Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 9 novembre 2005

Stéphane Braud, peintre du Grand Bleu



La peinture à l'huile que vous contemplez ci-dessus a été réalisée par Stéphane Braud à 26 mètres de profondeur au cap la Houssaye à l'île de la Réunion.

Stéphane Braud est peintre aquatique. Il plonge avec son matériel et peint sous la mer, en plongée, comme ceci :



J'aime beaucoup ce qu'il fait, particulièrement ses peintures d'épaves, très romantiques.

Ca fait du bien, un rêveur qui peint le Grand Bleu, loin de la foule déchaînée ...

Pour en savoir plus :
1. Stéphane Braud, le pêcheur de bleu
2. Marrakech, l'atelier d'hiver de Stéphane Braud

Crédit images : Stéphane Braud

3 Comments:

Blogger fred said...

Ce garçon a résolu à lui tout seul le dilemne peinture à l'huile / peinture à l'eau en peignant à l'huile… dans l'eau.
J'aurais aimé contempler les ruines romantiques de cet Hubert Robert subaquatique mais hélas je ne peux me connecter sur son site. As-tu un autre lien ?

jeudi, 10 novembre, 2005  
Blogger Luc said...

Fred : son site est intégralement en Flash, peut-être le problème vient-il de là ?

Mais j'ai mis des liens directs si tu cliques sur le tableau du haut et sur "ses peintures d'épaves".

Ces liens ne marchent pas non plus ?

jeudi, 10 novembre, 2005  
Blogger fred said...

J'ai réussi finalement à me connecter et j'ai vu les épaves en question. L'effet est assez onirique en effet. Je ne connaissais absolument pas cette technique de peinture. Merci pour la découverte. Et le voyage.

jeudi, 10 novembre, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home