits importants à propos de Ségolène Royal :
- Elle est lâchée par tout le monde, y compris par son mécène.
- Elle a perdu tout sens commun pour avoir approuvé la mise en ligne un tel site, dont elle déclare qu'il est à l'image de ses militants. (les militants qui la soutiennent encore apprécieront ...)

Je me demande ce que pense de tout ça Dominique Besnehard, l'ex-gourou communication de Ségolène Royal, qu'elle a viré sèchement fin août ...

Pour en savoir plus :
1. Désirs d'avenir (site officiel - pour de vrai !)
2. Ségolène Royal modifie son site, mais le Net n'a pas fini d'en rire (Rue 89)
3. Le nouveau site Désirs d'avenir risée du web (Le Nouvel Observateur)
4. Désirs d'avenir et tranche de rire sur Twitter (Libération)
5. Désirs d'avenir.com : derrière le naufrage visuel, le naufrage politique... (Marianne2)
6. "André Hadjez a foutu la merde en s'occupant du nouveau site de Ségolène Royal" (Le Post)

Crédit images : Désirs d'avenir

Libellés :

22 Comments:

Blogger Luc said...

A lire aussi :
1. Désirs d'avenir fait un bond dans le passé (màj) (clubic.com)
2. Résultat du concours DESIRS D'AVENIRS (www.meme-desirsdavenir.com)

samedi, 19 septembre, 2009  
Blogger Padraig said...

Oui... Je suis un peu étonné qu'on s'attache tant à la forme et qu'on en oublie le fond. Faut-il que son site internet soit "du tout dernier cri" pour être crédible ? La technologie utilisée pour un site ne préjuge en rien des idées et propositions de l'auteur...

Le site officiel du PS est peut-être plus beau, mais il se cache derrière une bande de tricheurs. Est-ce mieux ?

samedi, 19 septembre, 2009  
Blogger Padraig said...

Et, à y repenser, ce site est absolument génial : il a obtenu un buzz instantané, la France entière le connaît. Si Ségolène avait mis en ligne un site "dernier cri", c’est à dire ordinaire, personne n'en aurait connaissance.

Bravo, Ségo !

samedi, 19 septembre, 2009  
Blogger Luc said...

Non, mais, va sur le site, et clique sur le bouton "rétablir la vérité". Tu tombe sur une erreur. Pourquoi ? Parce que le lien commence par "htpp://", au lieu de "http://".

Si ce n'est pas de l'amateursime, ça, c'est quoi ?

samedi, 19 septembre, 2009  
Blogger Luc said...

@ Pad : "Et, à y repenser, ce site est absolument génial : il a obtenu un buzz instantané"

Bien sûr. Mais si, par exemple, elle s'était mise torse nu en direct au journal télévisé, elle aurait eu aussi un buzz instantané.

Mais la question demeure : ce buzz instantané est-il de nature à renforcer sa crédibilité en tant que responsable politique de haut niveau ?

That is the question ...

samedi, 19 septembre, 2009  
Blogger Luc said...

Il y a 10 boutons sur cette page d'accueil. Clique dessus, tu vas voir.

Non seulement un a un look tout pourri, ce site, mais en plus, il est buggé à mort !!!!

T'imagines, la Ségolène, à la tête de la France ??? Ca fait un peu froid dans le dos, non ?

samedi, 19 septembre, 2009  
Blogger Luc said...

A lire :
1. 41 860 euros : démenti flou de Royal (Arrêt sur images)
2. La grande solitude de Royal (le JDD)

samedi, 19 septembre, 2009  
Blogger Padraig said...

Luc écrit : "Mais si, par exemple, elle s'était mise torse nu en direct au journal télévisé"...

C'est un peu ce qu'elle avait fait en médiatisant son accouchement en 1992. Non, on ne l'avait pas vue allaiter, mais c'était tout juste ! Elle a depuis lors été suivie dans cette voie, d'ailleurs... Un précurseur en toutes choses, cette Ségolène !

Je pense que le style du site de Ségo va devenir très "tendance". Et puis ça coûtera moins cher !

samedi, 19 septembre, 2009  
Blogger Padraig said...

Donc, la forme est une chose, mais revenons au fond.

