Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 13 novembre 2005

Rome n'est plus dans Rome

Lu dans le courrier des lecteurs du Figaro Magazine de ce week-end :

"Rome n'est plus dans Rome quand des bandes peuvent tenir en échec les forces de l'ordre et embraser les banlieues, brûlant 17 000 voitures en neuf mois. Quand les caïds peuvent interdire leur territoires aussi bien à la loi qu'à un cirque (Zavatta, contrint de fuir la Moselle sans pouvoir se produire). Quand les syndicalistes peuvent arraisonner en toute impunité un ferry ou paralyser les transports d'une grande ville. Quand des malfrats sont capables, en plein jour, de prendre en otage les dix-neuf employés d'une sous-préfecture (Carpentras) pour voler des passeports et des permis de conduire. Voilà où nous ont conduits des décennies de lâcheté politique et d'angélisme.

Jean-Marc Bernd"

4 Comments:

Blogger Vicnent 31415 said...

Yesssssssssssssssssssssssssssssss !!

dimanche, 13 novembre, 2005  
Blogger Jack said...

Faut-il qu'une général franchisse le Rubicon et se déclare empereur ?

dimanche, 13 novembre, 2005  
Blogger Patrick said...

Bonne façon de mettre les choses. J'aime bien la conclusion "Voilà où nous ont conduits des décennies de lâcheté politique et d'angélisme".

Notre cher Président avait fait une analyse pertinente de la situation, en axant sa campagne électorale sur la "réduction de la fracture sociale" Dommage qu'il se soit empressé d'oublier ce thème aussitôt après avoir été élu...

lundi, 14 novembre, 2005  
Blogger Patrick said...

"Rome n'est plus dans Rome". Dans le passé, on a intégré des Polaks*, des Ritals, des Espagnols et des Portuguais (et j'en oublie). Notre tâche est maintenant d'intégrer des Beurs et des Blacks. Il n'y a pas d'autre solution.

* Y'en a même une dont les cendres reposent au Panthéon, sous l'inscription "Aux Grands Hommes La Patrie Reconnaissante". C'est pas de l'intégration réussie, ça ?

jeudi, 17 novembre, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home