Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 10 août 2005

Intellligent geography



Bush veut faire enseigner l'intelligent design dans les cours de biologie ? Très bien, mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin ?

Et si on enseignait l'intelligent geography dans les cours de géo ? Après tout, Copernic qui dit que la Terre est ronde, c'est juste un point de vue ... Et la Flat Earth Society soutient dur comme fer que la Terre est plate, bien sûr !

Pour en savoir plus :
1. Bush veut faire enseigner le créationisme à l'école dans les cours de science (Chez Luc)
2. Museum of Earth History (Chez Luc)
3. L'Eglise Catholique admet que la Terre est ronde (Le Crocodile Paroissial)
4. The Flat Earth Society
5. The Flat-out Truth (Science Digest, July 1980)
6. Documenting the Existence of "The International Flat Earth Society" (Talk.Origins)

Crédit dessin : Sack

12 Comments:

Blogger Philippe Piriac said...

Luc,

Plusieurs façons d'interpréter ce truc ( La Flat Earth Society)

-Elle permet de repérer les fondus manipulés et de leur vendre ce qu'ils ont envie d'entendre et pour qui observe, repérer/fixer les manipulateurs ( théorie de la fleur vénéneuse)

-Elle crée de créer un référentiel d'immobilisme extrême , rendant aceptable tout mouvementde l'Eglise , fut il lent.(vitesse relative)

- ou, comme nous le dit Patrick dans un de ces commentaires d'hier, elle nous rappelle, par une démonstation par l'absurde résolument provocante, qu'il est souhaitable de ne pas mélanger foi et temporel: Il s'agirait alors d'une superbe manoeuvre de destabilisation des institutions religieuses. (travail de sape)

on fait du Da Vinci Code ou quoi..?

De toute façon, toute cette théorie est erronée, car elle oublie de prendre en compte le père Noel, dont nous savons tous qu'il existe: il les stocke où, ses jouets, dans la terre plate?


Et je sais qu'il existe le père Noel, puisqu'il est passé, ici à Piriac, en villégatiure la semaine dernière en bateau, comme il le fait tous les ans!et tout le monde l'a vu.

Non mais...

mercredi, 10 août, 2005  
Blogger Patrick said...

Juste un point de détail :

Nicolas Copernic a développé dans son livre "De revolutionibus orbium coelestium" l'idée que la terre tournait autour du soleil et non l'inverse *, idée confirmée quelques années plus tard par Galilée. Cette idée avait d'ailleurs été "inventée" dans l'antiquité par Aristarque de Samos, mais n'avait pas "pris" faute de preuves.

Le fait que la terre est sphérique était connue et acceptée depuis l'antiquité (Pythagore) - son diamètre avait même été calculé par Ératosthène avec une étonnante précison. Il est vrai que l'idée d'une terre plate a longtemps repris le dessus et a persisté jusqu'a la Renaissance. Mais lorsqu'en 1492, Christophe Colomb est parti vers l'Ouest, il savait bien que la terre était sphérique !

* A vrai dire, stricto sensu, tout dépend du repère utilisé : Le soleil tourne bien autour de la terre si on se réfère à un repère terrestre !

mercredi, 10 août, 2005  
Blogger Luc said...

Selon certains, Christophe Colomb était un partisan de la terre plate.

Je cite :

"Have you heard the story about Columbus's problems with his crew? As some tell it, the crew nearly mutinied because they regarded the earth as flat, and feared they might sail off its edge.

"It was exactly the reverse," explains Johnson. "There was a dispute out on the ship, but it was because Columbus was a flat-earther. The others believed the earth to be a ball, and they just knew that they were falling over the edge and couldn't get back. Columbus had to put them in irons and beat them until he convinced them they weren't going over any curve, and they could return. He finally calmed them down."


On peut noter que, avec une terre plate circulaire comme un disque, avec les continents disposés comme sur le blason des Nations Unies, le fait d'aller vers l'ouest pour rejoindre les Indes est tout à fait compatible avec une terre plate !

mercredi, 10 août, 2005  
Blogger Vicnent 31415 said...

et evidemment, plus c'est tordu, et plus il y a de chance de trouver le mot foi ou religion ou bible dans les parages. Encore une fois, ça n'échappe pas...
Vivement quand on se casse sur une putain de planète lointaine, même pas laïque car on y interdira toute forme de religion...

mercredi, 10 août, 2005  
Blogger genorb said...