Par exemple, Ségo fustige la taxe carbone, et tout le monde lui tombe dessus. Pourtant, ce qu'elle fustige, c'est le fait que cette taxe épargne l'électricité, ce qui aura pour effet de rediriger une partie de la consommation d'énergie thermique fossile sur l'électricité nucléaire. C'est exactement le point de vue des verts d'Europe Ecologie, c'était (mais plus trop maintenant) le point de vue de l'ayatollah Hulot, et c'était et c'est toujours le point de vue de l'agitateur Bendit.

En fait, sous couvert du nom "carbone", tous ces gens-là voulaient une taxe sur l'énergie.

Alors, si on fustige Ségo, il faut aussi fustiger les Verts !

Pour ma part, je suis conscient que le progrès humain est tout entier rendu possible par la maîtrise de l'énergie, et ce depuis le premier homme qui a domestiqué le feu. Donc, brider l'accès à l'énergie, c'est brider le développement et le bien-être humain. Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée...

samedi, 19 septembre, 2009  
Blogger Luc said...

@ Pad : "si on fustige Ségo, il faut aussi fustiger les Verts !"

Tu as l'air de faire l'amalgame entre la Ségo et les Verts. Mais, si tu poses la question à Noël Mamère, il va te répondre, je cite «Ségolène Royal, on n'en veut pas».

Mademoiselle Royal, elle est vraiment très isolée, faut admettre !

lundi, 21 septembre, 2009  
Blogger Luc said...

@ Pad : "Par exemple, Ségo fustige la taxe carbone, et tout le monde lui tombe dessus. Pourtant, ce qu'elle fustige, c'est le fait que cette taxe épargne l'électricité"

Ah bon ?

Relisons ensemble la dépêche AFP pour voir ce qu'elle a déclaré, la "meilleure candidate écologiste pour les présidentielles de 2012" :

"Je dis solennellement devant vous que l'écotaxe, ce nouvel impôt que nous annonce le Premier ministre, est (...) un impôt absurde, un impôt injuste, un impôt historiquement décalé dans le temps"

C'est "un impôt insupportable pour toutes celles et tous ceux qui n'ont pas le choix entre acheter un véhicule polluant, puisqu'il n'y a que ça sur le marché, et acheter une voiture électrique parce qu'à cause de la faiblesse de la politique gouvernementale, celle-ci n'est pas encore fabriquée en grand nombre", a-t-elle ajouté.


Alors, on est d'accord, c'est démagogique à souhait, mais là dedans je ne vois pas trace de l'argument "cette taxe épargne l'électricité".

Il vaut toujours mieux s'en tenir aux faits, tu ne crois pas ?

lundi, 21 septembre, 2009  
Blogger Padraig said...

Ah, mais, Luc, il faut regarder les vidéos de Ségolène sur son joli site : c'est ça, la bonne source - même si c'est au format timbre-poste avec des gros bouton ;-)

Bon, enfin, cette histoire de taxe carbone, c'est nul et non avenu puisque ça n'aura aucun effet tangible... Bien plus efficace a été le système bonus-malus qui a réellement orienté le marché vers des véhicules plus économes...

Le propre d'une opposition, c'est de prendre le contre-pied des propositions gouvernementales. Et Ségolène fait ça très bien !

lundi, 21 septembre, 2009  
Blogger Padraig said...

Sur son magnifique site, on peut lire :

J’ai effectivement signé le Pacte de Nicolas Hulot mais Nicolas Sarkozy et François Fillon, qui le répètent à satiété, oublient juste de dire que j’ai accompagné ma signature d’une lettre extrêmement réservée sur la taxe carbone et ce pour 3 raisons : d’abord parce qu’il est inimaginable de créer une taxe carbone sans taxer l’électricité ; ensuite parce qu’il faut absolument tenir compte des contraintes sociales qu’elle suppose ; enfin parce qu’elle ne sert pas de levier pour modifier en profondeur les comportements individuels. A l’inverse dès que vous créer une système de bonus-malus, ça marche...

Donc, contrairement à ce qu'on peut penser, Ségo est cohérente avec elle-même.

lundi, 21 septembre, 2009  
Blogger Luc said...

L'an dernier, sa fête de la "Fra-ter-ni-té" au Zénith de Paris, organisé par Dominique Besnehard qu'elle a viré depuis, avait attiré 5000 curieux.

Cette année, à Montpellier, elle a péniblement réussi à faire venir 2000 personnes ...

