Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 13 mars 2006

Onde de choc cosmique dans le Quintet de Stéphane



Regardez bien l'image ci-dessus prise par le Spitzer Space Telescope. L'arc vert visible au milieu de l'image est l'onde de choc la plus gigantesque jamais observée. Elle est produite par le choc d'une galaxie qui tombe dans une autre à plus d'un million de kilomètres/heure.

Quatre des cinq galaxies visibles sur cette photos sont impliquées dans une violente collision. Le coeur des galaxies apparaissent comme des noeuds rose-jaunes au centre d'un brouillard bleu d'étoiles. La galaxie qui provoque ce tourbillon est la NGC7318b, la lumière gauche des deux taches lumineuses jumelles visible au centre droit de l'image.

La grande galaxie spirale en bas à gauche de l'image est au premier plan, bien plus proche de nous et n'est pas associé à la collision générale.

L'onde de choc cosmique est bien plus grande que la Voie Lactée, notre propre galaxie. Elle est formée d'atomes d'hydrogène qui, surchauffés par l'onde de choc, provoquent le halo verdâtre.

Le quintet de Stéphane est localisé dans la constellation de Pégase et est à 300 millions d'années-lumière.

Pour en savoir plus :
1. A Shocking Surprise in Stephan's Quintet (NASA)
2. A Shocking Surprise in Stephan's Quintet (Spitzer Science Center)
3. Gigantic Cosmic Cataclysm in Stephan's Quintet of Galaxies (Max Planck Society)

Crédit photo : NASA - Spitzer Space Telescope

Libellés : ,

2 Comments:

Blogger Patrick said...

C'est évident, une des galaxies impliquée n'a pas respecté les règles élémentaires de conduite spatiale... Et voilà ce qui arrive...

mardi, 14 mars, 2006  
Blogger Vicnent 31415 said...

d'un autre coté, quand on dit collision, il est peu probable d'avoir deux corps (astéroïde, planète, soleil etc) qui se touchent. Par contre, d'un point de vue gravitationnel, ça va secouer...

jeudi, 16 mars, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home