Ce qui est ahurissant, c'est que quoi que vous pondiez comme theorie loufoque, y aura toujours des gens pour vous croire! Ca je ne comprend vraiment pas... Credulite ou connerie??

mercredi, 10 août, 2005  
Blogger Philippe Piriac said...

A t-on une idée de ce que pensait les partisans de la terre plate sur le contenu de l'autre coté de la galette plate?

mercredi, 10 août, 2005  
Blogger Luc said...

Eh, non, je ne sais pas ...

Mais il y a un passage savoureux concernant cette controverse. Je cite :

"Il y a un passage du Nouveau Testament qui a toujours rendu perplexes les théologiens chrétiens. Dans l'Evangile de Matthieu, il est indiqué que le Diable a transporté Jésus sur une "très haute montagne" d'où Il pouvait voir "tous les royaumes du monde".

Géométriquement, cela ne semblait possible qu'avec une Terre plate, car la courbure d'un sphéroïde aurait masqué lesdits royaumes au-delà de l'horizon. Le catholicisme ne s'était donc jamais vraiment réconcilié avec la dérangeante théorie, et des expressions comme "urbi et orbi" font toujours référence au 'disque' terrestre.

Les choses auraient pu en rester là longtemps sans Frère François Derain, un astronome français en délégation au centre de recherche de l'Observatoire du Vatican à Tucson (Arizona, USA). Ce scientifique avait toujours été tourmenté par l'apparente contradiction entre sa foi et les principes de base de l'astronomie.

"La solution était évidente, et les hommes l'avaient devant les yeux depuis toujours!" s'exclame Frère François, pour lequel le Diable a en fait entraîné Jésus sur une montagne de la face visible de la Lune. "Le Seigneur a vu tourner la Terre dans le ciel de notre satellite. En moins de 24 heures, la rotation de notre planète a bien permis à Jésus de contempler tous les royaumes de la Terre."

Une fois publiée dans l'Osservatore Romano, cette explication simple et entièrement compatible avec les Ecritures a fini par convaincre la hiérarchie catholique."


Rigolo, non ?

mercredi, 10 août, 2005  
Blogger Patrick said...

"The Flat Earth Society", c'est soit une fumisterie, soit de l'humour. Je penche pour l'humour !

mercredi, 10 août, 2005  
Blogger Luc said...

Moi, je dirais une fumisterie rigolote ! :-)

mercredi, 10 août, 2005  
Blogger Patrick said...

Sous la galette ? Ca me semble évident : c'est l'Enfer !

Il y a d'ailleurs dans la cathédrale d'Albi une fresque monumentale (200 m²) dite du "Jugement dernier"
qui montre clairement les démons sortant de dessous la terre CQFD.

C'est par ailleurs très "gore", cette fresque !

mercredi, 10 août, 2005  
Blogger Luc said...

Effectivement, c'est l'enfer. D'ailleurs, non seulement la Terre est plate, mais elle est carrée. Voir The INTERNATIONAL SQUARE EARTH SOCIETY. Et elle repose sur des piliers entre lesquels se trouvent l'enfer.

D'ailleurs, je cite : "Selon le pasteur Johnson, une Terre sphérique impliquerait un Enfer d'un volume fini, ce qui est incompatible avec le nombre de catholiques et d'athées qui y sont destinés." Elle donc forcément plate.

mercredi, 10 août, 2005  
Blogger Jack said...

Bon, l'affaire est entendue depuis le début, je crois que nous sommes tous d'accord pour ne pas mélanger science et religion.

Lorsque Dieu, sert à expliquer l’inexplicable, il n’y a guère de place pour le progrès de la connaissance. De la même manière la recherche permanente de la causalité exclus d’emblée toute croyance et se nourrit du doute.

Il reste que dans la première des puissances mondiales, on ne se gène pas pour tout mélanger. (état, science, religion)

C'est l'occasion de remarquer que peu d'états sont effectivement neutres face au fait religieux : c'est à dire laïcques.

Dans beaucoup de pays le pouvoir est parti lié avec une religion « officielle », même dans le très libéral Royaume de sa très gracieuse Majesté

mercredi, 10 août, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home