Et, en plus, à sa descente du TGV, elle a été accueillie par l'inénarrable Georges Frèche avec ces mots : "Tu ne sera peut-être pas élue présidente de la république, mais tu as toutes tes chances à Miss France !"

C'est vrai que, quand on l'écoute avec son sourire forcé, ce qu'elle raconte n'est pas si éloigné que ça du discours des Miss France !

Il ne dit pas que des conneries, ce Georges Frèche !

mardi, 22 septembre, 2009  
Blogger Luc said...

@ Pad : Ségolène Royal écirt aujourd'hui sur son "magnifique site" :"j’ai accompagné ma signature d’une lettre extrêmement réservée sur la taxe carbone"

Le mieux, là encore, c'est de lire dans le texte ce qu'elle a réellement écrit le 5 janvier 2007 :

"Proposition 2
Instaurer une taxe carbone en croissance régulière
Une taxe carbone qui s’appliquerait à tous les combustibles fossiles, si j’en ai bien compris la logique, ne me semble pas la meilleure solution dans le contexte énergétique français marqué par une surproduction et une surconsommation d’électricité. Cette taxe risque de favoriser la consommation d’électricité et donne un avantage comparatif indu à la production électronucléaire. Surtout, son caractère indifférencié la rend socialement injuste et difficile à supporter pour les catégories les plus défavorisées de la population auxquelles les responsables politiques doivent garantir l’accès aux énergies et aux technologies propres.
Plutôt que de mettre en exergue la taxe carbone, je propose, puisque c’est l’objectif qui compte, de mettre en place une politique énergétique ambitieuse fondée sur les économies d’énergie, l’efficacité énergétique et la promotion des solutions renouvelables diversifiées et décentralisées. J’intègrerai la transformation du secteur des transports dans cette politique énergétique. La fiscalité - dissuasive et incitative – sera un instrument de cette politique.
Cependant, je retiens l’idée d’engager un débat une taxe additionnelle sur les carburants et le fuel domestique sur le modèle proposé dans le Pacte écologique pour anticiper l’augmentation forte du prix des carburants à laquelle la société doit se préparer. Je veillerai à ce que cette taxation supplémentaire s’intègre dans un schéma de pression fiscale constante et qu’elle s’accompagne de mesures compensatoire pour les populations les moins favorisées pour ne pas entamer leur pouvoir d’achat.
Enfin je commanderai une étude détaillée, dès le début du quinquennat, pour évaluer les impacts sociaux et les effets sur les émissions de CO2 d’une telle mesure afin d’en préciser les contours et les règles d’application. "

mardi, 22 septembre, 2009  
Blogger Padraig said...

Luc, es-tu en train d'essayer de prouver qu'un personnage politique renie ce qu'il a promis auparavant ? ! ? Mais ça, c'est le B.A. BA de la politique, non ?

mardi, 22 septembre, 2009  
Blogger Luc said...

Hé hé hé ...

En tous cas, je constate que tu es apparemment tombé sous le charme du regard filtrant de la Miss Poitou Charente.

Que se passe-t-il ? Ferais-tu des infidélités à François Bayrou ? Il va décidément se retrouver tout seul lui aussi ...

mardi, 22 septembre, 2009  
Blogger Padraig said...

Non. Le charme de Ségolène me laisse de marbre. Mais je me refuse à juger ses idées à l'aune de l'esthétique de son site internet.

mardi, 22 septembre, 2009  
Blogger Padraig said...

Ségolène, très peu pour moi. En revanche, la petite Najat, je ne dis pas...

mardi, 22 septembre, 2009  
Blogger Luc said...

@ Patrick : La petite Najat, j'ai pas trouvé. En effet, quand tu te connectes sur le site www.desirsdavenir.com, tu tombes là dessus : "Database Error: Unable to connect to the database:Could not connect to MySQL"

C'est vraiment la bérézina ...

dimanche, 11 octobre, 2009  
Blogger Padraig said...

Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

mardi, 13 octobre, 2009  
Blogger Padraig said...

Pour le site désirs d'avenir, remplacer .com. par .org , donc www.desirsdavenir.org et Ségolène revient dans toute sa rayonnante beauté !

Et pour la mignonne Najat, c'est ici.

mardi, 13 octobre, 2009  

Publier un commentaire

<< Home